Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Mirebalais : 2 membres actifs des gangs «400 mawozo et Vitelhomme» arrêtés dans un hôpital

iciHaïti - Football : 2ème édition de la Ligue des Nations (calendrier des matchs)

iciHaïti - Enlèvement : Un enfant de 18 mois rendu à sa famille dominicaine par les autorités haïtiennes

iciHaïti - PNH : Kinapping déjoué

iciHaïti - PNH : 6 arrestations et 5 morts dans le gang dirigé par «VitelHomme»


+ de nouvelles


Haïti - Social : Fin des recherches de survivants du naufrage dans le passage de Mona

Haïti - FLASH : La compagnie d’autobus «Dieu qui décide» suspend ses opérations pour cause d’insécurité

Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #786

Haïti AVIS : Appel à candidatures pour des allocations de formation de niveau Master 1


+ de nouvelles



Haïti - Insécurité : De nombreux transporteurs dominicains refusent d’entrer en Haïti
14/05/2022 10:12:49

Haïti - Insécurité : De nombreux transporteurs dominicains refusent d’entrer en Haïti
En raison de la multiplication des détournements et pillages de camions, de l'insécurité qui prévaut en Haiti et de enlèvements quotidien de nombreux trasporteurs dominicains ont décidé de ne plus entrer en Haïti pour livrer des marchandises et des produits alimentaires dans leur camion ou des containers.

Cette mesure a été adoptée par les chauffeurs dominicains dédiés au déplacement et au transport depuis le district National et les provinces de Santiago, Valverde, Puerto Plata, La Vega entre-autres…

Dorénavant, ces transporteurs déchargent leurs marchandises dans la zone frontalière et les transporteurs haïtiens sont chargés de les prendre en charge et de les livrer à leurs destinataires en Haïti.

René Bazin, un transporteur haïtien a déclaré que plusieurs de ses collègues ont été victimes du pillage de leurs camions alors qu'ils circulaient en Haïti. Il explique que les gangs outre les enlèvements contre rançon, se consacrent au pillage des camions, des camions-citernes et d'autres véhicules qui transportent de la nourriture, des matériaux de construction, des appareils ménagers et électriques, entre-autres… ajoutant « Cela me fait mal de le dire, mais mon pays est actuellement invivable, beaucoup de mes collègues veulent arrêter de transporter, car il n'y a pas de sécurité pour personne. »

De son côté, Juan Marte le Président de la Centrale Nationale des Travailleurs des Tansports a jugé sage la décision des transporteurs dominicains de s'abstenir d'entrer en Haïti avec des véhicules contenant de la nourriture et d'autres marchandises. Pour Marte « c’est la bonne chose à faire car il n'est pas juste que des chauffeurs risquent leur vie pour quelques pesos de plus. »

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n