iciHaïti - Sécurité : Arrestation d’une concubine de «Luckson», Chef du gang de Savien

iciHaïti - Racketteurs : Digicel et MonCash condamnent et mettent en garde

iciHaïti - Football : Camp de base des Grenadières en Australie

iciHaïti - Social : Journée Internationale contre la Racisme, message de Lesly Condé

iciHaïti - PNH : Arrestation d’un violeur en série sur mineurs


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Choléra : Bulletin quotidien #133

Haïti - Social : Un nouveau projet d'eau et d'assainissement de 80 millions de dollars bientôt lancé en Haïti

Haïti - Appel à Candidature : 10ème Édition du «Prix théâtre RFI 2023»

Haïti - Justice : L’ULCC à la 39e réunion du Comité d'experts contre la corruption


+ de nouvelles



Haïti - Reconstruction : Jean Max Bellerive cherche à rassurer les investisseurs
16/06/2010 12:19:03

Le premier ministre Jean Max Bellerive était en visite à Miami mardi dernier pour tenter de rassurer les investisseurs potentiels que la corruption et les retards bureaucratiques, avant le tremblement de terre ont été résolus «Les gens ne connaissent que le mauvais côté d'Haïti. Je suis ici pour arrêter cela, » a-t-il déclaré.

Il a également déclaré que les centaines de millions de dollars de dettes annulées par la Banque mondiale, l'Inter-American Development Bank et le Fonds monétaire international sont une reconnaissance des efforts déployés par Haïti pour lutter contre la corruption et encourager les investissements [?].

Il a indiqué que des petits contrats de constructions avaient déjà été octroyé en Haïti mais que des contrats de financement et de construction plus important seront publiés sous peu, précisant que ces contrats seront générateurs d’emplois pour son pays.

Le premier ministre a réitéré l’engagement du gouvernement à se conformer à la date des élections en précisant être conscient que « si nous n'avons pas d'élections transparentes, il n’y aura pas d’investissements ».

J.M. Bellerive a expliqué les opportunités économiques en Haïti plus précisément pour l'industrie textile, dont les quotas ont été étendu jusqu'en 2020. « Le secteur du textile en Haïti représente la part la plus importante des exportations vers les États-Unis » à-t-il souligné.

Ce voyage de «relations publiques» laisse à penser que les investisseurs et les bailleurs de fonds ne sont pas tout à fait rassuré [en confiance] sur la situation en Haïti et que les investisseurs et pays donateurs ne seront pas peut-être pas aussi spontané dans les décaissements que dans leurs promesses.

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2023
Haitilibre.com -n