Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Grand Sud : Des espaces sûrs pour les femmes et les filles victimes de violences

iciHaïti - Cap-Haïtien : Destination touristique et d’affaires pour la diaspora

iciHaïti - Santiago : L’ex Consul Jacques abandonne ses charges et retourne en Haïti

iciHaïti - Fort-Liberté : Réaménagement du Poste de Transfusion Sanguine

iciHaïti - PNH : Visites aux policiers blessés


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #830

Haïti - AVIS important : La SOGEBANK a perdu un lot de 500 chèques de Direction

Haïti - Concacaf W. : Deuxième match amical de préparation Haïti - Costa Rica

Haïti - FLASH : Arrestation du redoutable Chef du Gang «Baz Pilat»


+ de nouvelles



Haïti - Justice : 12 haïtiens risquent jusqu’à 10 ans de prison pour usurpation d’identité dominicaine
23/05/2022 10:13:25

Haïti - Justice : 12 haïtiens risquent jusqu’à 10 ans de prison pour usurpation d’identité dominicaine
Suite à des mandats d'arrêt délivrés par Me María Consuelo Valenzuela Pérez, juge du Bureau de l'attention permanente du district judiciaire de Barahona, 12 ressortissants haïtiens sont derrière les barreaux. Ils sont accusés d’avoir obtenu la nationalité dominicaine grâce à l’utilisation frauduleuse d'actes de naissance, de copies de cartes d'identité et de faux passeports.

Les arrestations ont eu lieu dans les communautés de Vicente Noble et Tamayo (Province de Barahona) dans le cadre d'un effort coordonné entre le Ministère public et le département de la Police Nationale Dominicaine (PND) d'enquête sur les faux.

Le travail de renseignement et d'enquête qui a conduit à leurs arrestations a été mené par la Direction de la sécurité de la Commission Électorale Centrale (JCE) pendant environ quatre mois à travers une équipe déployée dans les communes précitées, dans le but de démanteler la structure de faussaires qui opérait dans cette zone.

La direction de la sécurité de JCE continue de soutenir le ministère public et la police nationale dans des enquêtes sur d’autres personnes impliquées dans l'affaire, de Bávaro, du district national, de La Romana, de Saint-Domingue, de Yaguate, de Baní, d'Ocoa et de Barahona.

Rappelons que la direction actuelle de la JCE a mené 5 opérations nationales de démantèlement de réseaux dédiés à l'usurpation d'identité et à la falsification de documents, qui se sont soldées par plusieurs dizaines d'arrestations et quatre condamnations jusqu’à présent deux de 5 ans et deux de 3 ans au dépend de 3 citoyens haïtiens et 1 citoyen dominicain.

Soulignons que l'usurpation d'identité en République Dominicaine est un crime passible de peines allant de 3 à 10 ans, conformément aux dispositions des articles 147 et 148 du Code pénal. De plus la loi 8-92 relative à la carte d'identité et électorale (Cedula), prévoit des peines de six mois à deux ans de prison pour ceux qui détiennent et utilise une carte d’identité appartenant à une autre personne dans ses articles 8 et 14.4.

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n