Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Grand Sud : Des espaces sûrs pour les femmes et les filles victimes de violences

iciHaïti - Cap-Haïtien : Destination touristique et d’affaires pour la diaspora

iciHaïti - Santiago : L’ex Consul Jacques abandonne ses charges et retourne en Haïti

iciHaïti - Fort-Liberté : Réaménagement du Poste de Transfusion Sanguine

iciHaïti - PNH : Visites aux policiers blessés


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #830

Haïti - AVIS important : La SOGEBANK a perdu un lot de 500 chèques de Direction

Haïti - Concacaf W. : Deuxième match amical de préparation Haïti - Costa Rica

Haïti - FLASH : Arrestation du redoutable Chef du Gang «Baz Pilat»


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Un cas suspect de variole du singe découvert dans l'Artibonite
01/06/2022 09:31:51

Haïti - FLASH : Un cas suspect de variole du singe découvert dans l'Artibonite
Mardi 31 mai 2022, le Dr Lauré Adrien, Directeur Général du Ministère de la Santé Publique a annoncé qu’un cas suspect de la variole dite du singe avait été découvert le 27 mai dernier à Saint-Marc dans l’Artibonite.

Le Dr Samson Marseille Directeur de la Direction d'Épidémiologie, des Laboratoires et de la Recherche précise pour l'instant qu'il s'agit d'un cas suspect « Pour l'instant, on ne peut pas avancer une date pour les résultats, les prélèvements ont été envoyés aux États-Unis parce que le Laboratoire National n’est pas en mesure de réaliser cette analyse, soulignant qu'il est possible que ce ne soit pas le premier cas suspect en Haïti précisant « Il s'agit d'une maladie avec un faible taux de mortalité mais qui est très contagieuse …»

De son côté le Dr Lauré Adrien a révélé qu’aucun protocole sanitaire spécial ne sera mis en application compte tenu de la nature de la maladie, rappelant qu’il n’y a pas de traitement spécifique ni de vaccin disponible contre la variole du singe. La guérison est spontanée en 2 à 3 semaines.

« Au cours des deux dernières semaines, des cas de variole dite du singe ont été signalés à l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) près de 400 cas dans plusieurs pays non endémiques mais l’OMS écarte le risque de pandémie.

Ce qu’il faut savoir sur la variole du singe :
La variole dite du singe (orthopoxvirose simienne) est un virus transmis à l'être humain par les animaux que l'on observe principalement dans les zones isolées du centre et de l'ouest de l’Afrique.

Le premier cas humain a été détecté en 1970, en République démocratique du Congo chez un enfant

Le virus de la variole dite du singe ressemble à celui de la variole sur le plan clinique mais la variole dite du singe est plus bénigne et les cicatrices sont moins graves.

Symptômes de la variole du singe :
Dans les 5 premiers jours, l'infection provoque plusieurs symptômes :
- fièvre
- maux de tête
- gonflement des ganglions lymphatiques
- douleurs dorsales
- épuisement

Dans les 1 à 3 jours (parfois plus) suivant l'apparition de la fièvre, le patient développe des symptômes d'éruption cutanée qui commence souvent sur le visage puis s'étend à d'autres parties du corps, dont les paumes des mains, les plantes des pieds et les muqueuses (bouche et région génitale). L'atteinte cutanée survient en une seule poussée. Des démangeaisons sont fréquentes. Les lésions passent par différents stades successifs qui peuvent faire penser à la varicelle

D'abord des vésicules (boutons avec liquide à l'intérieur) puis des pustules et enfin des croûtes. Lorsque les croûtes tombent, les personnes ne sont plus contagieuses.

L'incubation de la maladie peut aller de 5 à 21 jours. La phase de fièvre dure environ 1 à 3 jours. La maladie, généralement bénigne, guérit le plus souvent spontanément, au bout de 2 à 3 semaines »

Précautions :
En cas d'apparition de symptômes (fièvre et éruption cutanée avec des vésicules), Il est recommandé de s’isoler en attendant un avis médical et d'éviter les contacts avec d'autres personnes.

Transmission de la variole du singe entre humains :
La transmission chez les humain se produit principalement par les particules des gouttelettes respiratoires. Les autres modes de transmission comprennent le contact cutané direct avec les liquides biologiques ou la lésion, et le contact indirect avec la lésion, par exemple par des vêtements, du linge de maison ou de la vaisselle contaminés. Il est important que les malades respectent un isolement pendant toute la durée de la maladie (jusqu'à disparition des dernières croutes, le plus souvent 3 semaines).

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n