Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Diaspora : Aide aux immigrants haïtiens en difficulté

iciHaïti - PNH en action : Deux bandits mortellement blessés

iciHaïti - Cap-Haïtien : 6ème Édition du Festi-Graffiti

iciHaïti - Camp-Perrin : Renforcement des capacités techniques du Centre de propagation végétale

iciHaïti - Mirebalais : 6 individus arrêtés dont des membres des «400 Mawozo»


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #875

Haïti - Mexique : 3,000 visas humanitaires délivrés aux haïtiens

iciHaïti - Diaspora : Exemption des frais de prorogation de Passeport

Haïti - Économie : Vers l'adoption pour la première fois en Haïti d'un Code Général des Impôts...


+ de nouvelles



Haïti - Santiago : La DGM démantèle un gang de trafiquants de passeport et de visas haïtiens
27/06/2022 10:40:47

Haïti -  Santiago : La DGM démantèle un gang de trafiquants de passeport et de visas  haïtiens
Acte 1 :
Vendredi 24 juin la Direction générale des migrations (DGM) accompagnés d'agents de la police dominicaine, informe avoir démantelé un gang qui faisait du trafic de passeports et de visas haïtiens, depuis un bar, restaurant et discothèque, appelé « Laromate Créole » à Santiago de los Caballeros, proprieté d’haïtiens et de dominicans.

21 haïtiens en situation migratoire irrégulière ont été arrêtés. 15 passeports haïtiens, 56,500 pesos dominicains, 890 dollars américains et 4,100 gourdes haïtiennes ont été également saisis.

Par ailleurs la DGM informe que pendant l’opération au « Laromate Créole » un homme appelé James Jacques est arrivée s’identifiant comme étant le Consul Général d'Haïti à Santiago, exigeant qe soit libéré Jolivain Nelson, à qui avait été saisi les 15 passeports et l'argent du trafic…

« James Jacques n’ayant pas pu faire libérer cet homme, il a demandé à la DGM de les accompagner, afin d’aider ses compatriotes à gérer les documents demandés à certains des haïtiens qui, selon lui, les avaient chez eux. Il a été transporté avec eux volontairement au Centre d'accueil des migrants à Santiago, où il resté pendant environ deux heures a remplir des documents pour les haïtiens », a déclaré la DGM qui affirme « James Jacques n'a jamais été arrêté, contrairement aux rumeurs qui circulent laissant croire le contraire, rappelant qu’au moment de l’opération M. Jacques n'était pas sur place, mais est arrivé plus tard. »

Acte 2 :
James Jacques Consul Général d’Haïti a Santiago dit avoir reçu le 24 juin dans la soirée vers 10h30 un appel du co-propriétaire de L'aromate Creole, Jonathan Solano (haïtiano-Dominicain) concernant la présence de l'immigration menant une opération « En arrivant sur place, j'ai pu constater qu'il y avait déjà deux véhicules remplis d’haïtiens. »

Expliquant « Le Consulat Général d'Haïti à Santiago a le devoir de garantir les droits de ses citoyens sur le territoire dominicain. En tant que Consul, ma présence n'était pas d’empêcher une opération mais de fournir l'assistance demandée par les citoyens haïtiens résidant légalement en RD. »

Rappelant au agent de l’immigration et à la police dominicaine que « Selon Je protocole d'entente sur Je mécanisme de rapatriement (Haïti-RD de 1999) les autorités migratoires dominicaines s'engagent à ne pas effectuer de rapatriements pendant les heures de nuit, c'est-à-dire entre 18h00 p.m. et 8h00 a.m. De même, ils n'effectueront pas de rapatriements les dimanches et jours fériés des deux pays, sauf entre 8h0 a.m. et midi. »

Il affirme que Jonathan Solano a été arrêté par l'immigration même en présentant sa carte d'identité dominicaine, son permis de conduire et son passeport dominicain sous prétexte qu’il parlait créole et qu’il devait présenter son acte de naissance. Dans cette opération, la DGM, aurait également arrêté des étudiants avec leur visa, et d'autres citoyens en situation migratoire régulière slon le Consul.

Assurant que le Consultat n’était pas là pour entraver le travail des agents de la DGM, mais tout simplement pour assurer les droits des citoyens haïtiens, affirmant que le consulat n’est lié à aucun gang qui trafique des passeports et des visas à Santiago et condamnés fermement toute violation des lois dominicaines sur l’immigration rappelant « Depuis mon arrivée en République Dominicaine, j'ai toujours travaillé selon la loi. Je le répète, le peuple dominicain et haïtien doit continuer à travailler dans les normes et le respect des droits, pour une meilleure fraternité entre les deux pays. »

Acte 3 :
Le Ministère des affaires étrangères dominicaine (MIREX) a indiqué dans un communiqué dimanche 26 juin 2022 que la Chancellerie de la République d’Haïti, dans une note diplomatique adressée à l’Ambassade dominicaine à Port-au-Prince, avait confirmé la nomination d’un nouveau Chef de mission consulaire à Santiago de los Caballeros.

Dans le communiqué du MIREX la chancellerie haïtienne précise […] avant les événements de Santiago [vendredi 24 juin], James Jacques avait été relevé de ses fonctions et il n’avait donc plus aucun pouvoir d’agir devant les autorités dominicaines et qu’il était seulement en attente de l’arrivée de son successeur pour retourner en Haïti.

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Agrippa
Posté le 27/06/2022 14:55:16
La Chancellerie haïtienne s'est contentée de faire savoir que James Jacques n'était plus consul à Santiago et qu'il avait été démis de ses fonctions. C'est tout! Les dominicains ont le droit de faire subir aux Haïtiens toutes sortes d'humiliations, ce n'est pas le problème des autorités d'Haïti, elles ont d'autres chats à fouetter.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n