Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Diaspora : Aide aux immigrants haïtiens en difficulté

iciHaïti - PNH en action : Deux bandits mortellement blessés

iciHaïti - Cap-Haïtien : 6ème Édition du Festi-Graffiti

iciHaïti - Camp-Perrin : Renforcement des capacités techniques du Centre de propagation végétale

iciHaïti - Mirebalais : 6 individus arrêtés dont des membres des «400 Mawozo»


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #875

Haïti - Mexique : 3,000 visas humanitaires délivrés aux haïtiens

iciHaïti - Diaspora : Exemption des frais de prorogation de Passeport

Haïti - Économie : Vers l'adoption pour la première fois en Haïti d'un Code Général des Impôts...


+ de nouvelles



Haïti - Économie : Des camions-citernes n’approvisionnent pas les stations services
29/06/2022 10:54:23

Haïti - Économie : Des camions-citernes n’approvisionnent pas les stations services
Il n’y a pas de pénurie de carburant en Haïti, affirme Georges Lebrun, Directeur Général de Wineco, qui gère le stock de produits pétroliers du terminal de Varreux. Il a insiqué qu’en date du 27 juin, le terminal disposait d’un stock de plus de 4,5 millions de gallons de gazoline, plus de 5,6 millions de diesel et près de 900,000 gallons de kérosène, de quoi alimenter le marché pendant quelque jours en attendant le nouvel arrivage (consommation moyenne en Haïti ±1 millions de gallons par jour (tout carburant confondu)

Il indique que le site alimente le marché sans interruption depuis plusieurs semaines et qu’entre 130 et 170 camions citernes quittent quotidiennement le terminal.

Toutefois, il constate comme plusieurs, que beaucoup de ce carburant n’arrive pas dans les stations d’essence et pourtant il ne voit aucun ralentissement du trafic automobile, ce qui indique que les gens s’approvisionnent sur le marché gris informel…

Sur le marché informel c’est l’abondance de produit pétroliers (alors que seule les compagnies pétrolière peuvent acheter du carburant au terminal). Le marché ne manquent ni de clients ni de carburant malgré que la gazoline se vend entre 500 et 750 gourdes alors que le prix officiel à la pompe est de 250 Gourdes.

Pour sa part, Ricardin Saint-Jean, le Ministre du Commerce ne cesse de réitérer un ensemble de mesures pour lutter contre le marché noir et s’assurer de l’approvisionnement régulier des stations d’essence (saisi du carburant sur le marché informel. Enquête sur les terminaux et sur les transporteurs de carburant via les 5 compagnies pétrolières) « Nous allons leur demander le numéro de la plaque d’immatriculation des transporteurs, le numéro de série, la quantité de carburant qu’ils transportent et à quelle station-service ils vont livrer les produits ». Toutefois, au delà de ces déclarations, les bidons jaune du marché informel encombrent toujours les trottoirs à la vue de tous et le marché se renforce en toute impunité au lieu de disparaître…

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n