Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Santé : Bilan du Centre Ambulancier National (juillet 2022)

iciHaïti - Politique : Réunion entre le Ministre de l’intérieur et le Chef de mission adjoint de l’Ambassade Américaine

iciHaïti - PNH : Arrestation de l’assassin présumé du policier Anthony Dumas

iciHaïti - Reconstruction : Le pont provisoire sur la rivière de la Grand-Anse bientôt terminé

iciHaïti - PNH : Arrestation de l’ex policier Saint-Hilaire Jean Woosevelt


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #871

Haïti - Mexique : Les autorités refusent l’entrée de 124 passagers haïtiens d’un vol charter privé

Haïti - FLASH Assassinat du Président : Samir Handal libéré par la Turquie rentre aux États-Unis

Haïti - FLASH : Résultats des examens de 9ème A.F. (2022) pour 8 départements (par école et par matière)


+ de nouvelles



Haïti - Tabarre : 300 personnes déplacées vivent dans des conditions inhumaines et dégradantes sur le Site «Kay Castor»
18/07/2022 10:06:49

Haïti - Tabarre : 300 personnes déplacées vivent dans des conditions inhumaines et dégradantes sur le Site «Kay Castor»
L’insécurité et l’instabilité de la situation ne permettent pas d’établir une vision globale du nombre de personnes qui se sont déplacées en raison des affrontements, soit dans des familles d'accueil pour la plupart, soit dans l'un des 14 sites spontanément constitués, (au moins 16,828 déplacés entre avril et mai 2022) selon le Bureau de Coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA).

La majorité de ces personnes proviennent des communes de Croix-des-Bouquets et de Cité Soleil. Parmi les déplacés appartenant à des groupes vulnérables ont été identifiés : personnes en situation de handicap, femmes enceintes et allaitantes, enfants chefs de ménages, séparés, non-accompagnés et orphelins, personnes blessées ou avec des problèmes médicaux urgents, personnes avec des maladies chroniques, personnes vivant avec le VIH.

Sur les 14 sites recensés au plus fort de la crise, seuls trois demeurent encore ouverts aujourd’hui « Kay Castor » (Tabarre), l’Église Adventiste de Eben-Ezer (Tabarre) et le Centre Classique de Terre Noire (Cité Soleil).

Vendredi 15 juillet, l’Office de la Protection du Citoyen (OPC) a exhorté les autorités à prendre en charge les familles déplacée dénonçant les conditions dans lesquelles vivent des déplacés de la plaine du Cul-de-Sac, en particulier celles hébergées dans le site « Kay Castor » qui accueille 303 personnes : 58 hommes, 76 femmes et 169 enfants (74 filles et 95 garçons).

L'OPC et ses partenaires du Groupe de Protection ont pu constater les conditions inhumaines et dégradantes dans lesquelles vivent ces personnes, notamment dans le site « Kay Castor » où il y a 11 femmes enceintes, 8 femmes allaitantes, 4 personnes en situation de handicap et 7 personnes âgées ayant des besoins spécifiques.

À l'intérieur de ce site, les droits à l'alimentation, à l'eau potable et à la santé n’exisite pas. Les hommes comme les femmes vivent dans la promiscuité à l'intérieur d'un espace insalubre portant atteinte à leur dignité. La situation sanitaire laisse à désirer, car il n'y a que 2 latrines pour les 303 personnes. Les filles ainsi que les femmes enceintes et allaitantes, tout en étant exposées aux risques de violences sexuelles, ne bénéficient d'aucune prise en charge médicale spécifique.

S/ HaïtiLibre


Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n