Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - POLIFRONT : Tournée d’inspection dans le département du Nord-Est

iciHaïti - PNH : Arrestation de 4 membres actifs et un Chef de gang de «400 Mawozo»

iciHaïti - Météo : Inondations dans la commune de Croix-des-Bouquets

iciHaïti - PNH : Arrestation d'un membre du gang de Canaan

iciHaïti - Bahamas : Suivi du dossier des 17 victimes décédées du naufrage


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #881

Haïti - UEH : Inscription ouvertes pour les programmes de maitrise de la Faculté d'Ethnologie

Haïti - FLASH : Trafic d’armes, le Père Frantz Cole en garde à vue

Haïti - FLASH : Résultats bac unique (2022) pour 5 départements (PAR ÉLÈVE, siège, école, série et matière)


+ de nouvelles



Haïti - Insécurité alimentaire : Sombres perspectives
30/07/2022 09:56:26

Haïti - Insécurité alimentaire : Sombres perspectives
Dans ses messages clés sur Haïti publiés en juillet l’Organisation Internationale Famine Early Warning Systems Network (FEWS NET) le réseau international d'alerte précoce contre la famine, rapporte « Le climat socio-politico et économique se détériore davantage. De juin à juillet, une hausse de plus de 70% du nombre total d'événements de violence politique et de décès a été enregistrée (ACLED, juillet 2022). Outre les affrontements armés à Cité Soleil, les cas d’enlèvement se multiplient, empêchant la population de vaquer normalement à ses activités, principalement dans la zone métropolitaine. De surcroît, la rareté de carburant a conduit à une hausse des coûts du transport et des prix des marchandises.

« Entre juillet 2021 et juillet 2022, le taux officiel de change est passé de 93.68 à 115,11 Gourdes pour 1 dollar américain, une dépréciation de 22,8%, renforçant ainsi les anticipations inflationnistes des agents économiques [+27.8% annuel en mai 2022 dernière informations disponibles]. Les prix des denrées de base restent supérieurs aux prix de l’année dernière et à ceux des cinq dernières années.

« Les récoltes de printemps, inférieures à la moyenne, ont très peu d’impact sur les prix des produits locaux et affecteront négativement les campagnes d’été / automne et d’hiver, vu que les agriculteurs utilisent les revenus issus des ventes de ces récoltes pour l’acquisition des intrants lors des campagnes agricoles suivantes telle que la main-d’œuvre et les semences.

« L’insécurité, l’inflation, le manque d’opportunité d’emplois, entre autres, perturbent l’accès des ménages aux sources typiques de nourriture et de revenu. Les très pauvres, surtout ceux des quartiers précaires de Port-au-Prince, continueront d’être en insécurité alimentaire de Crise (Phase 3 de l’IPC) jusqu’en janvier 2023. Les ménages des zones où les récoltes sont estimées proches de la moyenne, notamment le Sud, la Grand’Anse, et dans quelques communes de l’Artibonite, du bas Plateau Central, de l’Ouest, du Nord et du Nord-est, seront dans une insécurité alimentaire de Stress (Phase 2 de l’IPC). »


En savoir plus sur l’Échelle IPC (Integrated food security Phase Classification) :

Phase 1 :
Accès à une alimentation généralement adéquate et stable avec un risque modéré à faible de tomber graduellement dans des phases supérieures ;

Phase 2 : Insécurité alimentaire modérée / limité
Accès limité à une alimentation adéquate avec un risque élevé et récurrent de tomber graduellement dans la Phase 3, 4 ou 5 (en raison de la probabilité d’évènements adverses et d’une grande vulnérabilité) ;

Phase 3 : Crise alimentaire et des moyens d’existence aiguë
Insuffisance aiguë et critique de l’accès à l’alimentation assortie d’une malnutrition grave et inhabituelle et un épuisement accéléré des avoirs relatifs aux moyens d’existence qui, si la situation se maintient, va faire tomber la population dans la Phase 4 ou 5 et/ou va probablement se traduire par une pauvreté chronique ;

Phase 4 : Urgence humanitaire
Insuffisance grave de l’accès à l’alimentation assortie d’une mortalité excessive, une malnutrition très élevée et en progression et un épuisement irréversible des avoirs relatifs aux moyens d’existence ;

Phase 5 : Famine / Crise humanitaire
Grave perturbation sociale assortie d’un manque total d’accès à l’alimentation et/ou d’autres besoins de base dans laquelle la famine généralisée, la mort et le déplacement sont incontestables.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n