iciHaïti - RD : 96,722 haïtiens rapatriés au pays depuis le début de l’année

iciHaïti - Justice : 3 cadres du Ministère arrêtés et incarcérés

iciHaïti - Rapatriements : Marche contre la maltraitance et le racisme des dominicains

iciHaïti - Sécurité : Une tentative de kidnapping déjouée par la Police

iciHaïti - Justice : Un présumé ravisseur de 23 ans arrêté


+ de nouvelles


Haïti - FLASH : L’inflation annuelle explose à 38,7% (Sept. 2022)

Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Choléra : Bulletin quotidien #53

Haïti - FLASH : Massacre à Sources Matelas, au moins 12 citoyens tués, plusieurs maisons incendiées (Vidéo)

Haïti - Sécurité : Importants changements stratégiques en cours au sein de la PNH


+ de nouvelles



Haïti - Économie : 34 milliards de déficit pour les 3 premiers trimestres (2021-2022)
03/08/2022 09:53:23

Haïti - Économie : 34 milliards de déficit pour les 3 premiers trimestres (2021-2022)
La note sur la politique monétaire du 3ème trimestre de l’exercice fiscal 2021-2022
(Avril – Juin 2022) de la Banque de la République d’Haïti (BRH) révèle entre autres, que le Gouvernement dépense plus qu’il ne collecte de recettes.

En date du 30 juin 2022, les opérations budgétaires et de trésorerie se sont soldées par un déficit de plus de 34 milliard (34, 045,3 milliards de Gourdes) qui a été partiellement financé par la BRH à hauteur de 30,616.7 milliards contre 15,844,20 milliards en mars 2022.

Toutefois le financement de a BRH reste dans la limite fixé dans la pacte de gouvernance économique et financière portant sur la gestion et l’exécution des dépenses publiques pour l’année fiscale 2021-2022 dans lequel Michel Patrick Boivert s’engage pour l’exercice 2021-2022 a ne pas dépasser 46 milliards de Gourdes contre 49 milliards l’exercice précédent. Le Ministre Boivert souligne que sur les 30 milliards de financement de la BRH, 20 milliards sont imputable à la subvention des produits pétroliers.

Pour la fin de l’exercice fiscal 2021-2022, la BRH estime que les perspectives économiques « […] demeurent mitigées et sont assujetties à un ensemble de facteurs tant au niveau interne qu’externe. Le prolongement de la guerre en Ukraine devrait conduire à l’intensification du renchérissement des produits pétroliers et alimentaires de base ainsi qu’à la persistance des ruptures des chaînes d’approvisionnement au niveau mondial.

De même, l’inflation élevée et les risques de récession ou de ralentissement économique qui pèsent notamment sur les États-Unis, le Canada et la Zone Euro, pourraient affecter le revenu disponible des migrants haïtiens et conséquemment les transferts privés sans contrepartie, principale composante de l’offre de devises sur le marché des changes. La hausse des prix chez nos principaux partenaires commerciaux pourrait également continuer à alimenter les pressions inflationnistes notamment à travers l’augmentation des prix des produits importés considérés dans le panier de consommation.

Sur le plan interne, la poursuite de la dégradation du climat des affaires en raison de la situation sécuritaire continuera d’affecter négativement l’activité économique et la formation des prix à travers le blocage de certains circuits de production et de commercialisation. À cela s’ajoutent les risques de dégâts potentiels qui pourraient survenir au niveau du secteur agricole au cours de la saison des ouragans, laquelle a débuté le 1er juin 2022 […] »

Téléchargez la note de la BRH 3e trimestre 2021-2022 (PDF 14 pages) : https://www.haitilibre.com/docs/Note-de-Politique-Monetaire-3eme-trim-2022.pdf

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n