Nouveau calendrier scolaire remanié 2022-2023 (Officiel)





iciHaïti - RD : Saisie de 2,695 gallons d’essence de contrebande à destination d’Haïti

iciHaïti - RD : Forte militarisation à proximité de la CODEVI (zone frontalière Ounaminthe / Dajabón)

iciHaïti - AVIS France : Message de l’ambassadeur aux français vivant en Haïti

iciHaïti - France : Clôture du stage de formation du RAID aux agents spécialisés de la PNH

iciHaïti - Crise : Les dominicains appelés à quitter Haïti dès que possible


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #924

Haïti - AVIS : Création d’entreprises à fort impact social, appel à projets

Haïti - FLASH : «Ti Makak» envisagerait d’attaquer la mission diplomatique de la Nonciature Apostolique

Haïti - AVIS Québec : Recrutement en Haïti de 50 personnes diplômées en soins infirmiers


+ de nouvelles



Haïti - Technologie : Enseignement fondamental des professeurs par satellite
05/09/2011 12:19:44

Haïti - Technologie : Enseignement fondamental des professeurs par satellite
Dans son programme électoral, le Président Martelly avait évoqué longuement le développement du système éducatif avec l’accès gratuit à l’enseignement fondamental, la modernisation et le rééquipement des écoles et lycées suite au séisme, la supervision et l’inspection des programmes scolaires et universitaires.

Autant de points qu’approuvent Jacques Blamont, membre de l’Académie des sciences, qui a mis ses connaissances à contribution pour développer un système de formation par satellite pour des professeurs des écoles haïtiennes.

L’idée consiste à offrir aux professeurs des écoles des formations fondamentales et continues par satellite. « Nous avons équipé pour l’instant une École Fondamentale d’Application - Centre d’Appui Pédagogique (EFACAP) en mai 2011. Nous émettons des modules depuis Paris et le centre de formation des professeurs reçoit le tout sur place. Nous prévoyons équiper cinq EFACAP, d’ici le mois d’octobre 2011. » Les contenus portent sur les sciences, les mathématiques, l’informatique mais aussi le français, la santé, l’éducation civique et l’éducation administrative.


Jacques Blamont explique pourquoi le choix du Satellite s’est imposé au lieu d’internet « Parce qu’Internet est aléatoire. Il ne fonctionne pas assez bien dans les grandes villes et pour ainsi dire pas du tout quand on s’en éloigne. La société Eutelsat nous fournit la bande passante gratuitement. »


Cette opération a vu le jour grâce à l’association du Centre National Études Spatiales (CNES), l’Académie des sciences, l’Université numérique Francophone Mondiale (UFM), les instituts Universitaires de Formation des Maîtres (IUFM) et Eutelsat. Toutes les parties sont bénévoles. Mais il reste des dépenses inhérentes au projet prises en charge par la mission interministérielle d’aide à Haïti. « Nous nous donnons deux ans pour apporter toutes les améliorations nécessaires à notre fonctionnement, avant de passer le flambeau au grand fonds international géré par les Nations Unies. » 



À terme, Jacques Blamont espère pouvoir équiper toutes les EFACAP du pays (une centaine) et pourquoi pas, envisager des modules destinés directement aux écoliers haïtiens ? 


En savoir plus sur Jacques Blamont :
Jacques Blamont est professeur émérite à l’université Paris-VI, membre de l’Académie des sciences de France, des États-Unis et d’Inde. Premier directeur scientifique et technique du Centre National d’Études Spatiales, en 1962, il est actuellement conseiller du Président du CNES. Jacques Blamont est à l'origine les premiers satellites français et de l’installation de la base spatiale de Kourou en Guyane.

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


elro
Posté le 02/11/2011 13:43:52
Il faut que avons des personnes bien formées pour qu'on aura arrive a être très développé comme ça et encore il faut que nous ayons nos propre systèmes satellitaire:ça veux dire que nous aurons notre propre satellite, un réseau GPS,.. .J'en passe.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n