Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - PNH en action : Arrestation de «Yòyò», un redoutable bandit

iciHaïti - Sécurité : La PNH déjoue une tentative d'enlèvement

iciHaïti - AVIS : L'Hôpital Bernard Mevs ferme ses portes

iciHaïti - Tourisme : Ajout de nouveaux cursus à l’École Hôtelière d’Haïti

iciHaïti - RD : Santé dans les communes frontalières avec le Rép. Dominicaine


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #791

Haïti - Éducation : Évaluations officielles avec examen oral des étudiants finissants des ENIJE

Haïti - Insécurité : La PNH promet plus de sécurité aux autobus à destination ou en provenance de la Rép. Dominicaine

Haïti - FLASH : Des haïtiens illégaux attaquent le personnel de l’immigration dominicaine


+ de nouvelles



Haïti - Social : Formation professionnelle pour 75 jeunes filles en difficultés
06/09/2011 16:28:23

Haïti - Social : Formation professionnelle pour 75 jeunes filles en difficultés
75 jeunes filles entre 14 et 24 ans, victimes de grossesses précoces pour les unes, ou placées en domesticité pour les autres, bénéficient d’un projet de renforcement de leurs droits sociaux et économiques.

Ce projet financé à hauteur de 29,650 dollars américains par la section des Droits de l’Homme (SDH) de la MINUSTAH [Haut Commissariat aux Droits de l’Homme] représente 80%, le restant est pris en charge par le partenaire local chargé de l’exécution, l’association Jeunesse Enfance Solidarité (JES).

Aissetou Sanogo, Coordonnatrice régionale de la SDH à Jacmel explique que ce projet contribue à fournir une assistance aux filles victimes  « de grossesses précoces, aux adolescentes déscolarisées ou non scolarisées, aux jeunes filles en domesticité [...] » et leur « faciliter l’accès à l’éducation, l’emploi ou une activité génératrice de revenus et à une vie décente ». Grâce à la formation qu’elles recevront, ces jeunes filles pourront facilement trouver du travail dans l’hôtellerie, un secteur en manque de main d’œuvre qualifiée.

Ces jeunes filles ont été choisies selon des critères définis par la communauté, reçoivent une formation donnée par 4 professeurs de JES qui les forment, dans un local aménagé à cette fin : en cuisine, pâtisserie, service de table et montage de mini-entreprises. A ces cours, il faut également ajouter une formation sur les droits de l’enfant. Le JES, souhaite également mettre en place une structure de microcrédit pour aider les jeunes filles à monter leurs propres projets.

Selon Jean-Paul Chancy, le responsable de JES, « des discussions sont en cours avec l’Institut National de la Formation Professionnelle (INFP) pour une reconnaissance des diplômes que ces jeunes filles recevront au terme de ce cycle d’étude ». Au terme de la formation, la SDH qui est impliquée dans le processus du début à la fin, envisage d’assister certaines apprenties sur le marché de l’emploi par des lettres de recommandation et des stages.

Quant à Janvier Pierre Feguito, le Maire de Cayes-Jacmel, il commence à rêver à une école hôtelière dans sa commune, afin de promouvoir le tourisme dans le Département du Sud-Est. C’est pourquoi il salue cette initiative et encourage les bénéficiaires à faire une bonne application de leur formation.

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n