iciHaïti - RD : 96,722 haïtiens rapatriés au pays depuis le début de l’année

iciHaïti - Justice : 3 cadres du Ministère arrêtés et incarcérés

iciHaïti - Rapatriements : Marche contre la maltraitance et le racisme des dominicains

iciHaïti - Sécurité : Une tentative de kidnapping déjouée par la Police

iciHaïti - Justice : Un présumé ravisseur de 23 ans arrêté


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Choléra : Bulletin quotidien #53

Haïti - FLASH : Massacre à Sources Matelas, au moins 12 citoyens tués, plusieurs maisons incendiées (Vidéo)

Haïti - Sécurité : Importants changements stratégiques en cours au sein de la PNH

Haïti - FLASH : La TNH n’a plus le droit de diffuser pour le moment le Mondial Qatar 2022


+ de nouvelles



Haïti - Crise : Plus de 18% de la population à risque de malnutrition très élevée
28/10/2022 10:05:49

Haïti - Crise : Plus de 18% de la population à risque de malnutrition très élevée
La dernière analyse montre une détérioration majeure de la crise alimentaire en Haïti avec 4,7 millions de personnes, soit près de la moitié de la population, qui connaissent des niveaux élevés d’insécurité alimentaire aiguë, dont 19,200 classées en Catastrophe (Phase 5 de l’IPC). Au cours de la période actuelle allant de septembre 2022 à février 2023, 19,200 personnes sont estimées en Catastrophe (Phase 5 de l’IPC).

18% de la population analysée (environ 1,8 million de personnes) est classée en Phase 4 de l’IPC (Urgence) et 29% (environ 2,9 millions de personnes) en Phase 3 de l’IPC (Crise), soit environ 48% de la population en besoin d’une action urgente. Parmi les 32 zones analysées quinze se trouvent en Phase 4 (Urgence). Il s’agit principalement des zones du Grand Sud affectées par le séisme d’août 2021, le haut plateau et ses prolongements dans le Nord, le Nord-Est et l’Artibonite, le Nord-Ouest, la Gonâve, ainsi que trois communes de la zone métropolitaine les plus affectées par les activités de gangs armés. Parmi les causes principales, les nombreux épisodes de «peyi lok» ont impacté de façon significative le tourisme et ont conduit à la fermeture de nombreux établissements hôteliers.

Ces épisodes de blocage du pays et la situation sécuritaire imprévisible ralentissent les investissements en cours, notamment ceux du secteur privé ainsi que le petit commerce constituant la principale source de revenu pour une bonne partie de la population. La violence des gangs a atteint des niveaux sans précédent dans la zone métropolitaine limitant la circulation des marchandises et des personnes. Ces violences ont poussé plus de 20.000 personnes à fuir leur maison. Des barricades ont été érigées à travers les rues des grandes villes du pays et les déplacements sont difficiles, limitant l’accès aux denrées alimentaires et à l’eau ainsi qu’ au carburant.

Cette situation a forcé l’arrêt de nombreuses activités humanitaires, les besoins de la population haïtienne s’aggravent et les conditions de vie des plus vulnérables se détériorent, notamment à Port-au-Prince. Au 31 août 2022, seulement 688,150 personnes parmi la population analysée ont bénéficié d’une assistance alimentaire d’urgence sous forme de ration ou de transfert monétaire, soit 7% de la population analysée.

Vue d’ensemble de la situation projetée

Pour la période allant de mars à juin 2023, pour laquelle aucune assistance alimentaire humanitaire n'a été confirmée, les personnes estimée être en catastrophe sont 19,200. En plus, 17% de la population analysée (environ 1,65 million de personnes) sont en phase 4 de l’IPC (Urgence) et 30% (environ 3 millions de personnes) en phase 3 de l’IPC (Crise), soit 48% de la population dans le besoin d’une action urgente pour la période de projection.

En savoir plus sur l’Échelle IPC (Integrated food security Phase Classification) :

Phase 1 :
Accès à une alimentation généralement adéquate et stable avec un risque modéré à faible de tomber graduellement dans des phases supérieures ;

Phase 2 : Insécurité alimentaire modérée / limité
Accès limité à une alimentation adéquate avec un risque élevé et récurrent de tomber graduellement dans la Phase 3, 4 ou 5 (en raison de la probabilité d’évènements adverses et d’une grande vulnérabilité) ;

Phase 3 : Crise alimentaire et des moyens d’existence aiguë
Insuffisance aiguë et critique de l’accès à l’alimentation assortie d’une malnutrition grave et inhabituelle et un épuisement accéléré des avoirs relatifs aux moyens d’existence qui, si la situation se maintient, va faire tomber la population dans la Phase 4 ou 5 et/ou va probablement se traduire par une pauvreté chronique ;

Phase 4 : Urgence humanitaire
Insuffisance grave de l’accès à l’alimentation assortie d’une mortalité excessive, une malnutrition très élevée et en progression et un épuisement irréversible des avoirs relatifs aux moyens d’existence ;

Phase 5 : Famine / Crise humanitaire
Grave perturbation sociale assortie d’un manque total d’accès à l’alimentation et/ou d’autres besoins de base dans laquelle la famine généralisée, la mort et le déplacement sont incontestables.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Agrippa
Posté le 28/10/2022 11:04:51
Finalement, les ennemis de la Nation ont atteint leur but: celui de détruire ce pays en le réduisant à sa plus simple expression. La seule initiative qui pourrait contrecarrer cette dégringolade serait une prise de conscience morale de la part des principaux dirigeants du pays, en faisant comprendre à leurs pourvoyeurs qu'ils en ont assez de faire souffrir une innocente population qui ne demande qu'à vivre en paix sans se mêler de politique. Mais je rêve peut-être en couleurs.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n