iciHaïti - AVIS : Restriction des dépenses de Noël dans l’administration publique

iciHaïti - FLASH : Le Gouvernement indien offre 15 bourses d’études, inscriptions ouvertes

iciHaïti - AVIS : Aucun haut fonctionnaire ne peut quitter le pays sans l’autorisation du P.M.

iciHaïti - Social : Jouez et découvrez l'esprit de Noël avec Digicel

iciHaïti - Éducation : 53% des écoles fonctionnent, taux par département


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Choléra : Bulletin quotidien #58

Haïti - Éducation : Le livre numérique unique, un réel changement dans la manière d'enseigner

Haïti - Caricom-Cuba : Le Président de Cuba prône une solution pacifique à la crise en Haïti

Haïti - TPS : Déclaration du Sénateur démocrate Edward J. Markey


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Message aux citoyens américains noirs en République Dominicaine
21/11/2022 07:59:16

Haïti - FLASH : Message aux citoyens américains noirs en République Dominicaine
Le 19 novembre 2022, le Gouvernement américain a émis une Alerte aux citoyens américains à la peau foncée et les citoyens américains d’ascendance africaine concernant l’application de la loi sur la migration en cours actuellement en République Dominicaine.

Message de l’Ambassade américaine en République dominicaine :
« Le présent message vise à informer les citoyens des États-Unis qu’au cours des derniers mois, des voyageurs qui se sont rendus en République dominicaine ont signalé avoir été retardés, détenus ou soumis à des interrogatoires accrus aux points d’entrée et lors d’autres rencontres avec des agents d’immigration en raison de leur couleur de peau. Les rapports faisant état d’un traitement disparate des citoyens américains par les autorités dominicaines préoccupent constamment l’Ambassade des États-Unis.

En outre, ces derniers jours, comme l’ont rapporté les médias dominicains, les agents de la Migration dominicaine (DGM) ont mené des opérations généralisées visant à détenir ceux qu’ils croient être des migrants sans papiers, en particulier les personnes d’origine haïtienne. Dans certains cas, les autorités n’ont pas respecté le statut juridique de ces personnes en République Dominicaine ni leur nationalité. Ces mesures pourraient mener à une interaction accrue avec les autorités dominicaines, en particulier pour les citoyens américains à la peau foncée et les citoyens américains d’ascendance africaine. On rapporte que ces personnes sont détenus dans des centres de détention surpeuplés, sans pouvoir contester leur arrestation, et sans accès à de la nourriture ou à des toilettes, parfois pendant des jours, avant d’être libérés ou rapatriés en Haïti. »


L'Ambassade conseille aux citoyens américains d’avoir toujours leur passeport avec eux et d’avoir un téléphone portable chargé et d’informer immédiatement l'Ambassade si vous avez besoin d’aide au numéro d’urgence de l’Ambassade (809) 567-7775 et au Defensor del Pueblo au (809) 381-7777.

Réaction du Ministère des Affaires étrangères dominicaines :
Une alerte qui a provoqué dimanche 20 novembre une vive réaction du Ministère des Affaires étrangères dominicaines qui a exprimé « […] son rejet le plus ferme du communiqué d’Alerte émis samedi 19 novembre par l'Ambassade des États-Unis dans le pays, le considérant comme manifestement infondé, improvisée et malheureux.

Le Ministère souligne que « Le Gouvernement des États-Unis n'a fourni aucune preuve, au-delà de cas anecdotiques sans vérification indépendante, qu'il existe un schéma systématique de violations des droits des migrants, ordonnées par les autorités dominicaines […]

Des cas isolés peuvent se produire, comme dans n'importe quelle pays du monde, qui, s'ils étaient signalés aux autorités compétentes, seraient dûment enquêtés et punis, si leur véracité était prouvée […]

Le Gouvernement dominicain n'aurait jamais imaginé des insinuations aussi sérieuses sur la République Dominicaine, dont la population montre dans sa couleur de peau un large creuset de races ; encore moins de la part d'un allié qui a lui-même fait l'objet de nombreuses accusations de traitement xénophobe et raciste des migrants et même de secteurs de sa propre population […] »


Le Ministère rappelle que la République Dominicaine offre un traitement hospitalier à « des millions de touristes qui nous visitent chaque année du monde entier, en particulier des États-Unis […] La déclaration du 19 novembre pourrait avoir un impact négatif sur des milliers de travailleurs dominicains, ainsi que sur notre économie, même si ce n'était pas l’objectif […] En conséquence, nous espérons que les États-Unis envisageront de retirer les termes non vérifiés de cette déclaration ambiguë dès que possible ».

HL/ SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n