iciHaïti - Justice : L'armée dominicaine remet un Haïtien recherché à la PoliFRONT

iciHaïti - AVIS : 404 nouveaux passeports disponibles pour livraison (Santiago, RD)

iciHaïti - Humanitaire : Les organisations continuent de soutenir les personnes déplacées

iciHaïti - Contrebande : 1,380,000 cigarettes en provenance d’Haïti saisies en RD

iciHaïti - FLASH : Bourses d’excellences Mexique, inscriptions ouvertes


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Sécurité : Cérémonie de remise de parchemins à 455 nouveaux policiers spécialisés de la PNH (Vidéo)

Haïti - FLASH : Déploiement imminent de la Mission, une délégation de la PNH au Kenyan

Haïti - FLASH : Blinken, utilise l’«option nucléaire» et débloque 109 millions pour la Mission kenyane et la PNH

Haïti - FLASH : Les FAd’H en état d'alerte maximum


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Lancement du programme sectoriel de sécurité alimentaire (Vidéo : Discours P.M.)
07/01/2023 08:03:41

Haïti - Politique : Lancement du programme sectoriel de sécurité alimentaire (Vidéo : Discours P.M.)
Vendredi 6 janvier 2023, le Premier ministre a.i. Ariel Henry a participé à la cérémonie de lancement et de présentation du programme sectoriel de sécurité alimentaire.

Extrait du discours du Premier Ministre :
« [...] À côté des problèmes de sécurité causés par les gangs armés, la production nationale et l’insécurité alimentaire sont deux préoccupations majeures pour le Gouvernement. C’est donc avec intérêt que je suis venu participer à l’activité organisée aujourd’hui par le Ministère de l’Agriculture.

Il est du devoir du Gouvernement de veiller à ce que nos compatriotes trouvent, en quantité suffisante et à des prix abordables, des denrées qui rentrent dans nos habitudes alimentaires. Cette responsabilité, il nous incombe de l’assumer pleinement, en faisant des plans et en nous donnant les moyens qu’il faut à cette fin.

Nous ne pouvons pas compter uniquement sur le support des agences humanitaires pour venir en aide aux plus démunis. Nous les convions à soutenir la production nationale en fournissant les intrants nécessaires aux paysans (machines agricoles, semences, fertilisants, renforcement des coopératives agricoles, etc…) et en s’approvisionnant sur le marché local.

Haïti a la capacité de produire les aliments qui constituent la base de notre alimentation. Il n’est pas normal que nous soyons obligés d’importer des denrées que nous pouvons cultiver et que nous avions l’habitude de produire pour alimenter le marché local et même exporter […]

[…] Paysans, nos frères et sœurs du dehors ont besoin qu'on pense à eux aussi. Nous devons les encadrer et investir davantage dans ce secteur, si nous voulons vraiment changer le visage de nos paysans. C'est la nourriture qui fait baisser les prix des aliments.

Le Gouvernement est déterminé à mobiliser les ressources qu’il faut pour que, dans le courant de cette année, nous amorcions un virage significatif dans la lutte contre l’insécurité alimentaire.

Dans les prochains jours nous devrions commencer à recevoir un soutien financier dans le cadre d'un programme appelé « Food Shock Window ». Cet appui sert à aider les pays les plus touchés par les conséquences du conflit entre la Russie et l'Ukraine. Haïti est l'un des premiers pays qui bénéficiera de ce programme pour nous permettre de mettre en place une série d'actions de protection sociale. »

Discours intégral du Premier Ministre a.i. Ariel Henry :



HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


jean yves clavreul
Posté le 08/01/2023 05:23:14
Rey à raison , Haïti a un gros potentiel agricole. Pourquoi chercher ailleurs ce que l'ont peu produire chez soi. La perfusion de l'extérieur n'est pas une nourriture fiable et durable. Les jeunes agriculteurs, agricultrices ont besoin d'équipements, de semences pour produire. Toutefois, ces équipements et semences ne peuvent être donnés comme cela, sans demander en échange des activités de restauration de l'environnement de conservation des eaux et des sols. C'est donnant, donnant et tous seront gagnants à très court terme. Imaginez un agriculteur, qui réalise des rampes en courbe de niveau et les plante de cannes à sucre, de bananiers , de papayers ou encore de manioc au bout de six, huit mois, il aura de belles récoltes, il n'aura plus besoin de couper des arbres pour survivre en vendant du charbon. Que les Ministère de l'Agriculture et de l'environnement avec la FAO s'entendent sur cette approche : Matériel de production agricole contre la restauration des terres et des écosystème en Haïti. L'année 2023 doit être l'année du reverdissement et de la production agricole en comptant sur le courage des jeunes entrepreneurs entrepreneuses agricoles du Pays. Oui Haïti peut redevenir autosuffisant sur le plan alimentaire en une décennie.
Rey
Posté le 07/01/2023 16:05:37
Je suis parfaitement d'accord avec le discours de Mr Ariel Henry, Haiti a la capacité de produire les aliments qui constituent la base de notre alimentation, les planteurs ont laissé leurs plantations, pour se rendre en République dominicaine et pour se rendre a Port-au-Prince pour devenir membres de gangs, cela fait un manque de production alimentaires et la vie dure et chere en Haiti [hors sujet]
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n