iciHaïti - Humanitaire : L’Europe débloque 200,000 euros additionnels

iciHaïti - Education : Inscriptions en ligne des candidats aux examens

iciHaïti - Sécurité : Nouveau couvre-feu

iciHaïti - Football : Examen pour la Licence d'Agent FIFA de Joueurs

iciHaïti - Économie : Reprise timide des activités portuaires


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - FLASH : Les ouragans et la violence des gangs augmentent les risques de famine pour les enfants haïtiens

Haïti - FLASH : La NOAA prévoit une saison des ouragans supérieure à la normale

Haïti - FLASH : Bonne nouvelle pour les 44,000 haïtiens qui ont un statut de résident temporaire au Canada

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Mexique : Économie informelle haïtienne à la frontière Sud malgré la Police et la Garde nationale
09/02/2023 10:45:04

Haïti - Mexique : Économie informelle haïtienne à la frontière Sud malgré la Police et la Garde nationale
Les migrants haïtiens développent leur propre économie de survie à la frontière Sud du Mexique, travaillant dans le commerce informel, aidé par des fonds qu’ils reçoivent de leurs proches qui sont aux États-Unis.

Des centaines d'Haïtiens séjournent ces dernières semaines dans le parc central de Tapachula, à la frontière avec le Guatemala, où ils se livrent au commerce informel de produits en attendant que l'Institut National des migrations (INM) leur accorde (après de long mois d’attente) des cartes pour raisons humanitaires. Ces activités informelles qu’ils exercent souvent 8 à 12 heures par jour, leur permettent de subvenir à leurs besoins pour payer le loyer, les services et la nourriture de leur famille…

Des groupes de migrants haïtiens s’installent derrière le marché de Sebastián Escobar (Tapachula) vendant entre autres de la nourriture, des vêtements, des chaussures, des friandises, des légumes, des articles de téléphone portable et autres objets en plastique, ou échanger des devises, tandis que de nombreux autres coupent les cheveux ou cire les chaussures…

Sergio Motaña est un compatriote haïtien qui a tout vendu, des puces de téléphone portable, des dollars, des boissons non alcoolisées et même de la nourriture « pour moi, c'est un très bel endroit [Tapachula], il y a beaucoup de bonnes personnes qui nous ont aidés, mais la migration est très difficile. Pour sortir le papier afin que nous puissions sortir d'ici, pour voyager dans un autre endroit, c’est un peu difficile d'obtenir le permis, donc nous sommes ici en attendant pour survivre…

Toutefois, ce commerce informel et illégal ne se déroule pas sans difficulté, des opérations des forces mexicaines (Garde nationale et police municipale) interviennent parfois pour empêcher des centaines de migrants haïtiens d'établir des commerces de rue à Tapachula et empêcher des affrontements entre les migrants et les commerçants locaux a indiqué José Arturo Rojas, secrétaire des services publics de Tapachula qui assure que les autorités locales ont commencé à relocalier les migrants haïtiens au marché « Tianguis Centro ».

Plus de 200 migrants haïtiens qui effectuaient leurs ventes dans le parc central Miguel Hidalgo et dans les rues avoisinantes du centre-ville, le font désormais de manière ordonnée dans le marché de « Tianguis Centro » ouvert de 6h00 du matin à 9h00 du soir et sans causer de problèmes à la circulation routière.

Arturo Cárdenas Rojas, la Secrétaire des services publics responsable municipale du marché a déclaré «Jusqu’à présent, les migrants ont dit qu'ils se sentaient bien dans cet espace où les autorités les ont relogés, car il dispose des services nécessaires pour vendre leurs produits. »

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n