Téléchargez le Calendrier scolaire 2023-2024 (Officiel)





iciHaïti - Patrimoine : Le Gingerbread un type d’architecture haïtienne

iciHaïti - France : Découvrez le Fonds Haïtien pour la Biodiversité

iciHaïti - Nécrologie : Décès du grand historien Marcel B. Auguste

iciHaïti - Taïwan : Don de matériels adaptés pour les personnes vivant avec un handicap

iciHaïti - Mirebalais : Renforts policiers à «Terre-Rouge» et «Fonds-Cheval» (vidéo)


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Humanitaire : L’ONU lance un appel de 674 millions US, pour venir en aide à 3,6 millions de personnes en Haïti

Haïti - Politique : Le Président Abinader promet de livrer le mur frontalier avec Haïti dans les prochaine semaines

Haïti - FLASH éliminatoires Mondial 2025 : Nos Grenadiers qualifiés pour la phase finale qualificative (Vidéo)

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Banque Mondiale : Don de 80 millions USD pour améliorer l'accès à l’eau potable et à l'assainissement dans les zones rurales
19/05/2023 09:04:13

Haïti - Banque Mondiale : Don de 80 millions USD pour améliorer l'accès à l’eau potable et à l'assainissement dans les zones rurales
Le Conseil d'Administration de la Banque mondiale a approuvé mercredi 17 mai, le projet Eau potable et assainissement rural, résilient, durable et décentralisé en Haïti, d’un montant de 80 millions USD. Ce financement vise à accroître l'accès à des services d'eau potable inclusifs, résilients et durables à 250,000 personnes et l'accès aux services d'assainissement de base à 125,000 personnes, dont 50 % de femmes de petites villes et de communautés rurales à travers le pays.

« L'accès à l'eau potable et à l'assainissement est essentiel à la réalisation des objectifs de développement durable, car il stimule la croissance économique, soutient des communautés saines et est essentiel et fondamental pour la vie en elle-même. En Haïti, les résultats enregistrés dans ce domaine ont stagné au cours des dernières années et ce sont mêmes détériorées dans certaines régions en raison, entre autres, d'une instabilité prolongée, de l'augmentation de la violence et de l'insuffisance des investissements dans le secteur, » a dit Laurent Msellati, Chef des opérations de la Banque mondiale en Haïti. « Ce financement de la Banque mondiale vise à soutenir Haïti dans ses efforts pour atteindre un accès universel et équitable à l'eau potable et à l’assainissement, en particulier dans les régions pauvres et reculées. »

En Haïti, l’accès à l'eau potable de base dans les zones rurales et les petites villes est faible et en déclin. En 2020, seulement 43 % de la population rurale d’Haïti avaient accès à l'eau potable, contre 48 % en 2015 et 50 % en 1990. Cette situation est en partie la conséquence d’un manque d'investissement et d'entretien des infrastructures connexes. Sur les 13 626 points d'eau améliorés enregistrés en 2022, seuls 51 % fonctionnaient et, sur les 1,041 systèmes d'approvisionnement en eau courante desservant les zones rurales denses et les petites villes, seuls 41 % étaient fonctionnels. En 2020, 31% de la population rurale pratiquait encore la défécation à l'air libre, ce qui pourrait affecter l'accès à l'eau potable.

Le projet Eau potable et assainissement rural, résilient, durable et décentralisé en Haïti vise à fournir des moyens de réponses immédiates au choléra, à renforcer l'assainissement et l'hygiène dans les communes touchées par la résurgence de l’épidémie et à donner aux autorités locales et aux communautés les moyens de planifier et d'exécuter des projets d'eau et d'assainissement. Le projet financera la construction, la réhabilitation et l'expansion des systèmes d'approvisionnement en eau potable et assainissement dans les zones ciblées. Il prendra en compte également des activités de renforcement institutionnel, y compris la consolidation de l'approche programmatique axée sur les résultats à l'échelle du secteur pour améliorer la planification, la budgétisation, l'établissement de rapports et la responsabilisation du secteur.

Le projet contribuera au double objectif du Groupe de la Banque mondiale de mettre fin à l'extrême pauvreté et de promouvoir une prospérité partagée, en augmentant l'accès aux services de base d'eau potable et d'assainissement pour les populations vivant dans les zones rurales et les petites villes. Le projet est aligné sur l'approche de développement vert, résilient et inclusif du Groupe de la Banque mondiale qui met l'accent sur la nature intersectorielle des politiques de développement, en se concentrant sur les interrelations de la pauvreté, des inégalités et des externalités environnementales.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Clavreul
Posté le 19/05/2023 12:00:33
Nous pouvons saluer l'initiative de la BM : permettre aux populations rurales d'accéder à l'eau potable surtout en cette période de choléra. Le projet est aligné sur l'approche de Développement vert et cela est une bonne chose. Toutefois, comme nous sommes en période de reboisement les communautés rurales bénéficiaires vont-elles se mobiliser pour reboiser ou semer directement en Régénération Naturelle Assistées des arbres sur les bassins versants alimentant les source et les captages. Cet effort de financement de la BM ne doit-il pas être compléter par une participation des communautés à ces reboisements sur les bassins versant pour s'assurer la pérennisation de la ressource en eau de qualité. Cela devrait être une forme de contrat entre la BM et les communautés . Qui doit prendre l'initiative les maires ? la BM ?
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n