Nouveau calendrier scolaire remanié 2022-2023 (Officiel)





iciHaïti - AVIS France : Message de l’ambassadeur aux français vivant en Haïti

iciHaïti - France : Clôture du stage de formation du RAID aux agents spécialisés de la PNH

iciHaïti - Crise : Les dominicains appelés à quitter Haïti dès que possible

iciHaïti - Crise : La Mairie de Cap-Haïtien manque de carburant, demande l’aide des citoyens

iciHaïti - Littérature : Haïti dans les Finalistes du Prix «Les Afriques 2022»


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #923

Haïti - FLASH : Incident dans la zone franche de la CODEVI, les ouvriers évacués sous protection

Haïti - Mondial FIFA, Pérou 2023 : Nos jeunes Grenadiers U-17 connaissent leurs adversaires (phase finale qualificative)

Haïti - FLASH : «Il faut des soldats sur le terrain dès maintenant» dixit ex Ambassadrice US Pamela A. White


+ de nouvelles



Haïti - Reconstruction : Palais National d'Haïti quelle démolition?
19/06/2010 16:49:16

Souvenez-vous, le 8 avril 2010 des équipes d’ouvriers aux commandes de machineries lourdes étaient à l’œuvre au Palais National. Des morceaux de structures et de béton étaient arrachées dans un bruit d’enfer, noyés dans un nuage de poussières sous les yeux d’une population de plus en plus nombreuses. Il a suffit de cette scène pour que les médias locaux et internationaux en fassent leurs grands titres, en Haïti on commençait la démolition du Palais National d'Haïti!

En fait, si les journalistes avaient fait un peu d’investigation, plutôt que du sensationnalisme, ils auraient appris qu’il ne s’agissait aucunement de la démolition du palais mais de la dépose des éléments dangereux ou jugés non récupérables. Avec la pose d’étaiements il s’agissait en fait, des mesures conservatoires articulant la première étape de la restauration du Palais National d’Haïti et non sa démolition. Cette phase était accompagnée de relevés architecturaux et photographiques des détails de construction, sous la supervision des techniciens de Institut de Sauvegarde du Patrimoine National (ISPAN).

Ces travaux, faisaient suite à diverses consultations auprès de firmes et de techniciens spécialisés en structures en béton endommagées par des secousses telluriques et s’appuyaient également sur un avis technique émis par une groupe d’architectes, d’urbanistes, de sociologues et d’historiens réunis à la demande de la Direction générale de l’ISPAN.

Dans cet avis technique, le groupe a émis de sérieux arguments en faveur de la restauration par reconstruction et a reconnu que Le Palais national construit entre 1913 et 1922 selon les plans de l’architecte haïtien Georges Baussan est, sans conteste, l’expression la plus achevée d’une grande période de l’Architecture en Haïti et est probablement un des plus beaux exemples d’architecture néo-classique transplantée en Amérique. L’avis signale également que l’édifice possède, en outre, les trois valeurs définissant un monument historique : une signification, une valeur documentaire et une valeur architecturale. Pour toutes ces raisons, le Palais National mériterait largement de rester en place dans la mémoire collective.

Fort de ces arguments, le groupe a recommandé que le Palais National d’Haïti, une fois restauré, soit maintenu comme siège du gouvernement de la République tout en considérant que les exigences de la bureautique moderne s’accommodent mal au fonctionnement du siège de l’Exécutif. Sa restauration ne devrait envisager que les fonctions d’apparat et les activités officielles de la Présidence (réception officielle, réunion du Conseil des Ministres, etc.).

La visite didactique du monument historique devrait également être prise en compte. Les fonctions administratives et autres seraient aménagées dans de nouveaux espaces appropriés et construits à cet effet.

Enfin, élargissant le contexte, le groupe a insisté sur la nécessité de privilégier une approche urbaine dans tout projet de restauration du Palais National et de prendre en compte son environnement immédiat. La notion de préservation du patrimoine devrait dépasser celui du monument isolée et s’étendre au quartier du Champ-de-Mars, au centre historique de Port- au-Prince et à la ville.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


james861
Posté le 19/11/2011 19:46:38
je suis parfaitement d'accord avec cet article, parce que le Palais National doit être reconstruit sur ses ruines et avec la même architecture et ses mêmes monuments historiques et que le Champs de Mars devrait être le centre de la beauté nationale. Merci
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n