iciHaïti - CNDS D1 playoffs : Résultat de la deuxième journée

iciHaïti - Port-de-Paix : Nouvelle place publique à la rue Monfort

iciHaïti - Éducation : Rappel des dates officielles des examens d’États

iciHaïti - FAES : Travail temporaire pour 97 jeunes

iciHaïti - Gressier : Plusieur bandits tués, 2 fusils d’assaut saisis


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Humanitaire : L’UNICEF fourni de l’eau potable sur tous les sites de familles déplacées

Haïti - Environnement : Le CPT veut dépenser plus d’un milliards de Gourdes pour nettoyer les rues…

Haïti - FLASH : Le Commandant Kenyan de la Mission à la tête d’une délégation de haut niveau est à Port-au-Prince

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Justice : Traitement raciste des demandeurs d'asile haïtiens
14/07/2023 06:30:07

Haïti - Justice : Traitement raciste des demandeurs d'asile haïtiens
« Les États des Amériques doivent mettre un terme immédiat à la discrimination contre les Noirs, fondée sur la race et les autres traitements cruels, inhumains ou dégradants, à l'encontre des haïtiens en quête de sécurité et de protection internationale » a déclaré Amnesty International.

« Les politiques racistes de migration et d'asile ne font qu'exacerber les dommages déjà infligés aux personnes contraintes de subir et de fuir les crises humanitaires et des droits humains en Haïti. Les États des Amériques doivent remplir leurs obligations internationales en matière de droits humains sans discrimination, évaluer les besoins de protection des Haïtiens cherchant refuge dans le cadre de procédures d'asile équitables et efficaces et s'abstenir de les renvoyer en Haïti », a déclaré Erika Guevara-Rosas, Directrice pour les Amériques à Amnesty International.

« Au lieu de les mettre davantage en danger, les États doivent protéger et défendre la dignité et les droits des migrants et demandeurs d'asile haïtiens. La solidarité régionale et la réforme des politiques migratoires dans une perspective antiraciste sont essentielles pour faire face aux graves dangers et injustices auxquels elles sont confrontées.

Amnesty International a documenté et reçu des informations sur des cas d'agressions, de détentions arbitraires, de torture et d'autres mauvais traitements, d'expulsions massives et de pratiques discriminatoires qui portent atteinte aux droits humains des demandeurs d'asile haïtiens et à leur accès à la protection internationale au Pérou, au Chili, en République dominicaine , les États-Unis, le Mexique et d'autres pays des Caraïbes et d'Amérique centrale et du Sud.

Les Haïtiens transitant par les Amériques ont également souffert d'un manque constant d'accès aux services de base et de protection juridique. Ces conditions précaires ont été exacerbées par le racisme systémique et les stéréotypes négatifs auxquels ils sont confrontées, entravant leur intégration et perpétuant leur marginalisation.

Amnesty International a documenté les nombreuses préoccupations en matière de droits humains inhérentes à la récente décision du gouvernement américain de rendre obligatoire l'utilisation de l'application mobile pour demander l'asile à la frontière sud du pays. Cette exigence désavantage davantage les Haïtiens, car ils peuvent être confrontés à un risque plus élevé de subir la discrimination raciale et la violence dans le nord du Mexique, où ils sont systématiquement exclus des refuges, les forçant à vivre dans des camps aux conditions cruelles et les exposant à un plus grand danger. Ils ont également rencontré des difficultés à utiliser la technologie de reconnaissance faciale de l'application CBP One qui a du mal à reconnaître les visages noirs et soulève de graves problèmes de confidentialité, de discrimination et de surveillance.

Les gouvernements de la région doivent mettre fin aux expulsions et déportations massives ainsi qu'aux autres pratiques discriminatoires raciales contre les personnes ayant besoin d'une protection internationale, y compris les Haïtiens. Au lieu de cela, ils doivent leur fournir un accès à la protection sans discrimination, y compris des évaluations justes et individualisées du statut de réfugié, et d'autres voies pour régulariser leur statut, conformément à la fois à la Convention des Nations Unies sur le statut des réfugiés et à la Déclaration de Carthagène.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n