Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Politique : Installation d’Ariel Henry comme Ministre de la Culture et de la Communication

iciHaïti - FLASH : Report de l’exposition «NAWÈ N»

iciHaïti - FLASH : Appel à candidatures, Stage de formation en commissariat d’exposition et médiation

iciHaïti - Caracoli : Formations en gestion culturelle, inscription ouvertes

iciHaïti - Social : Journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #617

Haïti - Éducation : Le Ministre Manigat installé, réactive ses 12 mesures pour la réforme du secteur éducatif

Haïti - Politique : Installation du Nouveau Ministre des Affaires Érangères

Haïti - Migration : Naufrage près de l'île de Mona 10 haïtiens rescapés 2 disparus


+ de nouvelles



Haïti - Éducation : Nombreux problèmes dans le département du Sud-Est
21/06/2010 09:07:53

Le Réseau éducation continue d'évaluer l'accès des enfants déplacés à l'éducation dans les zones qui n’ont pas été directement touchées par le séisme du 12 janvier. Une évaluation ciblée des familles d'accueil aux Cayes réalisée par la Fédération internationale de la Croix-Rouge (FICR) a révélé que 44% des enfants déplacés vivant dans les communautés d'accueil n’étaient pas scolarisés. Le Réseau évalue également les salles de classe des écoles des communautés d'accueil, à la suite de rapports faisant état d’une augmentation de près de 10% du nombre d'écoliers.

Les écoles des zones sinistrées continuent de pâtir d'un manque de financement pour couvrir les besoins de base, dont les salaires des enseignants. À Jacmel, environ 32 des 35 écoles privées de la commune de Coq Chante ont fermé depuis le 7 juin en raison du non-paiement des salaires des enseignants. Les parents ont été incapables de payer les frais de scolarité depuis le tremblement de terre. Des réunions ont lieu pour trouver des solutions durables et permettre la réouverture des écoles fermées. À Léogâne, les grèves récentes des enseignants ont abouti à la fermeture des écoles. Le Ministère de l'éducation élabore à l’heure actuelle un système de paiement d’indemnités ponctuelles pour les écoles qui seront versées dans les semaines prochaines avec le soutien du Réseau.

Dans le département du Sud-Est, les négociations entre le Réseau éducation, le groupe de travail sur la gestion et la coordination des camps et les autorités locales ont abouti à la réinstallation des familles déplacées qui occupaient les écoles de Camp Wolf à Jacmel. Les cours ont repris cette semaine après que l'UNICEF ait fourni 10 tentes-écoles, du matériel didactique et scolaire.

La planification des efforts de reconstruction des écoles (à la fois avec des bâtiments semi-permanents et permanents qui sont résistants aux cyclones et aux tremblements de terre) est en cours dans toutes les zones touchées. Les partenaires du Réseau appuient le Ministère de l’éducation dans la mise au point de normes et de procédures de validation pour faire en sorte que toutes les nouvelles écoles soient conformes.

Les partenaires du Réseau continuent de soutenir les espaces temporaires d'apprentissage mis en place sur les sites des écoles détruites en distribuant du matériel scolaire et des meubles.

Le principal obstacle à la réouverture des écoles est la présence de débris et de décombres provenant du déblaiement des sites scolaires. Il s'agit d'un défi étant donné que 80% des 4,992 écoles sinistrées ont été endommagées ou détruites. L’identification de sites pour le déblaiement des décombres est en cours. Bien que la capacité des partenaires reste limitée, les collectivités contribuent à l'accélération des opérations de déblaiement des décombres. Sur les 107 écoles prioritaires identifiées, 133 ont été déblayées.

Le Réseau éducation a reçu des rapports selon lesquels les écoles ayant rouvert après le tremblement de terre seront fermées en juin à moins que les compensations prévues ne soient versées de toute urgence. Ces compensations financeront les coûts de fonctionnement, notamment le paiement des salaires des enseignants.

Les inspecteurs des écoles sont préoccupés par les coûts induits par les trajets et l’hébergement des étudiants inscrits aux prochains examens nationaux, ce qui peut constituer un frein à leur pleine participation.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n