iciHaïti - Politique : James Monazard nouveau Ministre du Commerce et aussi du Tourisme

iciHaïti - Diaspora : Journée de solidarité pour une meilleure intégration des compatriotes à Curaçao

iciHaïti - Politique : Le P.M. rencontre les familles des trois policiers de l’UTAG tués

iciHaïti - Diaspora : Journée Internationale des Envois de Fonds

iciHaïti - Canada : Exposition spéciale «Ouvre un Livre, Découvre un Pays»


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - USA : 3 sénateurs demandent d’accélérer le processus d’adoption légale d’enfants haïtens orphelins

Haïti - FLASH : Pour la première fois, Haïti devient le pays le moins pacifique de la région (2023)

Haïti - FLASH : Les enfants haïtiens victimes de violence, un rapport effrayant de l’ONU

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Impunité des assassins de journalistes, Haïti 3e au monde
03/11/2023 08:53:02

Haïti - FLASH : Impunité des assassins de journalistes, Haïti 3e au monde
Selon l’Indice mondial de l’impunité 2023 du Comité pour la Protection des Journalistes (CPJ), Haïti se classe 3e au niveau mondial des pays où l’impunité dans l’assassinat de journalistes est la plus grande, derrière la Syrie et la Somalie.

Haïti est devenu l’un des pays où les assassins de journalistes ont le plus de chance d’échapper à la justice. Une combinaison de violence des gangs, de pauvreté chronique, d’instabilité politique et d’un système judiciaire dysfonctionnel est à l’origine de la première inclusion d’Haïti sur la liste annuelle du CPJ des pays où les assassins s’en tirent en toute impunité.

Les conflits, la corruption, l’insurrection, une mauvaise application de la loi, et le manque d’intérêt politique pour punir ceux qui sont prêts à tuer des journalistes indépendants sont autant de raisons qui font que ces pays ne poursuivent pas les assassins de journalistes.

À mesure que l’impunité s’installe, elle témoigne d’une indifférence susceptible d’encourager les futurs assassins et de saper le journalisme indépendant, car les journalistes alarmés fuient leur pays, réduisent leur couverture médiatique ou quittent complètement la profession.

L’indice de cette année recense 261 journalistes assassinés dans le cadre de leur travail entre le 1er septembre 2013 – année où les Nations Unies ont déclaré le 2 novembre « Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre des journalistes » et le 31 août 2023. On constate qu’au cours de ces 10 ans, aucun assassin n’a eu à rendre des comptes dans 204 cas (78 %).

Les meurtres impunis ont un effet d’intimidation sur les journalistes locaux dans le monde entier, ce qui porte atteinte à la liberté de la presse et réduit le nombre de reportages d’intérêt public.

*Journée internationale de la fin de l'impunité pour les crimes commis contre les journalistes (2 novembre 2023).

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n