iciHaïti - Justice : Les avocats de Godson Orélus font appel de la décision du juge Lumérant

iciHaïti - Tourisme : Vers un partenariat durable entre le Ministère et la Mairie du Cap-Haïtien

iciHaïti - Justice : Reprise du nouveau procès de Clifford Brandt

iciHaïti - RD : Plus de 120,000 haïtiens déportés ou refoulés en Haïti en 11 mois

iciHaïti - Art Beat Miami : Un rendez-vous incontournable de la culture haïtienne


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : zapping...

Haïti - AVIS : Programme de Bourse d’étude du Japon pour enseignants haïtiens

Haïti - Environnement : Intervention du Ministre Jouthe à la COP24 en Pologne

Haïti - Agriculture : Vers plus de statistiques agricoles

Haïti - Économie : Le PM Céant à Toronto, appelle les hommes d’affaires à investir en Haïti


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Installation du Ministre des Affaires Étrangères, Laurent Lamothe (Discours)
25/10/2011 08:18:35

Haïti - Politique : Installation du Ministre des Affaires Étrangères, Laurent Lamothe (Discours)
Le Président Michel Martelly, accompagné du Premier Ministre Garry Conille, a participé, hier 24 Octobre, à la cérémonie officielle d'installation du nouveau Ministre des Affaires Etrangères et des Cultes, Laurent Lamothe qui succède à Mme Marie Michèle Rey. La cérémonie s'est déroulée au local du MAE à Bois-Verna en présence de plusieurs Ministres du Gouvernement, des parlementaires et des représentants du Corps diplomatique.



Le Chef de l'Etat a invité le Chancelier, qu'il considère comme un combattant éprouvé, à se mettre au travail pour faire la promotion d'Haïti à travers le monde. Il lui a rappelé la nécessité de poser des actions concrètes en vue d'inciter les pays amis d'Haïti à se constituer en véritables investisseurs dans le pays.

L'ex-Ministre Marie Michèle Rey a souhaité « le plus grand bien », selon ses mots, pour la Chancellerie et promet de rester disponible pour Mr. Lamothe.

 De son côté, le nouveau titulaire du Ministère, Laurent Lamothe, a donné dans son discours, la garantie quant aux efforts qu'il multipliera pour redynamiser et moderniser cette institution prestigieuse qui a pour mission de valoriser le pays sur le plan diplomatique.



Discours du Ministre des Affaires Étrangères, Laurent Lamothe :
« Excellence Monsieur le Président de la République Michel Joseph Martelly
Monsieur le Premier Ministre, Dr Gary Conille
Madame la Ministre Rey
Chers collègues du Gouvernement,
Distingués invités,
Mesdames, Messieurs,

J’éprouve un vif plaisir à me retrouver, enfin, parmi vous. Comme vous le savez, le Président de la République m’avait demandé de partir en mission en Corée du Sud, au Korea Lac Business Forum 2011, avant même d’être investi dans mes fonctions de Ministre des Affaires Etrangères et des Cultes.

Cette mission en Corée a été très utile. J’ai pu raffermir les liens d’amitié entre le peuple coréen et le nôtre. Les fruits de la visite et de ma participation à la réunion organisée par la Banque Interaméricaine de Développement seront au bénéfice d’Haïti. Haiti était à l'honneur en Corée du Sud et 6 millions de dollars seront remis au gouvernement pour l'éducation.

Mes premiers mots sont pour remercier le Président de la République de la confiance qu’il me renouvelle en me demandant de conduire la diplomatie haïtienne. Qu’il reçoive ici mon sentiment et mon engagement à être à la hauteur de la tâche qu’il ma confiée. Je sais qu’il s’agit là, Monsieur le Président, d’un grand défi. Il convient de remodeler le visage d’Haïti et d’en projeter, à l’extérieur une image différente de celle véhiculée habituellement. Dans cette tâche herculéenne et de longue haleine, J’agirai Monsieur le Président, pour le bien de la patrie commune, selon votre vision.

Mes remerciements s’étendent également au Premier ministre. Je me réjouis de servir mon pays sous son leadership et l’assure de ma disponibilité. Je vais mettre toutes mes qualités au service de la politique étrangère et des cultes qu’il déterminera. Monsieur le Premier Ministre, je voudrais vous assurer en cette occasion, de ma solidarité pleine et entière à l’action que vous comptez mettre en œuvre en vue de la refondation et la renaissance de notre chère Haïti.

Madame la ministre, je suis heureux que vous ayez pris le temps d’organiser cette cérémonie de passation de charges. J’ai toujours su que vous êtes une femme de devoir et je sais qu’en vous succédant au ministère des Affaires étrangères je suis assuré de trouver une maison en ordre. Permettez que je m’inspire de vos réalisations et sachez que je n’hésiterai pas à solliciter vos précieux conseils. Vous avez accumulé une somme d’expériences d’une richesse inestimable.

Madame Rey, vous avez bien servi votre pays, au nom de tous et en mon nom propre, je vous en remercie.

Ce n’est pas sans émotion que je prends charge aujourd’hui à ce vénérable ministère. La diplomatie, je l’ai découverte à travers le travail de mon feu père, fondateur de l’Institut Lope de Vega de 1957 à 1999, mais aussi Consul Honoraire de la Bolivie en Haïti. A son ombre, je me suis familiarisé avec certains instruments juridiques internationaux dont les Conventions de Vienne de 1961 et de 1963 régissant le fonctionnement des missions diplomatiques et consulaires. J’ai une pensée spéciale pour lui aujourd’hui. Et je sais, que là où il est, il est fier de me voir accéder à cette fonction de prestige et de haute responsabilité pour notre pays.

Chers cadres et employés du ministère des Affaires étrangères et des Cultes, c’est avec impatience que je m’apprête à découvrir vos potentialités et je peux déjà vous assurer que j’ai eu les échos de votre prédisposition à m’aider et à m’assister dans la mission qui m’a été confiée.

Soyez rassurés qu’il n'y aura, de mon côté, que de bonnes dispositions envers vous. Il y a trop à faire au niveau de la Chancellerie et dans nos Ambassades et missions à l’étranger pour que nous ne nous mettions pas immédiatement au travail.

Mesdames, Messieurs les fonctionnaires, j’attends de vous un dévouement sans faille pour que le ministère des Affaires Etrangères et des Cultes fasse honneur au nom d’Haïti, partout à travers le monde.

Comme vous le savez sans doute, j’ai commencé ma vie publique comme joueur de tennis à l'âge de huit ans. J’ai eu à faire flotter le drapeau d’Haïti dans des compétitions internationales, de la Jamaïque à la Finlande, où j’ai eu le privilège de représenter mon pays. J’ai toujours ressenti une grande fierté  à chaque fois que la responsabilité de représenter Haïti me revenait.

J’étais à chaque fois traversé par ce sentiment d’honneur mais aussi par un peu d’angoisse. Ce mélange, certains l’appellent "trac".

Messieurs, Mesdames, je veux que vous aussi vous ayez le trac à chaque fois que vous aurez à représenter notre pays. De ce trac qui donne l’envie de gagner, l’envie de bien faire son travail, l’envie d’aller au bout de ses capacités pour obtenir un résultat supérieur à chaque fois. Chaque match doit être une finale que vous voulez gagner, pas pour moi ou, pour me faire plaisir, mais pour vous, pour votre fierté personnelle et pour l’avancement de notre pays.

Sportif j’ai été, sportif je serai. Haïti dans sa diplomatie doit être animée par l’envie de réussir de gagner, de remporter victoire après victoire. Il nous faudra aussi apprendre à nous relever, plus déterminé, après chaque faux pas.

Sous mon leadership et avec mon soutien garanti, vous allez avoir, Mesdames et Messieurs du Ministère des Affaires Etrangères et des Cultes, que vous soyez Ambassadeur ou simple employé, la responsabilité de faire gagner Haïti et de le représenter dignement. Je veux que vous ayez l’envie de faire l’effort jusqu’au dernier souffle pour mener Haïti vers la victoire.

Je suis aussi un homme d’affaires qui a monté des entreprises et travaillé dans plus de 41 pays. C’est avec le sentiment que la diplomatie ne peut plus être une affaire de beaux discours et de belles manières que je prends fonction aujourd’hui. Non pas qu’il faille mettre de côté tout ce qui fait le charme des diplomates, au contraire, il faut être encore plus courtois et policé. Toutefois, les bonnes manières doivent se mettre au service des intérêts de notre pays. Des intérêts politiques, commerciaux, agricoles, touristiques, culturels et économiques pour le plus grand bien de notre peuple.

A la tête de la Chancellerie, je travaillerai à raffermir les liens d’Haïti avec les partenaires traditionnels du Nord et du Sud tout en m’évertuant à explorer toutes les opportunités de coopération économique, commerciale, culturelle, scientifique et technique en faveur de mon pays.

« Haiti is open for business! » Le Président l’a dit, le Premier Ministre l’a réaffirmé. La diplomatie haïtienne sera orientée vers l’afflux de capitaux étrangers, les investissements directs, générateurs d’emplois et de croissance économique. Il faudra trouver aussi des marchés et des débouchés pour les produits haïtiens.

A cet effet, je mettrai tout en œuvre aux fins d’élargir et de diversifier les rapports d’Haïti avec l’extérieur. Cependant, entretenir des Ambassades et des missions à l’étranger nous coûte chers. Nous avons trop peu de ressources. Il faut que chaque gourde, que chaque dollar, que chaque euro dépensé, valle son pesant d'or. Les services centraux et extérieurs du Ministère doivent disposer d’un corps de fonctionnaires intègres, sérieux, compétents et dynamiques, à la hauteur des nouveaux défis et des exigences de la modernité et du progrès.

Plus concrètement, en ma qualité de Ministre des Affaires Etrangères et des Cultes, Je compte ajouter un nouvel ordre d'actions :

Dès aujourd'hui, nous allons changer la vision de la diplomatie Haïtienne qui transitera, d'une diplomatie traditionnelle à une diplomatie économique et d'investissement durable pour Haïti. Nos Ambassades et Consulats deviendront non pas des centres passifs réservés uniquement à des émissions de passeports mais des lieux de promotion de l'investissement durable pour notre pays. Chaque poste Ambassade et chaque consulat seront dotés d'un bureau d’Attaché Commercial qui sera en contact direct avec le CFI en Haïti afin d’attirer des investissements réels.

Le Ministère des Affaires Etrangères dans le cadre de la nouvelle Gouvernance entend aider Haïti à se relever des pertes causées depuis le séisme du 12 janvier et estimées à 7,9 milliards de dollars, ce qui équivaut à un peu plus de 120 % de notre produit intérieur brut.

C’est la première fois que le coût d’un désastre est aussi élevé par rapport à l’économie d’un pays.

La part de la dette publique par rapport au PIB, est remontée cette année à 22%. Le taux d’inflation a augmenté à 8,5 % en raison des pressions engendrées surtout par un accroissement de la demande liée à la croissance. Nous devons le faire chuter progressivement en 2012, à condition de créer du travail et de nouveaux marchés.

C’est la raison pour laquelle en Mai 2012, grâce aux efforts de notre Ministère et aux engagements pris par la Corée du Sud par exemple, 41,500 nouveaux emplois seront créés dans notre pays, une grande victoire pour Haïti.

Nous allons ouvrir de nouvelles représentations à travers notamment des Consulats Honoraires, en commençant par la Corée du Sud, des pays d'Afrique, du Moyen Orient et de l'Asie, de manière à ce que Haïti soit représentée dans tous les pays du monde, membres de la grande famille des Nations Unies.

Nous allons redynamiser la diplomatie Haïtienne en la rajeunissant, et la moderniser de manière à ce que tout haïtien soit fier de ses représentants. Nous allons travailler avec le Sénat pour la nomination rapide de nos Ambassadeurs et Consuls Généraux afin qu'Haïti soit dotée d'Ambassadeurs accrédités dans toutes nos missions à l’étranger.

Conscient de la situation financière difficile dans laquelle se débat notre pays, nous allons mettre à profit la Direction des Affaires Administratives du Ministère pour maximiser les rentrées et rationaliser les coûts devant nous permettre de construire une diplomatie forte en vue de gérer efficacement des missions digne de ce nom.

Nous allons mettre en place un Protocole d'Etat, en lui donnant les moyens de se mettre à la hauteur des services de protocole des pays les plus avancés. Nous allons aussi créer un Service de Sécurité moderne de nos Ambassades et Consulats afin de faire face à toute éventuelle agression de quelque direction qu’elle vienne.

Nous allons cesser de nous plaindre mais plutôt nous allons agir. Notre rôle est de contribuer à la Reconstruction rapide d’Haïti avec une vision neuve en nous employant à établir des partenariats pour la science et la technologie.

Nous allons aussi multiplier les bourses d’études à nos jeunes compatriotes, promouvoir les investissements internationaux et la création d'emplois pour la production de richesses. Nous allons encourager la compétitivité sur les marchés internationaux et obtenir de nos alliés la construction de nouvelles infrastructures en Haïti.

Pour terminer, l’inconfort de ce local qui loge le Ministère saute aux yeux. Il nous faudra disposer d’un cadre plus convivial pour accueillir et pour recevoir les dignitaires des gouvernements étrangers. A ce titre, avec l’appui du Président de la République et du Premier Ministre, il faudra rapidement lancer les travaux de construction du Ministère, tout en ayant à l’esprit le plan de réaménagement du centre-ville.

Mesdames, Messieurs, je ne serai pas plus long, nous devons nous mettre au travail. Soyez assuré de ma disponibilité et permettez moi de compter sur votre support pour la bonne marche du Ministère des Affaires Etrangères et des Cultes.

Merci.»


HL/ HaïtiLibre


Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Cramoisi
Posté le 26/10/2011 02:15:39
J'étais a priori perplexe à la nomination de Monsieur au poste de Ministre des Affaires Etrangeres. Avant tout ce poste est le couronnement d'une carrière bâtie sur de solides expériences. Seulement les politiques batardes pourraient faire appel a des gens comme son prédécesseur étouffé par l'ignorance des coins et recoins du domaine. Preuve qu'elle a été eclipsee de toutes les actions gouvernementales sur l'extérieur. Pour la premiere fois depuis l'investiture de Martelly, quelqu'un a offert un si beau papier et on avait plutot tendance a croire que la pensée positive et l'écriture bien charpentées étaient irrémédiablement en divorce chez nous. Si ce discours n'est pas d'un clerc conjoncturellement recruté pour sa plume et qu'il reflète fidèlement l'âme de son porteur, on peut très au dessus de la moyenne commencer a espérer quelque chose de la démarche. Certes nouveau sur le terrain sur le plan action, mais en me basant sur les références, la pâte n'est pas mauvaise. Que le fruit ressemble au moins a la fleur et que l'arbre soit immédiatement identifiable. Trier le bon grain de l'ivraie Monsieur le Ministre, a vous de nous le prouver maintenant!
Kando
Posté le 25/10/2011 15:31:19
Félicitation Mr. le Ministre et je trouve que votre discours est très beau dans la forme, dans le fond et dans la dynamique pour une diplomatie plus représentative et créatrice, non pas une diplomatie comme dans le: (J'ai vengé la race dans ...Maurice Sixto). Votre analyse du fonctionnement actuel de notre diplomatie me semble correcte et bien fondeée. On a besoin des hommes et des femmes capables de représenter notre Cher Haiti, pas des «dealers, des raqueteurs» de Passeports. Vous pouvez toujours compter sur mon soutien. Félicitation!
Siotrouc
Posté le 25/10/2011 14:33:56
Très beau discours du Ministre des affaires étrangères. Son analyse du fonctionnement actuel de notre diplomatie me semble correcte. Ses engagements à la réorienter et à encourager l'afflux des capitaux étrangers en Haïti conformément aux vœux du Président Martelly partent aussi d'un bon sentiment. Mais chacun sait qu'il ne suffit pas de le décréter et qu'il faudra donner des gages de sûreté à ces investissements (garantie). J’applaudis aussi des deux mains sa promesse d'une gestion rigoureuse de son budget. On peut simplement déplorer le fait qu'il n'ait pas été un peu plus question de la promotion du tourisme dans son discours, domaine qui semble un peu plus compatible avec son mandat que son incursion dans l'économie où manifestement il parait moins bon.
Aglanael
Posté le 25/10/2011 10:43:24
Je suis ravie de la disposition et l'enthousiasme du Nouveau Chancellier. Haiti retrouvera finalement sa dignité de pays comme dans le passé. Je souhaite au Président Martelly du succès continu dans son effort de promouvoir et d'enlever Haiti de son état comateux. Les heros d'autrefois pourront sourire a nouveau. Je n'ai que du respect pour le Président et son entourage, je partage profondement ses visions et son amour pour le pays. Mes profondes appréciations, soyez fort.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2018
Haitilibre.com -n