Téléchargez le Calendrier scolaire 2023-2024 (Officiel)





iciHaïti - Cérémonie d’hommage : 10 personnalités et institutions haïtiennes d’exceptions (liste)

iciHaïti - Fort-National : Rumeurs de délocalisation de la base de la BOID

iciHaïti - Social : 16 personnes d'une même famille retrouvées sans vie

iciHaïti - Choléra : Bulletin quotidien #454

iciHaïti - Culture : Histoire des 80 ans du Centre d’Art


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Mondial U-20 Chili 2025, éliminatoires : «J-3» Liste définitives des Grenadiers sélectionnés

Haïti - FLASH : Mgr Pierre André Dumas blessé dans une explosion à Port-au-Prince

Haïti - FLASH : 51 personnes inculpées dans l’Assassinat du Président, dont Martine Moïse, Claude Joseph et Léon Charles (liste)

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : La tension monte à la frontière, Dajabón militarisée
05/12/2023 05:09:03

Haïti - FLASH : La tension monte à la frontière, Dajabón militarisée
La présence militaire et les membres du Corps spécialisé dans la sécurité des frontières terrestres (Cesfront) a été considérablement renforcée à Dajabón après l’incident de dimanche 3 novembre 2023 où des policiers haïtiens ont lancé des grenades lacrymogènes sur un marché informel qui se tenait en territoire dominicain le long de la route de patrouille de la clôture frontalière côté Ouest, avant de pénétré sur le territoire dominicain avec des armes pour saisir violemment des marchandises achetées par les haïtiens https://www.haitilibre.com/article-41123-haiti-flash-la-pnh-a-viole-le-territoire-dominicain-a-la-frontiere-video.html

L’intervention des policiers haïtiens a été vivement critiqués par les habitants de Dajabón, qui ont qualifié cette action sur le territoire dominicain d’illégale et de provocation des forces armées dominicaine.

En représailles, un groupe de commerçants de Dajabón effectue des patrouilles constantes dans la rue Capotillo (un endroit très fréquenté par de nombreux commerçants haïtiens) et dans d’autres zones, pour empêcher les haïtiens à faire du commerce.

En réponse à ces événements, Dajabón a été militarisée, les forces militaires ont été déployées dans les rues, les parcs et les espaces publics de la municipalité, avec des patrouilles accrues observées dans divers secteurs de cette zone frontalière.

Lors d’une tournée avec la police municipale pour vérifier que les haïtiens n’exercent pas d’activités commerciales à Dajabón, le maire Santiago Riverón a déclaré que les étrangers qui ne sont pas en situation régulière pour faire du commerce seront expulsés du territoire « […] ceux qui vendent des bananes, des accessoires de téléphone portable, des vêtements et d’autres commerçants, tous seront expulsés. »

Lundi 4 novembre 2023, le Président Luis Abinader intervenant dans l’émission TV « La semaine de la Presse » a qualifié l’incursion de policiers haïtiens sur le territoire dominicain de provocation. Il a déclaré que la Chancellerie préparait une note de protestation diplomatique sur l’incident, et a assuré que le Gouvernement sera très ferme

Le Commandant de l’armée, le Major-Général Carlos Antonio Fernández Onofre, est également intervenu, expliquant que lorsque les renforts militaires sont arrivés sur les lieux les policiers haïtiens (PNH) et de la Police frontalière (PoliFront) sont finalement rentrée en Haïti...

De son côté, l’ancien Président Leonel Fernández, candidat à la présidence, a condamné ce lundi l’action commise par des policiers haïtiens qui sont entrés sur le territoire dominicain. Sur son compte «X» (anciennement twitter) il a écrit « Nous trouvons inacceptable et condamnable que des membres de la police haïtienne soient entrés sur le territoire dominicain, agressant des commerçants et détruisant leurs produits de manière violente » Il a également qualifié cet acte d’« irresponsable et de provocateur », affirmant « La sécurité et la souveraineté de notre pays ne peuvent pas être compromises de cette manière » appelant à défendre fermement « notre terre et notre peuple. »

Par ailleurs en Haïti, des camionneurs haïtiens et syndicats à Ouanaminthe, ont bloqués la route principale qui mène au Cap-Haïtien pour abus d'autorité en Haïti. Les petits commerçants se disent fatigués des abus des autorités de Ouanaminthe, qui prétendent facturer un péage aux haïtiens qui achètent et vendent sur les marchés et informent que les manifestations vont commencer à partir de mardi (5 novembre), en conséquence, les syndicats appellent les citoyens à la prudence et de ne pas envoyer leurs enfants dans les écoles.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-41123-haiti-flash-la-pnh-a-viole-le-territoire-dominicain-a-la-frontiere-video.html
https://www.haitilibre.com/article-41118-haiti-flash-marche-binational-de-dajabon-ferme-celui-de-pedernales-ouvert.html
https://www.haitilibre.com/article-40919-haiti-flash-haute-tension-un-groupe-d-haitiens-affronte-les-militaires-dominicains-a-ouanaminthe-video.html

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n