iciHaïti - Santé : Remise de dix véhicules aux directeurs départementaux

iciHaïti - J.O. Paris 2024 : Le Gouvernement fait enfin un geste financier pour aider la délégation olympique haïtienne

iciHaïti - Cité Soleil : Le Curage de canaux éloigne les risques d'inondation

iciHaïti - Culture : Mystérieuse disparition du rappeur «MECHANS-T»

iciHaïti - Naufrage: Incendie en mer au moins 40 disparus et 37 rescapés


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Politique : Table Sectorielle du sous-secteur de l'alimentation scolaire, un bilan impressionnant

Haïti - Qualif. Mondial U-20 Chili 2025 : «J-1» Match d’ouverture de nos Grenadiers contre le Mexique

Haïti - Taiwan : Vers la relance du chantier du Lycée d'excellence à Quartier Morin

Haïti - Technologie : 16 millions US$ pour la transformation numérique du Gouvernement


+ de nouvelles



Haïti - Éducation : Une Université de 50 millions de dollars au Cap Haïtien
21/06/2010 15:00:12



Un comité de hauts fonctionnaires, dirigé par le Premier ministre haïtien Jean Max Bellerive, l'Ambassadeur dominicain en Haïti Ruben Silié, le directeur de l'Office de l'État Felix Bautista, le consul Dominicaine à Port-au-Prince Castillo Carlos et Cabral Homère, le Consul dominicain au Cap-Haïtien, ont visité le site ou sera construite la nouvelle Université, à Limonade dans la ville de Cap-Haïtien. 


Le Premier Ministre Haïtien, Jean Max Bellerive a dit qu’il avait été décidé d'entreprendre la construction de cette université dans le Nord d'Haïti dans le cadre de la décentralisation de Port-au-Pince et du développement des régions.

Les coûts de construction de cette université, un don de la République Dominicaine, s’élèveront, selon les rapport fournis par l'ingénieur Félix Bautista à 50 millions de dollars. Montant qui seront payés par le gouvernement et le secteur des affaires de la République dominicaine.

Le Consul Carlos Castillo a dit que la République dominicaine sera ainsi le premier pays qui va commencer la reconstruction en Haïti, rappelant que la Campus de cette Université sera construit sur un terrain de 144,000 m2 donné par le gouvernement d'Haïti.

[rappelons à nos lecteurs que ce projet a été initié bien avant le séisme et que ces déclarations, qui n’ôtent rien à la générosité de ce projet, s’inscrivent dans une démarche de récupération politique].

Le Consul a souligné l'importance de ce projet qui, selon lui, réalise la promesse faite par le président Leonel Fernandez. Il a précisé que les travaux de construction commenceront dans environ deux semaines en présence du Président René Préval et du Président Leonel Fernandez de la République Dominicaine.


Rubén Silié, l’Ambassadeur dominicain a déclaré lors de cette visite « ce qui ce passe ici est une étape historique ou la République dominicaine manifeste sa solidarité avec le peuple haïtien, la construction de cette université en est l’exemple concret ».

Le Premier ministre haïtien, Jean Max Bellerive a déclaré « C'est une preuve supplémentaire de la solidarité des Dominicains envers la population haïtienne qui au-delà de l’aide humanitaire immédiatement après le séisme, participe à la reprise d'Haïti » René Préval a ensuite remercié le Président Leonel Fernandez pour ce le don fait à Haïti.

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


kingkong4110
Posté le 02/08/2010 12:37:33
Voilà un geste qui vient confirmer l'histoire de certains politiciens haĩtiens qui voient dans la présence de deux peuples vivant sur île l'image d'un oiseau à deux ailes. Certains voient l'histoire des enfants d'Abraham, du fils de Sara (Isaac) et du fils de l'Égyptienne. Mais moi je vois l'idée de deux cultures, l'une fratricide, l'autre suicidaire. Le Frère dominicain qui passe sa vie à poursuivre des haĩtiens avec des chiens-chasseurs et des haĩtiens qui passent leur temps à réduire leurs propres frères à l'imbécilité, à l'ignorance. Diego Colomb aura construit dès 1506 une université à Santo Domingo. La première action politique de Boyer aura été de partir de Port-au-Prince, de parcourir des centaines de kilomètres et d'aller fermer cette Université en République dominicaine au lieu d'en construire une dans son pays (Haïti). Turillo se vengera en tuant des milliers d'Haĩtiens... Aujourd'hui, Fernandez comprend que rien ne sert d'abattre un homme couché par terre sans défense. Il reprend l'histoire, il part de Santo Domingo et vient bâtir une université en Haïti. Voilà deux peuples frères qui commencent à réaliser que la maturité ne se matérialise que dans la solidarité. Car la grandeur de l'un ne peut se manifester que dans la grandeur de l'autre. La décadence de l'un est aussi la décadence de l'autre.
Claudette
Posté le 21/06/2010 18:19:53
La reconstruction physique d'Haiti est une affaire et la reconstruction intellectuelle en est une autre. Les professeurs doivent être instruit pour pouvoir enseigner les élèves et les étudiants. Il y a des professionels qui ne peuvent même pas faire un accord grammaticale. Il faut vous rappeler que les gens compétents ont laissé Haïti sous la dictature de Duvalier. Ceux qui restent sont des incompétents, des incapables et des corrompus, parce qu'ils ne sont pas payé et n'ont aucune valeur morale.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n