Téléchargez le Calendrier scolaire 2023-2024 (Officiel)





iciHaïti - France : Le Centre Ambulancier National au salon de «Secours Expos»

iciHaïti - AVIS : Toute transaction de borlette en ligne 5 minutes avant les résultats officiels est déclarée nulle

iciHaïti - Cérémonie d’hommage : 10 personnalités et institutions haïtiennes d’exceptions (liste)

iciHaïti - Fort-National : Rumeurs de délocalisation de la base de la BOID

iciHaïti - Social : 16 personnes d'une même famille retrouvées sans vie


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Crise : Faits saillants de la situation humanitaire en Haïti

Haïti - AVIS : Concours national de dissertation sur la propriété intellectuelle, inscriptions ouvertes

Haïti - Justice : Réponse de l’avocat de Martine Moïse sur l’ordonnance du Juge Walther W. Voltaire

Haïti - FLASH : 30 Magistrats certifiés, 12 autres exclus du système (Liste)


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Une ambulance de MSF attaqué, un patient exécuté par des individus armés
15/12/2023 08:47:19

Haïti - FLASH : Une ambulance de MSF attaqué, un patient exécuté par des individus armés
Mardi 12 décembre 2023 à 16h00, un homme gravement blessé est admis au Centre d'Urgence de Médecin Sans Frontière (MSF) de Turgeau, un quartier proche du centre-ville de Port-au-Prince. Le patient est dans un état critique et l'équipe médicale décide de le transférer dans un hôpital offrant des soins spécialisés.

Autour de 17h30, un convoi de deux ambulances quitte la structure pour une référence conjointe. À quelques mètres à peine du Centre d'Urgence MSF, une dizaine d'individus armés surgissent d'une ruelle et font barrage au convoi, tapant sur le capot du véhicule de tête et tirant des coups de feu en l'air, avant d'aller inspecter l'intérieur de l'habitacle. Ils ordonnent ensuite à la seconde ambulance de faire marche arrière pendant qu'ils extraient le patient de la première, le rouent de coups et l'exécutent de plusieurs balles à bout portant avant de prendre la fuite.

« Pour pouvoir remplir notre mission nos équipes ont besoin d'un minimum de sécurité. Nous ne pouvons pas fonctionner si l'intégrité de nos institutions médicales est menacée d'intrusion ou de tout type d'exaction » déclare Benoît Vasseur, Chef de Mission pour MSF.

Afin d'analyser les causes de cette attaque et réévaluer les risques sécuritaires qui pèsent sur l'organisation et son activité, MSF a le regret de devoir suspendre ses activités au Centre d'Urgence de Turgeau qui restera fermé pour une durée indéterminée.

MSF continue d'offrir des soins médicaux, gratuits et de qualité dans ses autres structures de la métropole: à l'hôpital de Cité Soleil, à l'hôpital de traumatologie et des grands brûlés à Tabarre 36 et à la clinique « Pran Men'm » de Delmas 33 qui prend en charge les survivants(es) de violence sexuelle.

Nos cliniques mobiles vont également poursuivre leurs interventions régulières dans divers secteurs de la capitale et sur les camps de déplacés. Dans la péninsule du Sud, notre maternité de Port à Piment maintient quant à elle son accueil des femmes enceintes, où elles sont de plus en plus nombreuses à venir accoucher. »

HL/HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Agrippa
Posté le 15/12/2023 11:07:32
Ces déchets toxiques ont acquis le droit de vie et de mort sur les citoyens, sans aucune restriction, car ils ont la bénédiction de leur patron et surtout de leur grand patron. Les naïfs, comme moi, qui pensent que cette situation peut s'améliorer, doivent se rendre à l'évidence qu'il n'y a plus aucun espoir.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n