Téléchargez le Calendrier scolaire 2023-2024 (Officiel)





iciHaïti - France : Le Centre Ambulancier National au salon de «Secours Expos»

iciHaïti - AVIS : Toute transaction de borlette en ligne 5 minutes avant les résultats officiels est déclarée nulle

iciHaïti - Cérémonie d’hommage : 10 personnalités et institutions haïtiennes d’exceptions (liste)

iciHaïti - Fort-National : Rumeurs de délocalisation de la base de la BOID

iciHaïti - Social : 16 personnes d'une même famille retrouvées sans vie


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Crise : Faits saillants de la situation humanitaire en Haïti

Haïti - AVIS : Concours national de dissertation sur la propriété intellectuelle, inscriptions ouvertes

Haïti - Justice : Réponse de l’avocat de Martine Moïse sur l’ordonnance du Juge Walther W. Voltaire

Haïti - FLASH : 30 Magistrats certifiés, 12 autres exclus du système (Liste)


+ de nouvelles



Haïti - Sanctions UE : «Izo» Chef du Gang «5 Segond» et motifs des sanctions (1-4)
17/01/2024 09:12:35

Haïti - Sanctions UE : «Izo» Chef du Gang «5 Segond» et motifs des sanctions (1-4)
Vendredi 12 janvier 2014, l’Union Européenne a ajouté à sa liste de sanctions 4 Chefs de gangs haïtiens, inscrit sur la liste de l’ONU par le Comité des sanctions le 8 décembre 2023 :

Johnson André alias alias « Izo » Chef du Gang « 5 Segond »
Renel Destina alias « Ti Lapli » Chefdu Gang « Grand Ravine »
Vitelhomme Innocent alias « Vitelom» Chef du gang « Kraze Barye »
Wilson Joseph alias « Lanmo San Jou » Chef de « 400 Mawozo »

Pour chacune de ces personnes , le Comité des sanctions de l’ONU a fourni un résumé des motifs de l’inscription. Nous vous invitons chaque jour a découvrir chacun de ces Chefs de gangs et des motifs de leur inscription.

Johnson André alias « Izo »:

Fonction : chef de la bande organisée “5 Segond”
Date de naissance : 1997
Lieu de naissance : Port-au-Prince, Haïti
Nationalité :Haïtien
Date de désignation par les Nations unies : 8 décembre 2023
Sexe : masculin

Renseignements supplémentaires issus du résumé des motifs de l’inscription fourni par le comité des sanctions de l’ONU:

Johnson André alias « Izo » est le principal chef de la bande connue sous le nom de « 5 Segond » et joue un rôle de plus en plus influent au sein de l’alliance G-Pèp (voir document des Nations unies S/2023/674, paragraphe 54). Sous la direction d’Andre, le Gang se livre à diverses activités criminelles qui font peser une menace sur la Paix, la sécurité et la stabilité en Haïti, incluant des viols, des cambriolages, des spoliations, des enlèvements, trafic de drogue, trafic d’armes et des actes faisant obstacle à l’acheminement de l’aide humanitaire (voir document des Nations unies S/2023/674, annexe 4). Il est également recherché par la Police Nationale d’Haïti pour assassinat, enlèvement contre rançon, possession illégale d’armes à feu, vol de véhicules et détournement de marchandises (voir document des Nations unies S/2023/674, annexe 11).

Animé d’ambitions expansionnistes et disposant de ressources importantes acquises de manière illicite, « izo » a étendu l’influence de son gang au cours des trois dernières années, propageant la violence à d’autres zones de Port-au-Prince (voir document des Nations unies S/2023/674, paragraphe 54). Le Gang a également mené des attaques contre des institutions publiques, y compris le tribunal de première instance, qui a été saccagé en 2022 et se trouve actuellement sous le contrôle de « 5 Segond » (voir document des Nations unies S/2023/674, paragraphe 29).

Andre utilise la voie maritime pour donner un appui aux cellules de 5 Segond dans le Nord (ainsi qu’à la bande connue sous le nom de Canaan), qu’il utilise comme base stratégique pour ses opérations, procédant à des enlèvements dans les régions de Delmas, Bon Repos et Lilavois, détournant des camions et volant des marchandises. Entre le 18 avril et le 23 juin 2023, « 5 Segond » aurait mené quatre attaques, qui lui auraient permis d’enlever plus de 30 personnes (voir document des Nations unies S/2023/674, paragraphe 64).

Les activités de son gang ont porté gravement atteinte à la liberté de circulation des personnes et des véhicules le long des routes nationales (RN) 1 et 2, ainsi qu’en mer, en raison des actes de piraterie auxquels se livre le gang. En octobre 2022, les membres de « 5 Segond » ont intensifié les détournements de camions transportant des conteneurs de marchandises de grande valeur le long de la RN1. La bande a également sévi le long de la RN2 à Martissant (voir document des Nations unies S/2023/674, paragraphe 79). Ces agissements ont restreint l’accès à des lieux stratégiques, asphyxié l’économie locale et perturbé l’accès aux denrées alimentaires et à d’autres biens essentiels, y compris l’aide humanitaire.

En novembre 2022, ce gang a pris en otage 38 personnes (36 passagers et 2 chauffeurs) dans 2 minibus qui se trouvaient à la gare et s’apprêtaient à partir pour Miragoâne. Dans une vidéo, André affirme que cet enlèvement a été perpétré en réponse à la mort d’un de ses hommes.

Le gang « 5 Segond » a exploité les piètres conditions de sécurité pour générer des revenus supplémentaires grâce au trafic de drogue. D’après certaines sources, la drogue est expédiée directement d’Amérique du Sud vers la zone du Village de Dieu, parfois accompagnée d’armes à feu. Depuis Village de Dieu, « Izo » bénéficie de l’appui d’autres bandes organisées, telles que « Canaan », « Gran Grif » et « Kokorat San Ras », pour acheminer la drogue jusqu’à Port-de-Paix et hors du pays (voir document des Nations unies S/2023/674, paragraphe 121).

Par ailleurs, le Groupe d’experts a relevé des viols commis par ce gang (voir document des Nations unies S/2023/674, paragraphe 136).

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Rey
Posté le 17/01/2024 14:41:01
Concernant les sanctions de UE, ces sanctions n'ont pas d'effet sur les gangs, il vaudrait mieux les arrêter ou les éliminer sur places.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n