Téléchargez le Calendrier scolaire 2023-2024 (Officiel)





iciHaïti - Cérémonie d’hommage : 10 personnalités et institutions haïtiennes d’exceptions (liste)

iciHaïti - Fort-National : Rumeurs de délocalisation de la base de la BOID

iciHaïti - Social : 16 personnes d'une même famille retrouvées sans vie

iciHaïti - Choléra : Bulletin quotidien #454

iciHaïti - Culture : Histoire des 80 ans du Centre d’Art


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Mondial U-20 Chili 2025, éliminatoires : «J-3» Liste définitives des Grenadiers sélectionnés

Haïti - FLASH : Mgr Pierre André Dumas blessé dans une explosion à Port-au-Prince

Haïti - FLASH : 51 personnes inculpées dans l’Assassinat du Président, dont Martine Moïse, Claude Joseph et Léon Charles (liste)

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Le nombre des victimes de violences au pays a triplé en janvier 2024
10/02/2024 09:00:31

Haïti - FLASH : Le nombre des victimes de violences au pays a triplé en janvier 2024
Vendredi 9 février 2024, Marta Hurtado, Porte-parole du Haut-Commissariat des Droits de l’Homme (HCDH) a déclaré dans un communiqué « Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Volker Türk, avait émis un avertissement urgent concernant l'aggravation de la catastrophe des droits humains en Haïti, après que des chiffres ont montré que le mois de janvier 2024 avait été le plus violent depuis plus de deux ans.

« Au moins 806 personnes, non impliquées dans les violents échanges en cours, ont été tuées, blessées ou kidnappées en janvier 2024. Quelque 300 membres de gangs ont également été tués ou blessés, portant le nombre total des victimes à 1,108, soit plus de trois fois le nombre enregistré en janvier 2023.

Toutes les municipalités de la zone métropolitaine de Port-au-Prince sont touchées

« Les habitants des zones contrôlées par les gangs ont été directement visés. Les gangs continuent également d’utiliser la violence sexuelle contre les femmes et les filles comme une arme et semer la peur en partageant sur les réseaux sociaux locaux des photos et des vidéos effroyables d’individus tués et de femmes violées.

« L’impact de ce torrent de violence sur les enfants reste particulièrement préoccupant. En 2023, 167 enfants ont été tués ou blessés par balles. Certains ont été exécutés par des gangs pour leur soutien présumé à leurs rivaux ou par des groupes dits « d’autodéfense » pour leur appartenance présumé à un gang… Le recrutement d'enfants dans des gangs reste extrêmement inquiétant.

« Dans ce contexte de violence généralisée, des manifestations antigouvernementales de rue et des troubles civils, soutenus par les partis politiques d'opposition, ont eu lieu ces dernières semaines dans au moins 24 villes du pays, y compris dans la capitale. Entre le 20 janvier et le 7 février, au moins 16 personnes ont été tuées et 29 autres blessées, principalement dans le cadre d'affrontements entre manifestants et policiers.

« La situation déjà désastreuse des droits humains s'est encore détériorée, dans un contexte de violence incessante et croissante des gangs, avec des conséquences désastreuses pour les Haïtiens […] Chaque jour qui passe, de nouvelles victimes sont enregistrées. Aujourd'hui plus que jamais, les vies des Haïtiens dépendent du déploiement, sans plus tarder, de la Mission Multinationale de Soutien à la Sécurité en Haïti (MMSS) pour soutenir la Police Nationale d’Haïti et assurer la sécurité de la population haïtienne, dans des conditions conformes aux normes et standards en matière de droits humains .»

HL/ S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n