iciHaïti - Honneur et mérite : 40 ans de service dans la fonction publique haïtienne

iciHaïti - Cap-Haïtien : Membres de la Commission municipale

iciHaïti - Petit-Goâve : Don de la Fondation Réginald Boulos à l'hôpital Notre-Dame

iciHaïti - Politique : Un arrêté Présidentiel converti 141 cartels municipaux en «Commissions municipales»

iciHaïti - Miragoâne : Armes à feu saisies au port de l’Autorité Portuaire Nationale


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 10 juillet 2020

Haïti - FLASH : La Mairie de Petit-Goâve incendiée

Haïti - Diaspora : Message du Consulat d’Haïti a Miami

Haïti - AVIS : Digicel ajuste le prix de certains de ses plans prépayés


+ de nouvelles



Haïti - Justice : Arnel Bélizaire est un martyre... selon le Bâtonnier
03/11/2011 12:36:00

Haïti - Justice : Arnel Bélizaire est un martyre... selon le Bâtonnier
Me Carlos Hercule, le Bâtonnier de l'ordre des avocats de Port-au-Prince s'exprimant sur l'affaire Bélizaire, a tout d'abord rappelé que pour arrêter un parlementaire il y avait une procédure à suivre  «... sur l'ordre du Commissaire du Gouvernement ai Me Félix Léger, la police a procédé à l'arrestation du Député Arnel Bélizaire, nous avons dit que cette décision est intervenue en marge de la loi et nous avons repris les dispositions de l'article 115. Il y a une procédure tracée par la Constitution, dans l'article 15, il est dit que pour arrêter un parlementaire on doit se référer à la Chambre, pour dépouiller ce parlementaire de son costume d'immunité, et si ceci n'est pas fait, on ne peut en aucun cas procéder à l'arrestation d'un parlementaire, sauf en flagrant délit...»

Me Hercules critique le comportement du Commissaire du Gouvernement «...si d'aventure M. Arnel Bélizaire est effectivement en faute, qu'il a commis une infraction, maintenant vous le faite passer pour un martyre, c'est une victime aujourd'hui, par cet acte même, par ce comportement, vous ne faites que perpétuer l'impunité, si d'aventure M. Arnel Bélizaire est impliqué dans une affaire...»

Le Bâtonnier se dit inquiet que les autorités ne suivent pas les lois et demande au Président de la République, d'agir pour éviter une crise et empêcher la tenue de la séance de ce jeudi 3 novembre « Quand des autorités publiques refusent la voie tracée par la loi pour résoudre les différents, on a de quoi vraiment être inquiet. Il faut que le Président comprenne qu'il est le Président de la République et qu'il doit agir en tant que tel, il doit anticiper, en s'adressant aux parlementaires pour empêcher la tenue de la séance du jeudi, sinon on va entrer dans une crise...»

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-4163-haiti-affaire-belizaire-le-president-martelly-de-retour-a-port-au-prince-ce-jeudi.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


ken
Posté le 04/11/2011 09:03:52
Très important, le pays a besoin des interventions de ces connaisseurs dans les matières qui analysent, ce qui est en fait logique, loin d'opiner qui est prouvé sentimental. Le batonnier a agi en homme qui ne craint ni le biceps ni les grands yeux. Le Président a besoin de ces corrections basées sur l'intelligence pour sortir des ornières des thuriferaires sans recul. Les maladresses du judiciaire et de l'executif trop criantes ne pourraient qu'être bénéfiques a l'accusé déjà blanchi par la justice. Ces lumières qui viennent d'experts non intéressés, qui se placent en juristes et non en avocats s'avèrent idéales et bienveillantes.
Kool Groove
Posté le 04/11/2011 07:36:01
@homo21-- Je suis d'accord en principe... mais qu'on essaie pas de faire passer le sieur Belizaire pour un martyre ou un enfant de choeur. Le type est un caid qui a été accusé de meurtre. Il n'a pas sa place au Parlement. J'admets toutefois que la modalité de son arrestation était purement politique.
homo21
Posté le 03/11/2011 20:36:02
@Cool Groove--- J'ai toujours apprécié vos commentaires, mais là je ne vois pas pourquoi vous réfutez l'opinion du bâtonnier. Vous ne voyez pas que cette affaire peut vraiment engendrer une crise dans le pays? Je l'avais dit dès le départ, si l'on se rappelle bien. Pourtant je ne veux pas que cette affaire soit classée, je veux de préférence que la justice continue d'enquêter sur le député et s'il y a assez de preuves pour le poursuivre qu'elle se batte pour obtenir la levée de son immunité en suivant les procédures régulières qui conduiront à sa condamnation. Et ce sera justice.
olivier
Posté le 03/11/2011 18:59:24
L'immunité parlementaire n'est jamais absolue et répond à certaines conditions. Durant l'exercice même de son mandat, le siège d'un député peut devenir vacant s'il est reconnu coupable d'un crime infâmant. Idem, il peut être frappé d'inhabilité s'il viole la loi électorale ou s'il a incité à la violation de cette dite loi. Une chose est sûre, le député Arnel Bélizaire n'a commis aucune infraction durant l'exercice de son mandat parlementaire et est couvert par l'article 115 et ses provisions légales. Cependant ce même personnage à double visage a un passé judiciaire assez lourd qui trahit grandement le parlementaire qu'il est devenu aujourd'hui. D'ailleurs un vrai parlementaire doit être au-dessus de tout soupçon, son passé doit être irréprochable. Celui qui détient un casier judiciaire ne peut occuper une fonction publique. Celui qui a une cause pendante est passible d'arrestation à tout moment. Le mandat d'arrêt devient caduc de même que le principe de flagrant délit. Le fardeau de la preuve repose toujours sur le dos de l'inculpé. Une enquête approfondie doit révéler si Arnel Bélizaire est un imposteur qui par des manoeuvres frauduleuses s'est hissé au rang honorable de député tout en violant la loi électorale. La Chambre basse doit arrêter de crier à l'injustice, arrêter de prêter des mauvaises intentions à l'Exécutif et faire preuve d'impartialité et de transparence en la matière. Que la justice règne en Haiti et que le Président continue la chasse aux imposteurs.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n