iciHaïti - PNUD : Programme d’Appui à la Justice et de Lutte contre l’Impunité

iciHaïti - Nécrologie : Décès d’un ancien membre de la Fédération Haïtienne de Football

iciHaïti - FIFA : Nos Grenadiers avancent de 4 places au classement mondial

iciHaïti - Agriculture : Message du Ministre de l’agriculture Vernet Joseph

iciHaïti - Football : Nérilia Mondésir va quitter la France pour les USA


+ de nouvelles


Haïti - Bonne nouvelle : MSF reçoit 80 tonnes d’équipements et fournitures médicales

Haïti - Éducation : Le programme de rattrapage pour l’année scolaire 2023-2024 se poursuit

Haïti - FLASH : Les bandits armés commencent à changer de stratégie

Haïti - FLASH : Des Kenyans déjà secrètement en Haïti, premier contingent attendu le 25 juin 2024

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Justice : Arnel Bélizaire convoqué devant le juge d'instruction
04/11/2011 12:36:51

Haïti - Justice : Arnel Bélizaire convoqué devant le juge d'instruction
D’après des sources parlementaires, le Bureau de la Chambre basse a reçu hier jeudi, un mandat de comparution du  juge Bernard Saint-Vil, [chargé de l’instruction de l’enquête], adressé au Député Arnel Bélizaire, lui demandant de comparaître au Cabinet du juge d'instruction, le mardi 8 novembre 2011, pour répondre aux accusations de faux, usage de faux, association de malfaiteurs et évasion.

Certains parlementaires, [défavorables à la lever de l'immunité du Député Bélizaire], voient dans cette action de la justice, une manœuvre de diversion pour tenter de démobiliser les deux Chambres, qui cherchent à destituer certains ministres.

D'autres [favorable au Gouvernement Martelly], estiment que cette convocation, vise au contraire à démontrer, que les autorités contrôle la situation, malgré les pressions dont elles font l'objet depuis l’arrestation suivi de la libération du Député Bélizaire.

De son côté, le Commissaire du Gouvernement, Me Félix Léger, accusé par les Parlementaires d’avoir agit illégalement dans ce dossier, a déclaré «... seule une juridiction supérieure ou un tribunal, peut dire que le Commissaire du Gouvernement a mal agit.

Dans le cadre de ce dossier, tout simplement, nous avons déféré la personne en question par-devant son corps, c'est à dire à la Chambre des députés pour les suite de droit et ceci par correspondance en date du 29 octobre 2011, donc le parquet attend, la justice attend.

Maintenant il revient à un tribunal de statuer, d'apprécier après enquête, pour dire quel magistrat aurait mal agit dans le cadre de ce dossier, actuellement, nous sommes dans une situation normale, le magistrat dans le cadre de sa mission, a apprécié un dossier et il a donné suite. Maintenant c’est à un tribunal de dire que la suite a été légale ou illégale...»


Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-4172-haiti-affaire-belizaire-seance-d-interpellation-reportee-au-senat-dans-le-desordre.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


kle
Posté le 09/11/2011 16:27:25
je suis entièrement d'accord avec la convocation parce que reprocher à un parlementaire un tel acte c'est pas une mince affaire, la population doit savoir de quoi il en est, mais la vraie question, s'il est coupable de ces actes reprochés, que devrait faire 10 la justice 2) les parlementaires.. Mai vous savez, il n'y pas de fumer sans feu...
Clarté
Posté le 05/11/2011 12:54:34
Pourquoi ne pas attendre que la lumière soit faite sur le dossier du Député Arnel avant de lancer des propos incendiaires. Ces fameux députés et sénateurs qui ont de quoi vivre aisément se foutent des problèmes du bas peuple. Ces messieurs créent des situations pour empêcher le gouvernement de fonctionner et mener à bien ses programmes pour la réussite du pays. Quand vont-ils travailler pour sortir le pays de cet état de délabrement?
titato
Posté le 05/11/2011 09:14:26
Partons de ce principe que :« nul n'est au-dessus de la loi » Pour dire que quiconque peut être interpelé ou arrêté. Maintenant, la question qu'il faut se poser, est-ce que dans un pays ou l'on prône le rétablissement de l'autorité de l'État et le respect de droit; on peut agir comme bon vous semble, sans tenir compte des procédures à suivre et les prescrits constitutionnels en vigueurs. Dans le cas ou l'on veut réellement avoir un changement dans le pays, il faut:que 1) chaque entité de l'État reste dans sa sphère de pouvoir 2) que ce qui s'est passé dans l'affaire du député serve d'exemple aux nouveaux responsables de l'État a ne plus commettre de pareilles erreurs. Je pense qu'en agissant ainsi, ils permettront a Haiti et au peuple haitien d'espérer a un véritable changement; si changement il y a.
John Smith
Posté le 04/11/2011 20:22:22
Je pense que Le Depute Arnel Belizaire doit faire preuve de sagesse pour aller répondre aux questions sur ce qu'on l'accuse. S'il ne veut pas aller c'est parcequ'il est coupable. La justice doit être appliquée pour tout le monde si on veut vraiement doter ce pays d'un État de droit.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n