iciHaïti - Football : Examen pour la Licence d'Agent FIFA de Joueurs

iciHaïti - Économie : Reprise timide des activités portuaires

iciHaïti - CNDS D1 playoffs : Les 2 finalistes sont connus

iciHaïti - Mirebalais : 3 bandits lynchés après avoir été arrêtés par la PNH

iciHaïti - Football féminin : Festival «Grassroots» à Hinche et Cap-Haïtien


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Politique : Réunion importante du CPT sur la mise en place du Conseil National de Sécurité

Haïti - Politique : Mémorandum d’entente entre Haïti et le Kenya (officiel)

Haïti - FLASH : Le déploiement de la Mission retardé en raison de problèmes logistiques américains

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Aucune transition politique n’a été aussi sanglante (Rapport)
12/04/2024 09:28:00

Haïti - FLASH : Aucune transition politique n’a été aussi sanglante (Rapport)
La situation décrite dans le rapport d’enquête très détaillé du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH), révèle que le premier trimestre de l’année 2024 a été catastrophique sur les plans du respect des Droits Humains. Le RNDDH estime que de 1990 à 2024, aucune transition politique n’a jamais été aussi sanglante.

Depuis le 29 février 2024 les deux plus importantes coalitions de gangs armés « G-9 An Fanmi e Alye» et « G-Pèp » jusque-là rivales, se sont regroupées dans une alliance énommée « Viv Ansanm » et ont décidé de faire une démonstration de leur puissance en semant la terreur à Port-au-Prince et dans les communes avoisinantes

Résumé en bref (janvier à mars 2024) :

- Au moins 208 personnes ont été assassinées dont 13 policiers ;
- Au moins 5 attaques armées ont été enregistrées (Beudet dans la Croix-des-Bouquets, au Bel-Air, à La Saline, à Pernier et à Ganthier ) occasionnant l’assassinat d’au moins 67 personnes ;
- De nombreuses maisons de citoyens ont été pillées et incendiées à Port-au-Prince et à Delmas notamment. Des milliers de victimes de l’insécurité qui se trouvaient dans des camps ont dû se réfugier ailleurs et d’autres camps ont aussi vu le jour ;
- Au moins 64 femmes et filles ont été victimes de violences sexuelles dont des viols collectifs, selon les données combinées du RNDDH et de « Nègès Mawon », et qui sont loin d’être exhaustives ;
- Au moins 158 personnes ont été blessées par balles à Port-au- Prince ainsi que dans les communes avoisinantes, selon les données combinées de certains centres hospitaliers et du RNDDH ;
- De nombreux enlèvements ont été enregistrés dont au moins 48 ont fait l’actualité ;
- Au moins 9 manifestations ont été sévèrement réprimées par des agents de la Police Nationale d’Haïti (PNH) au cours desquelles au moins 4 manifestants.es ont été tués et 15 autres blessées parmi elles 8 journalistes ;
- Au moins 83 institutions et/ou entreprises privées et publiques ont été attaquées, vandalisées et/ou incendiées à Port-au-Prince et dans les communes avoisinantes, dont 19 postes de police et 5 tribunaux de Paix et 1 tribunal de première instance ;
- En vue de rançonner la population, au moins 13 postes de péage installés par les bandits armés/ 6 sont localisés dans les communes de Port-au-Prince et de Cité Soleil, et les 7 autres sont installés sur ou non loin des routes nationales 1,2,3, 5 et 8.

Pour connaître tous les détails, dates des évènements, victimes et lus encore sur la situation en Haïti, Téléchargez le rapport complet PDF en français 25 pages) : https://www.haitilibre.com/docs/4-Rap-Situation-DH-janv-mars-2024.10Avr2024.FR_.pdf

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n