iciHaïti - Football : Examen pour la Licence d'Agent FIFA de Joueurs

iciHaïti - Économie : Reprise timide des activités portuaires

iciHaïti - CNDS D1 playoffs : Les 2 finalistes sont connus

iciHaïti - Mirebalais : 3 bandits lynchés après avoir été arrêtés par la PNH

iciHaïti - Football féminin : Festival «Grassroots» à Hinche et Cap-Haïtien


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Politique : Réunion importante du CPT sur la mise en place du Conseil National de Sécurité

Haïti - Politique : Mémorandum d’entente entre Haïti et le Kenya (officiel)

Haïti - FLASH : Le déploiement de la Mission retardé en raison de problèmes logistiques américains

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Sécurité : 95,000 personnes ont fui Port-au-Prince en un mois
13/04/2024 09:42:05

Haïti - Sécurité : 95,000 personnes ont fui Port-au-Prince en un mois
Depuis la fin du mois de février 2024, la situation sécuritaire s’est détériorée dans la Zone Métropolitaine de Port-au-Prince (ZMPP). En plus de créer des déplacements à l’intérieur de la ZMPP, l’insécurité généralisée poussent de plus en plus de personnes à quitter la capitale pour trouver refuge dans les provinces, en prenant les risques de passer par des routes contrôlées par des gangs.

Afin de suivre ces mouvements vers les provinces et informer les stratégies de réponse adéquates, la matrice de suivi des déplacements (DTM) de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a lancé des collectes de données. Depuis le 8 mars cette activité a permis d’observer les mouvements de 94,821 personnes quittant la ZMPP =en majorité (58%) par des moyens de transport se dirigeant vers les départements du Grand Sud, qui accueille déjà plus 116,000 personnes qui avaient en grande partie fui la ZMPP durant les mois passés.

La moitié de flux se sont dirigés vers 3 communes de destination principale : Jérémie (Dept. Grande Anse), Les Cayes (Sud) et Léogâne (Ouest). Il convient de souligner que les provinces n’ont pas suffisamment d’infrastructures et les communautés hôtes n’ont pas de ressources suffisantes qui peuvent leur permettre de faire face à ces afflux de déplacements venant de la capitale.

Parmi les personnes interrogées quittant la ZMPP, près de 40% voyageaient en familles. La majorité de ces personnes avaient comme résidence habituelle les quartiers situés notamment dans les communes de Port-au-Prince (26%), Delmas (17%), Pétion-ville (16%) et Carrefour (7%). Une grande partie d’entre elles (63%) étaient déjà déplacées internes pour des raisons liées aux violences et à l’insécurité. Parmi ces personnes déjà déplacées, 82% s’étaient réfugiées auprès de leurs proches et 18% dans des sites, avant de décider de quitter la ZMPP.

Soulignons qu’au début du mois de mars 2024, lorsque la situation sécuritaire a empiré, ce sont les personnes qui étaient déjà déplacées qui ont été les premières à commencer à quitter la capitale. Près de 40% sont des personnes qui n’avaient jamais fui leur résidence et qui ont décidé de la quitter et chercher refuge en provinces ce qui souligne la détérioration majeure de la situation dans la capitale, vu que quitter la capitale est une décision relativement plus rapide à prendre pour une personne qui était déjà déplacée que pour celle qui était encore dans leur résidence et qui décide de la quitter pour chercher refuge en province…

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n