iciHaïti - Football : Examen pour la Licence d'Agent FIFA de Joueurs

iciHaïti - Économie : Reprise timide des activités portuaires

iciHaïti - CNDS D1 playoffs : Les 2 finalistes sont connus

iciHaïti - Mirebalais : 3 bandits lynchés après avoir été arrêtés par la PNH

iciHaïti - Football féminin : Festival «Grassroots» à Hinche et Cap-Haïtien


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Politique : Réunion importante du CPT sur la mise en place du Conseil National de Sécurité

Haïti - Politique : Mémorandum d’entente entre Haïti et le Kenya (officiel)

Haïti - FLASH : Le déploiement de la Mission retardé en raison de problèmes logistiques américains

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : 1,64 million d’haïtiens en insécurité alimentaire aiguë d’urgence
22/04/2024 09:38:33

Haïti - FLASH : 1,64 million d’haïtiens en insécurité alimentaire aiguë d’urgence
4,97 millions d’haïtiens souffrent de la faim et ont besoin d'une forme d'assistance alimentaire, 1,64 million d’haïtiens sont confrontées à des niveaux d’insécurité alimentaire aiguë d’urgence selon des chiffres récents des Nations Unies. Les enfants sont particulièrement touchés, avec une augmentation alarmante de 19% du nombre d'enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère en 2024.

Les principaux facteurs de l’insécurité alimentaire actuelle sont l’augmentation de la violence des gangs, la hausse des prix, la faible production agricole, ainsi que les troubles politiques, les troubles civils, la pauvreté écrasante et les catastrophes naturelles…

On estime que 362,000 personnes sont désormais déplacées à l'intérieur du pays et ont des difficultés à se nourrir. Quelque 17,000 personnes ont fui Port-au-Prince pour se rendre dans des régions plus sûres du pays, abandonnant derrière elles leurs moyens de subsistance et réduisant encore davantage leur capacité à acheter de la nourriture alors que les prix continuent d’augmenter.

Les gangs ont perturbé l'approvisionnement alimentaire en bloquant parfois l'économie par leurs menaces envers la population et par l'érection de nombreux barrages routiers, connus localement sous le nom de peyi lok et considérés comme un stratagème délibéré et efficace pour étouffer toute activité économique.

Ils ont également bloqué des voies de transport clés et prélevé des droits de passage exorbitants sur les véhicules qui veulent circuler entre la capitale et les zones agricoles productives.

Dans un cas, un chef de gang de l’Artibonite, la principale région rizicole du pays, un foyer relativement nouveau d’activités de gangs, a proféré de multiples menaces sur les réseaux sociaux, avertissant que toute personne retournant dans ses champs agricoles serait tuée.

Parallèlement, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) indique qu’en 2023, la production agricole a chuté d’environ 39% pour le maïs, 34% pour le riz et 22% pour le sorgho par rapport à la moyenne quinquennale.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n