iciHaïti - Football : Examen pour la Licence d'Agent FIFA de Joueurs

iciHaïti - Économie : Reprise timide des activités portuaires

iciHaïti - CNDS D1 playoffs : Les 2 finalistes sont connus

iciHaïti - Mirebalais : 3 bandits lynchés après avoir été arrêtés par la PNH

iciHaïti - Football féminin : Festival «Grassroots» à Hinche et Cap-Haïtien


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Politique : Réunion importante du CPT sur la mise en place du Conseil National de Sécurité

Haïti - Politique : Mémorandum d’entente entre Haïti et le Kenya (officiel)

Haïti - FLASH : Le déploiement de la Mission retardé en raison de problèmes logistiques américains

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Santé : L’afflux de blessés rend critique les besoins des hôpitaux
22/04/2024 10:02:28

Haïti - Santé : L’afflux de blessés rend critique les besoins des hôpitaux
La forte augmentation du nombre de blessés exerce une pression énorme sur les quelques hôpitaux qui fonctionnent encore dans la capitale haïtienne, Port-au-Prince, alors qu'ils manquent considérablement de fournitures médicales au milieu d'une recrudescence de la violence armée. Le Comité International de la Croix-Rouge (CICR) prend les mesures nécessaires pour répondre à leurs besoins urgents et améliorer l'accès de la population aux soins de santé et aux services humanitaires

Certains établissements de santé dans les zones les plus touchées travaillent à flux tendu en raison de l'augmentation du nombre de patients, et plusieurs autres ont été contraints de fermer leurs portes en raison de l`insécurité. Il existe une grave pénurie de fournitures médicales, notamment de médicaments, d’équipements essentiels, de lits d’hôpitaux et de produits sanguins.

« Nous recevons beaucoup de blessés par balles. Du 29 février au 15 avril 2024, nous avons reçu environ 200 blessés par balles. L’hôpital est saturé présentement en termes d’occupation de lits avec des besoins énormes, » a expliqué le Dr. Paul Junior Fontilus, Directeur exécutif de l'Hôpital Universitaire la Paix (HUP), le seul hôpital public fonctionnel à Port-au-Prince.

Selon le Dr. Fontilus, le personnel soignant fait d'énormes sacrifices pour contribuer à sauver la vie des Haïtiens pris au piège de la violence armée..

Certains agents de santé ne peuvent pas se rendre sur leur lieu de travail, laissant les hôpitaux fonctionnels en sous-effectif. Les patients dont la vie est en danger ne peuvent plus recevoir de soins d’urgence.

« Nous assistons à une situation humanitaire sans précédent en 2024 qui s’est aggravée depuis l’escalade des violences armées en fin février.

Tout comme les quelques hôpitaux opérationnels, l'Hôpital Universitaire la Paix compte sur le soutien de partenaires pour maintenir ses services, mais les entraves aux mouvements dues à l'insécurité et les barrages routiers improvisés restent des obstacles majeurs à l'acheminement des fournitures médicales urgentes.

Pour répondre à certains des besoins vastes et croissants à Port-au-Prince, le CICR a récemment fourni des kits de pansements et chirurgicaux, des produits d’hygiène et d’entretien (Sanipit et Probiotique) accompagnés d’équipements de protection individuelle à des établissements de santé parmi lesquels, l’Hôpital Universitaire la Paix, l'Hôpital Saint Camille, l'Hôpital Saint Luc, l'Hôpital Bernard Mevs, , le Centre Hospitalier de Fontaine et le Centre d'Observation Médicale Siloé à Belikou.

Depuis janvier 2024, les efforts du CICR comprennent :
- Fourniture de 27 sets de pansements et 6 kits chirurgicaux pour soigner environ 1,700 blessés à 6 structures de santé (MSF-France, Hôpital Saint Camille, Hôpital Saint Luc, Hôpital Bernard Mevs, Hôpital Universitaire la Paix et Centre d'Observation Médicale Siloé à Belikou) et aux agents de santé communautaires formés aux premiers secours.
- Fourniture de 653,000 gallons d'eau à 52,800 personnes grâce à des activités de transport d'eau par camion sur 5 sites des personnes déplacées et dans 14 autres zones.
- Distribution de produits d'hygiène, de bâches et de lampes solaires à plus de 2,000 personnes déplacées.
- Don de 360 kg de probiotiques et 340 litres de Sanipit à 5 hôpitaux (Hôpital Universitaire la Paix, Centre Hospitalier Fontaine, Hôpital Saint Luc, Bernard Mevs et Centre Hospitalier Foyer Saint Camille) ainsi que des équipements de protection individuelle pour favoriser l'hygiène dans ces zones et réduire les infections et les maladies nosocomiales.
- Don de 3,000 gallons de carburant (Diesel) à l’Hôpital Universitaire la Paix pour son fonctionnement en raison des coupures fréquentes d’électricité.
- Don de 100 matelas à Médecins Sans Frontières (MSF).
- Formation de 27 personnes issues des communautés touchées par la violence armée aux premiers secours et don de 8 trousses de premiers secours.
- Formation de 14 formateurs du Centre Ambulancier National, de Médecins Sans Frontières et du service ambulancier de la Croix-Rouge haïtienne sur la désescalade de la violence.
- Fourniture d'équipements de protection individuelle à 25 volontaires travaillant pour le service d'ambulance de la Croix-Rouge Haïtienne.
- Appui au service ambulancier de la Croix Rouge Haïtienne qui a prodigué des soins d'urgence à 75 patients.
- Don et installation de deux réservoirs d'eau d'une capacité de 1,700 gallons sur deux sites pour augmenter la capacité de stockage.

HL/ CICR/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n