iciHaïti - Mirebalais : Fin du 3e Colloque Scientifique de l'Université Publique du Centre

iciHaïti - 3 missionnaires tués : Note de sympathie du CPT

iciHaïti - Insécurité : La violence continue d’affecter le secteur de la santé

iciHaïti - CNS D1 playoffs : Les enjeux des matchs de Dimanche

iciHaïti - PNH : Arrestation de 2 anciens policiers (Vidéo)


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - CPT : Message pour le fête des mères

Haïti - Festival de Cannes : Raoul Peck reçoit «l'Œil d’or» du meilleur documentaire

Haïti - FLASH : La communauté haïtienne du «Petit Haïti» à Santo Domingo inquiète

Haïti - FLASH : Critiqué au Kenya pour sa décision d’aider Haïti, le Président Ruto réagit


+ de nouvelles



Haïti - Insécurité : Le CPT indigné par la violence des gangs fait des promesses à la population
14/05/2024 08:56:26

Haïti - Insécurité : Le CPT indigné par la violence des gangs fait des promesses à la population
Lundi 13 mai 2024, dans une note, le Conseil Présidentiel de Transition (CPT) réagit à la violence des gangs et veut « montrer » à la population qu’il est compatissant et qu’il se préoccuppe de sa sécurité et qu’il vac mettre fin au règne des gangs [via la Mission multinationale qui devrait arrivée d’ici fin mai], en attendant… il multiplie les garanties et les promesses…

Note du CPT :

« Peuple haïtien, c'est avec une grande indignation que le Conseil Présidentiel de Transition (CPT) apprend que les bandits avec des armes continuent de semer le trouble dans le pays. Le samedi 11 mai 2024, des criminels sont entrés dans le commissariat de Gressier https://www.haitilibre.com/article-42314-haiti-insecurite-des-individus-armes-prennent-d-assaut-le-commissariat-de-gressier-video.html et au domicile de l'un des policiers et y ont violemment incendié, tuant plusieurs civils. Cet acte témoigne une fois de plus que la plus grande urgence ici est d'éradiquer le banditisme dans le pays, donc la sécurité. Les citoyens ne peuvent plus attendre. Il est de notre responsabilité, au sein du Conseil présidentiel de transition, de garantir la sécurité de chaque personne vivant à l'intérieur du pays.

À cet égard, après avoir été informé des actes de bandits armés à Gressier, le Conseil s'est entretenu avec les autorités responsables et a donné des instructions au chef de la police pour qu'il prenne le contrôle de la situation et prenne toutes les mesures d'urgence pour que ces actes ne se reproduisent pas dans le pays [...] le Conseil Présidentiel de Transition garantit à la population que dans peu de temps, les criminels cesseront de faire des lois sur leur corps, dans leurs maisons, dans leurs quartiers, dans leurs villes et à la campagne.

Le Conseil Présidentiel de Transition profite de cette occasion pour envoyer des forces à tous les policiers qui restent attachés aux principes de la police malgré leur situation difficile. Nous adressons nos condoléances à toutes les victimes des criminels anarchiques à Gressier et partout ailleurs dans le pays. Nous leur disons que nous sommes ici et nous répondrons. Le problème de l'insécurité sera résolu, les bandits n'ont qu'une seule option : déposer les armes et se livrer aux poursuites. La vie humaine est la première richesse d’une société, si elle n’est pas respectée et protégée, le pays tout entier est à terre.

Nous remercions la population pour la maturité dont elle a fait preuve en gardant autant qu'elle le peut le silence face aux criminels. Cette maturité apparaît plus clairement dans la patience de la population qui voit la diligence qui est faite au sein du Conseil pour que nous puissions rapidement mettre en place un gouvernement et mettre en place le Conseil National de Sécurité (CNS) comme prévu dans l'Accord du 3 avril. Le Conseil National de Sécurité, qui devra coordonner les relations entre la PNH, les FAD'H et l'appui international en matière de sécurité, sera une véritable machine de guerre contre les bandits de tous bords dans le pays.

Nous terminerons en rappelant au public de ne se mêler d'aucune diversion, provocation et confusion de ceux qui commettent des actes à son encontre depuis longtemps diffusés sur les réseaux. Non! la place d'un criminel est dans sa prison. Il faut les dénoncer. Le Conseil Présidentiel de Transition demande à tout le peuple haïtien de coopérer avec toutes les forces de l'ordre car la lutte contre l'insécurité est le combat de tous les personnes qui ne sont pas des bandits et ne soutiendront pas les bandits. »


HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


pipo
Posté le 14/05/2024 09:17:15
Merci, belles paroles, mais nous ne voulons pas de re-education et de re-insertion. Cette phase a été dépassée depuis des mois.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n