iciHaïti - Cité Soleil : Le Curage de canaux éloigne les risques d'inondation

iciHaïti - Culture : Mystérieuse disparition du rappeur «MECHANS-T»

iciHaïti - Naufrage: Incendie en mer au moins 40 disparus et 37 rescapés

iciHaïti - Télévision : Le CONATEL accorde une licence d'Exploitation IPTV à la NATCOM

iciHaïti - Championnat de D1 (2024-2025) : Composition des 3 Groupes


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Violence des gangs : Appui psychosocial aux personnes déplacées en Haïti

Haïti - J.O Paris 2024 : Athlètes haïtiens et calendrier des épreuves

Haïti - Éducation : «J-3», Début des examens d’État 2024, précisions

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Festival de Cannes : Raoul Peck reçoit «l'Œil d’or» du meilleur documentaire
26/05/2024 10:35:20

Haïti - Festival de Cannes : Raoul Peck reçoit «l'Œil d’or» du meilleur documentaire
L’Œil d’or, qui récompense le meilleur documentaire du Festival de Cannes toutes sections confondues, a primé cette année deux films ex aequo : « Ernest Cole, Lost and Found, photographe » du cinéaste haïtien Raoul Peck et le documentaire égyptien « Les Filles du Nil » de Nada Riyadh et Ayman.

« Dans Ernest Cole, Lost and Found », Raoul Peck plonge dans l’âme du célèbre photographe Sud-africain et raconte, au travers d’un portrait très personnel, l’attitude complice du monde occidental face aux horreurs du régime de l’Apartheid.

Ernest Cole, a été le premier à exposer au monde entier les horreurs de l’apartheid. Son livre « House of Bondage », publié en 1967 alors qu’il n’avait que 27 ans, l’a conduit à s’exiler à New York et en Europe pour le reste de sa vie, sans jamais retrouver ses repères.

Raoul Peck raconte les errances du photographe, ses tourments d’artiste et sa colère au quotidien, face au silence ou à la complicité du monde occidental devant les horreurs du régime de l’Apartheid. Il raconte aussi comment, en 2017, 60.000 négatifs de son travail ont été découverts dans le coffre d’une banque suédoise.

Dans ce documentaire monté sous forme d’un thriller, le cinéaste met au jour l’âme de l’artiste, tout en plongeant dans les complexités du « concept de race » à travers son imagerie intemporelle.

Entrevue sur RFI :



HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n