iciHaïti - Insécurité : Assassinat de l’ancien gardien de but du Don Bosco

iciHaïti - FLASH : Nouvelles dates de rendez-vous (Visa pour le Brésil)

iciHaïti - CEP : Précisions pour rétablir la vérité et éviter la désinformation

iciHaïti - Nécrologie : Hommage à Serge Ducoste, de la Ministre des sports

iciHaïti - Conseil de l’Université : Une femme comme représentante au CEP


+ de nouvelles


Haïti - Social : 110 millions de la BID pour améliorer les services sociaux

Haïti - USA : Le Gouvernement américain annonce 60 millions de dollars d’aide humanitaire pour Haïti

Haïti - Sécurité : L’Ambassadrice américaine annonce une augmentation importante du nombre de véhicules blindés

Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Santé : Des présumés cas d’Anthrax en Haïti, déclenchent l’alerte sanitaire chez nos voisins dominicains


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Les enfants haïtiens victimes de violence, un rapport effrayant de l’ONU
17/06/2024 08:53:15

Haïti - FLASH : Les enfants haïtiens victimes de violence, un rapport effrayant de l’ONU
Dans le rapport du Secrétaire général António Guterres, sur les enfants et les conflits armés dans le monde, soumis le 3 juin dernier au Conseil de sécurité, la section consacrée à Haïti est effrayant… Le rapport couvre la période de janvier à décembre 2023. L’ONU a confirmé l’exactitude de toutes les informations communiquées dans ce rapport, tout en précisant qu’il ne rend pas compte de façon exhaustive de toutes les violations commises sur les d’enfants.

En Haïti, l’ONU a confirmé et vérifié 383 violations graves commises contre 307 enfants dont 32 enfants victimes de violations multiples.

Recrutement et utilisation des enfants :
Le recrutement et l’utilisation de 23 enfants (17 garçons, 6 filles) par les gangs armés : « Brooklyn » (5), « Grand Ravine » (4), « 5 Segond gang » du village de Dieu (4), « Team Ascenseur » (2), « Grand Grif » de Savien (1), « 400 Mawozo » (1), « Force Résistance Chandelle » (1) et « Belekou » (1), ainsi que par des gangs armés non identifiés (4), ont été vérifiés. Des enfants ont été utilisés dans des attaques contre la Police nationale haïtienne ou ont été torturés et brûlés vifs par les gangs armés : « Baz Gran Grif » de Savien et « Force Résistance Chandelle ». Des filles ont été utilisées à des fins sexuelles.

Enfants tués et atteinte à leur intégrité physique :
Les gangs sont impliqués dans la mort de 128 enfants et 78 atteinte à leur intégrité physique il s’agit de gangs armés non identifiés (26) et des gangs : « Grand Ravine » (35), « Belekou » (18), « 400 Mawozo » (12), « Boston » (11), « Canaan » (9), « Les Argentins de Haut Bel-Air » (8), « G9 Family and Allies » (7), « la coalition G-Pèp » (6) et d’autres gangs armés (70), ainsi que par des auteurs non identifiés (4) lors de tirs croisés entre les gangs armés et la Police Nationale d’Haïti. Les pertes sont principalement dues à des balles perdues (125) et à des assassinats ciblés (62), y compris des cas d’enfants victimes de viols collectifs ou brûlés vifs dans le cadre de représailles.

Violence sexuelles :
Des violences sexuelles ont été perpétrées contre 41 filles par des gangs armés non identifiés (11) et par les gangs armés : « Baz Gran Grif » de Savien (6), « 5 Segond » (5) de Village de Dieu, « Canaan » (4), « Belekou » (3), « Grand Ravine » (2), « G9 et alliés » (2), « Krazé Baryé » (2), « Ti Bois » (2), « Bel-Air » (1), « 400 Mawozo » (1), « Kokorat Sans Ras » (1), coalition « G-Pèp » (1). Il s’agissait notamment de viols, de viols collectifs et de cas d’esclavage sexuel.

Enlèvement d’enfants :
71 enfants ont été enlevés (30 garçons, 31 filles, 10 sexe inconnu) par des gangs armés non identifiés (22), « Les Argentins de Haut-Bel-» (14), « Baz Gran Grif » de Savien (9), Kokorat Sans Ras (5), Krazé Baryé (4), Canaan (3), Belekou (3), « 5 Segond » (3), « Grand Ravine » (2), « Palmis » (2), « Bel-Air » (1), « Gang de Delmas 6 » (1), « 400 Mawozo » (1) et « Krache Dife (1) ont été vérifiés. La plupart des enlèvements avaient pour but d’obtenir une rançon et de commettre des violences sexuelles (4).

António Guterres salue la signature d’un protocole en janvier 2024 entre le Gouvernement et l’Organisation des Nations Unies concernant le transfert des enfants présumés associés à des gangs armés vers des acteurs civils de la protection de l’enfance.

« Je reste profondément préoccupé par la violence indiscriminée des gangs armés et les graves violations commises à l’encontre des enfants, en particulier les meurtres et les atteintes à l’intégrité physique d’enfants, les enlèvements d’enfants, ainsi que les violences sexuelles faites aux enfants. Je demande que soit accéléré le déploiement de la Mission multinationale d’appui à la sécurité pour aider la Police nationale d’Haïti à rétablir la sécurité en Haïti, comme l’a autorisé le Conseil de sécurité dans sa résolution 2699 (2023) »

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-42472-haiti-flash-plus-de-30-des-membres-des-gangs-sont-des-enfants.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


pipo
Posté le 17/06/2024 09:48:06
Incroyable, effroyable, ces gangs n'ont plus de place dans notre société.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n