iciHaïti - Bilan routier hebdo : 33 accidents, 83 victimes

iciHaïti - Sympathie : Une étoile de la musique haïtienne s’est éteinte

iciHaïti - INAGHEI : Inscriptions ouvertes

iciHaïti - Sécurité : La PNH a repoussé la tentative de réinstallation d’un gang à Mahotière et Waney

iciHaïti - Suisse : Bientôt des bourses d’études de niveaux doctoral et post-doctoral pour les haïtiens


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #256

Haïti - Météo: Clôture et bilan de la saison cyclonique 2020

Haïti - Éducation : Pose de la première pierre du Lycée National de Frères

Haïti - FLASH : Vers la production des passeports à l’Ambassade d’Haïti en République Dominicaine


+ de nouvelles



Haïti - Sécurité : Le Chef de la Minustah s'explique...
20/12/2011 11:34:58

Haïti - Sécurité : Le Chef de la Minustah s'explique...
Mariano Fernández Amunátegui, le représentant spécial du Secrétaire général a présenté dans une lettre, pour répondre aux voix de l'opinion publique haïtienne qui s'interrogent sur l'utilité de la présence de la Minustah en Haïti, quelques données et réalisations concrètes, fruit de la coopération entre la Minustah et l'État haïtien...

Lettre de Mariano Fernández Amunátegui :
« Dans le cadre de l'appui de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti à l'établissement de l'Etat de droit, la professionnalisation de la Police nationale d'Haïti (PNH) figure en bonne position. Cela se traduit principalement, avec l'aide de la Police des Nations unies (UNPol), par le renforcement des capacités de la PNH, via des formations théoriques et pratiques, le renforcement des capacités techniques et humaines, mais aussi la restauration de l'image de la PNH auprès de la population.

1. Entraînement, éducation et formation technique
La division de la formation de l'UNPol, qui intervient à l'Académie de police de Port-au-Prince, organise, chaque mois, dans les 10 départements d'Haïti, des cours au profit des agents issus de tous les corps de la PNH, du grade inférieur aux sous-officiers, cela conformément à son mandat. Ces formations visent à recycler les policiers et à renforcer leurs capacités.

Depuis la première promotion de la PNH et jusqu'en 2006, le nombre des policiers et officiers est passé de 3,480 à 10,106, en juin 2011, dont 11% de femmes, notamment affectés à la circulation, l'administration pénitentiaire, la garde-côtière, le corps des sapeurs-pompiers, l'administration pénitentiaire, le Bureau de lutte contre le trafic de stupéfiants (BLTS), la police administrative et la police judiciaire. Quelque 3,500 nouveaux policiers ont pu être formés au moment où plus de 5,000 se spécialisaient dans divers domaines.

Les recrues de la 22e promotion, dernièrement formées à l'Académie, ont eu pour la plupart des officiers instructeurs haïtiens. Ce qui dénote un net renforcement des capacités techniques des instructeurs de l'Ecole de la Police nationale.

Plus de 5 700 agents ont en outre reçu des formations spécialisées en contrôle de foules, la circulation routière, les enquêtes criminelles, le maniement des armes, la protection rapprochée, la garde côtière et le sauvetage en mer, la protection civile, la lutte contre le kidnapping et le trafic des stupéfiants. De plus, 5,200 agents ont reçu un entraînement spécialisé en droit, éthique et conduite d'enquêtes. D'autre part, 114 agents de la PNH ont complété un cours avancé de cadre intermédiaire et supérieur et ont été promus au grade d'inspecteur.

Enfin, 140 agents ont bénéficié de bourses pour participer à un cours de carabineros au Chili et ont également reçu un diplôme de sécurité publique, tandis que 7 autres officiers ont reçu une formation avancée de trois ans à l'École de la Police d'Enquête du Chili.

2. Travail dans la rue
Quelque 35 000 patrouilles mensuelles conjointes sont effectuées à travers le pays. Cette collaboration se traduit aussi par une présence permanente de la Minustah dans 54 commissariats et une présence semi-permanente dans les 125 commissariats restants.

La Minustah prévoit d'ajouter 10 nouveaux sites de colocation pour la période 2011-2012. Par ailleurs, la Minustah a financé pour un montant de plus de 500,000 dollars américains la réhabilitation de différentes infrastructures policières.

La Minustah maintient aussi, toujours de concert avec la PNH, une présence permanente (7 jours sur 7 et 24 heures sur 24) dans les 7 plus grands camps de déplacés à Port-au-Prince. La Minustah a établi et maintient des postes de police dans chacun de ces camps.

Aux 257 officiers assignés à cette tâche s'ajoutent 210 membres des Unités de Police constituée (FPU) et 90 Casques bleus de la Minustah. Ainsi, de juillet 2010 à juin 2011, 26,280 patrouilles ont été effectuées, dont 3,240 patrouilles motorisées et 23,040 patrouilles à pied.

Bien que les statistiques soient incomplètes, le taux de criminalité a sensiblement baissé au cours de ces dernières années. La présence de policiers dans les rues a eu aussi un impact direct sur la réduction du taux de criminalité. Les policiers de la Minustah et la Police nationale haïtienne ont travaillé main dans la main dans une campagne anti-choléra en collectant et en diffusant l'information tout en assurant la sécurité dans certains centres de traitement.

Pour conclure, beaucoup de choses restent à faire, parmi lesquelles l'augmentation du nombre des policiers, leur professionnalisation ainsi que la création d'une Académie supérieure de police qui pourrait renforcer les capacités et le développement technique et humain de la PNH. Pour atteindre ces objectifs, il est donc impératif de compléter le processus de « vetting » qui réponde aux critères de déontologie et de professionnalisme et aux besoins de la sécurité publique d'Haïti.

Finalement, nous sommes convaincus que la poursuite d'une coopération étroite entre la Minustah et la PNH aboutira à la réussite de notre objectif commun qu'est la consolidation d'une police pleinement professionnelle et au service de tous les Haïtiens. »


HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Lion
Posté le 02/01/2012 14:39:55
La sécurité c'est très important, sans sécurité, rien ne se développe [hors sujet]
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n