iciHaïti - Humanitaire : Malgré la situation tendue l’aide humanitaire présente sur le terrain

iciHaïti - Cap-Haïtien : Début prochain des travaux de Réhabilitation du Port international

iciHaïti - Taekwondo : Haïti ne participera pas au JO Paris 2024

iciHaïti - Humanitaire : Le PAM va bientôt manquer de stock alimentaire

iciHaïti - Championnat Spécial D1 : Résultats complets des 7 premières journées


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Politique : Les États-Unis saluent la création du Conseil Présidentiel de Transition

Haïti - Sécurité : 95,000 personnes ont fui Port-au-Prince en un mois

Haïti - FLASH : Biden débloque 60 millions USD pour la mission dirigée par le Kenya

Haïti - FLASH : Le décret MODIFIÉ de création du Conseil présidentiel publié (officiel)


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Vers la publication de la Constitution sous peu ?
26/12/2011 09:05:06

Haïti - Politique : Vers la publication de la Constitution sous peu ?
Alors que le Président de la République, Michel Martelly avait déclaré « Je me propose dans un délai proche qui sera fixé avec le Parlement, d'avancer sur l'Amendement constitutionnel tant attendu par les acteurs politiques, la diaspora et le peuple haïtien », et que la version corrigé a été envoyée à la Présidence vendredi dernier, qui l'a à son tour renvoyé au Parlement en raison de certaines erreurs typographiques, cette dernière devait être paraphé par Saurel Jacinthe hier et réacheminée à l'Exécutif pour publication hier soir ou ce lundi.

Les corrections demandées ont été apportées de concert avec les commissions des deux chambres, de la présidence et des membres de la société civile.

Cette non-publication continue de provoquer des réaction au seins des acteurs de la société civile, Edouard Paultre, le coordonnateur du Conseil Haïtien des Acteurs Non Etatiques (CONHANE), qui a travaillé de concert avec le gouvernement et le parlement sur le texte à publier, se dit impatient, rappelant que « depuis plus de 3 mois nous travaillons avec le Parlement haïtien et nous avons produit ensemble un document harmonisé devant faciliter la publication, dans le Moniteur, de la révision constitutionnelle », ajoutant que « la mise en place du conseil électoral permanent passe immanquablement par la publication des amendements constitutionnels. »

M. Paultre indique que « le texte final de l'amendement reflétera ce que les parlementaires ont voté [...] Il n'y a eu aucun accord entre les parties pour que n'importe quoi soit publié comme amendement...»

Tandis que l'historien Georges Michel a mis en garde le Président contre un piège que lui aurait tendu des parlementaires s'il publie le texte de la Constitution amendée. « Ces mêmes parlementaires qui poussent le chef de l'Etat à poser un tel acte sont les mêmes qui peuvent à tout instant le mettre en accusation...»

M. Michel est très critique envers le texte de la Constitution amendée notamment à cause de l'article 149 « En cas de vacance de la Présidence de la République soit par démission, destitution ou en cas d'incapacité physique ou mentale permanente dûment constatée, le Conseil des Ministres, sous la présidence du Premier Ministre exerce le Pouvoir Exécutif jusqu'à l'élection d'un autre Président...»

« Voilà que, maintenant, c'est un politicien qui risque de remplacer le président de la république, en lieu et place du président de la Cour de cassation » déplore l'historien.

Georges Michel appel au rejet pur et simple de la Constitution amendée en raison de l'impossibilité pratique de corriger les erreurs, rappelant également que la Constitution en créole n'étant pas amendée, « ce serait un véritable crime contre la Constitution de 1987 » de ne publier que la version en français, indique t-il.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-4552-haiti-politique-la-constitution-amendee-et-corrigee-remise-aujourd-hui-a-la-presidence.html
https://www.haitilibre.com/article-2889-haiti-constitution-texte-integral-de-la-declaration-d-amendement-de-la-constitution-de-1987.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Syd
Posté le 26/12/2011 10:42:48
Je suis tout à fait d'accord avec l'historien. 1) pourquoi ne pas continuer avec le remplacement du president par le Président de la cour de cassation au cas ou quelque chose devrait se passer au Président élu. 2) Les langues officielles du pays sont le Créole et le Français. Le créole est la langue la plus péevalente en Haiti, et plus de 80% de la population Haitienne ne comprennent même pas le Français. Ce serait la plus grande insulte au peuple Haitien, a la Constitution, aux fondateurs de ce pays de ne pas honorer et encourager le développement de la langue unissant tous les Haitiens.
grandma
Posté le 26/12/2011 10:26:33
L'ammendement de la constittution de 1987 reste e demeure une nécessite afin de matérialiser et de dynamiser le fonctionnement des institutions du pays. De la sécurité publique a la sécurité alimentaire, du fonctionnement de nombre des parti politiques et des institutions étatiques, l'impératif ne demeure pas moindre une nécessité. Le pays ne fonctionne pas. En exemple, une brève analyse du système bancaire haitien. Les directives et objectifs de l'État lui même restent indéfinis. L'article 149 nouvellement amendé est une épée prête a trancher les gorges. Le conflit d'intérêt ce cet article entraine un fardeau dont le pays de J.J. Dessalines es incapable de supporter. Connaissant l'appétit dont les politiciens éprouvent pour le pouvoir, cet amendement pourrait, s'il est publié de la sorte, nous faire revivre encore une fois les moments noirs d'instabilité.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n