iciHaïti - Petit-Goâve : Agression à la machette au cours d’une manifestation

iciHaïti - Littérature : Fédia Stanislas lauréate du Prix littéraire Deschamps

iciHaïti - Inondations : Distributions d’aide dans la zone metropolitaine

iciHaïti - Religion : La crise au pays serait l’œuvre d’un mauvais esprit...

iciHaïti - Petit-Goâve : Le Maire Limongy aide les manifestants mais pas les victimes d'inondations


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Politique : La SOGENER refuse de payer les 194 millions réclamé par le BMPAD

Haïti - Coupe du Monde U-17 Brésil 2019 : Liste des joueurs convoqués et calendrier

Haïti - Politique : 2ème semaine de grève de la faim...

Haïti - Manifestation : 16 blessés, 1 mort, vandalisme et affrontements


+ de nouvelles



Haïti - Reconstruction : 40,7 millions d'euros pour 44 kilomètres de route
25/01/2012 09:39:04

Haïti - Reconstruction : 40,7 millions d'euros pour 44 kilomètres de route
Dans le cadre de l'engagement pris par l'Union européenne (UE) auprès du gouvernement haïtien dans le domaine du renforcement de ses infrastructures, particulièrement après le 12 janvier 2010, le Chargé d'affaires et Chef de délégation de l'Union européenne en Haïti M. Carlo De Filippi, et le Ministre haïtien des Travaux Publics, Transport, Energie et Communication (MTPTC), M. Jacques Rousseau, ont procédé officiellement aujourd'hui, 25 janvier 2012, à la signature conjointe du contrat de réhabilitation de l'axe routier Hinche (Centre) - St Raphaël (Nord) long de 44 kilomètres qui constitue l'avant dernier tronçon de la Route Nationale Numéro 3 (RN3). La restauration complète de la RN3 permettra de relier la capitale Port-au-Prince au Cap-Haïtien, la deuxième plus grande ville du pays en moins de 4 heures contre 8 heures avant l'intervention de l'Union européenne.

Le financement de la réhabilitation de ce nouveau tronçon de la Route nationale numéro 3 (RN3) par l'Union européenne (UE) à hauteur 40,7 millions d'euros à travers le Fonds européen de développement (FED), s'inscrit dans le cadre du programme d'appui à la politique nationale des transports (APONTRA) qui vise à améliorer l'accès des populations haïtiennes aux infrastructures de base grâce à la mise en place de transports routiers performants et pérennes. Le programme APONTRA a aussi pour but d'appuyer le gouvernement dans la mise en place d'un réseau routier national cohérent, articulé entre les principales villes du pays, grâce à une gestion efficace et un entretien régulier. La convention APONTRA signée entre l'Union européenne et la République d'Haïti s'accompagne d'un soutien complémentaire de la France à travers un apport d'environ 40 millions d'euros de l'Agence française de développement (AFD).

« Le lancement de ce nouveau chantier d'envergure par l'Union européenne et la République d'Haïti s'inscrit en droite ligne des priorités définies par le 10ème Fonds européen de développement (10ème FED) qui fait des infrastructures l'un des secteurs majeurs de la coopération européenne en Haïti. Ce vaste chantier témoigne aussi de l'implication et l'appui continus de l'Union européenne en faveur du développement du pays, qui passe en grande partie par le renforcement des infrastructures de base » a déclaré Monsieur Carlo De Filippi, Chargé d'affaires et Chef de délégation de l'Union européenne en Haïti, à l'occasion de la cérémonie officielle de signature qui s'est tenue aujourd'hui dans les locaux du Ministère haïtien des Travaux Publics, Transport, Énergie et Communication (MTPTC).

Après l'achèvement grâce au financement de l'Union européenne du tronçon entre Port-au-Prince et Mirebalais long de 42 kilomètres en 2009, et du tronçon entre Mirebalais et Hinche long de 54 kilomètres en 2011, qui a engendré une importante redynamisation du transport routier et une plus grande circulation des marchandises et des personnes, la réhabilitation de ce nouveau tronçon de 44 kilomètres entre Hinche et St Raphaël permettra de renforcer la croissance économique de l'ensemble de la région.

Ce nouvel investissement vise à continuer à favoriser l'écoulement des produits agricoles vers les marchés, en augmentant les échanges avec la capitale, tout en stimulant le développement économique du Plateau central et du Nord du pays, régions identifiées comme des zones à fort potentiel de développement économique.

Aujourd'hui, le lancement de la construction de ce nouveau tronçon entre Hinche et Saint Raphaël lance l'avant dernière étape de la réhabilitation totale de la route nationale numéro 3 entre Port-au-Prince et Cap-Haïtien qui s'achèvera avec la réhabilitation du tronçon entre Saint-Raphaël et Cap-Haïtien qui débutera, elle, grâce à un nouveau financement de l'Union européenne, au début de l'année 2013.

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


mikou
Posté le 28/01/2012 21:25:46
C'est bien, mais je n'arrive pas a comprendre la raison pour laquelle on ne peut pas batir des autoroutes, au lieu des routes. Le Gouvernement doit aussi trouver une manière pour protéger ces routes. Il faut aussi trouver la formule gagnante de faire que toutes les voitures qui y circulent soient en bon état de fonctionnement et que ces voitures soient enregistrées et sécuritaires sur toutes les routes d'Haiti
Faru
Posté le 25/01/2012 20:46:23
Interessant projet. J'espere que l'État pense de même pour les autres troncons qui interconnectent les autres communes avec le chef lieu du département du Centre même un avant goût avec le CNE pour (Cerca-la-Source, Thomasique et autres).
tijanjan
Posté le 25/01/2012 15:39:27
Hinche qui a déjà beaucup d'espaces inhabités et de terrains inexploités que n'importe quel autre endroit du pays, pourrait devenir un jour la plus grande ville d'Haiti si l'on excepte Port-au-Prince. Mais il faudra tenir compte des règles d'urbanisme . Car a ma dernière visite en janvier, les gens y construisaient ça et là, au beau milieu de la chaussée. Et aucune autorité ne semble exiger des riverains qu'ils obtiennent de la mairie ou des services concernés un certificat approprié avant qu'ils entament leurs constructions
jobautex
Posté le 25/01/2012 15:23:45
Pas de mot pour exprimer ma joie face a une telle nouvelle. Je suis de la zone, je ne peux pas vous dire toutes les expériences douloureuses, les souvenirs terribles que ce tronçon de route m'a causé, surtout au moment des saisons pluvieuses merci a l'Union Europeenne.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n