iciHaïti - Floride : Interception d’un yacht de luxe rempli de migrants haïtiens

iciHaïti - USA : Un avion militaire AC-130 atterri à Port-au-Prince

iciHaïti - FAES : Don d’une génératrice de 375 KVa à l’Hôpital La Paix

iciHaïti - Insécurité : Le terminal Pétrolier de Varreux bloqué

iciHaïti - Politique : Avancée considérable au cours de ce mois d’avril


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - FLASH : Royal Caribbean annule ses escales en Haïti jusqu'à l’automne

Haïti - ONU : Le point sur les sources d'armes illicites et les flux financiers

Haïti - FLASH : À Genève, Haïti réclame l’aide de l’ONU pour la restitution par le France de la dette de l’indépendance

Haïti - FLASH : «J-1» Installation du CPT et élection du Président-coordonateur


+ de nouvelles



Haïti - Justice : L’OPC déplore la faiblesse du système judiciaire
04/02/2012 11:56:40

Haïti - Justice : L’OPC déplore la faiblesse du système judiciaire
L’Office de la Protection du Citoyen et de la Citoyenne (OPC) salue respectueusement la mémoire des disparus du régime Duvalier et renouvelle ses sympathies aux victimes et à leurs familles. L’Office déplore profondément que la justice haïtienne n’ait pas été en mesure de faire face à ses responsabilités.

Parallèlement, l’OPC prend acte de l’ordonnance « de non lieu » rendue pour les allégations de crimes contre l’humanité, autant que du renvoi au correctionnel du cas de Jean Claude Duvalier au Tribunal de Première Instance de la Juridiction de Port-au-Prince. Cependant, tout en signalant les faiblesses profondes et graves de notre système pénal, l’OPC rappelle que des mécanismes sont prévus pour mettre en cause l’ordonnance d’un juge et sur le plan international, la voie de la Cour Interaméricaine des Droits de l’Homme s’offre à l’épuisement des recours internes.

L’OPC réitère ses préoccupations concernant la réforme pénale et saisit l’occasion, une fois de plus, pour déplorer l’état d’un système qui ne permet pas la conduite d’une justice saine et impartiale et qui de ce fait participe au fléau de l’impunité qui sévit en Haïti à tous les niveaux, dans tous les secteurs de la vie publique et privée et dans les plus petits actes du quotidien.

L’Office de la Protection du Citoyen et de la Citoyenne recommande :

- la mise en place immédiate et la consolidation urgente des institutions indispensables à la collecte des preuves, à leur identification et leur préservation à savoir : l’institut médico-légal, la police scientifique, le corps de police judiciaire, le juge de Paix ;

- La mise en application par tous les acteurs de la chaine pénale des instruments internationaux auxquels Haïti est partie ;

- La ratification de la Convention des Nations Unies contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains et dégradants, signée par Haïti en 2002 ;

- La création d’une cellule de protection des acteurs judiciaires et civils à toutes les phases de la procédure pénale ;

- La signature et la ratification du statut de Rome de la Cour Pénale Internationale.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


neptune
Posté le 04/02/2012 19:08:27
L'OPC, voulait juste faire un scandale de plus dans le pays aprés 26 ans, il y a eu d'autres victimes au cours de ces 26 ans on n'en parle ,c'est moins sujet a sensation,si l'OPC veut réellement un systéme judiciaire en il n'avait pas a mettre le chariot avant les boeufs.
rey
Posté le 04/02/2012 15:11:07
OPC est une organisation très hyppocrite, pourquoi saluer respectueusement la mémoire des disparus du régime Duvalier maintenant après 26 ans 30 ans? Cela ne fait pas de sens pour moi.
doubletranchant
Posté le 04/02/2012 13:53:49
Encore une fois la justice haitienne prouve qu'elle n'est pas en mesure de rendre justice.Je n'ai rien à reproché à ce juge personellement parce que c'est tout le système qui est dessuet. C'est pourqoui j'ai toujours prôné que les juges soient élus par la population pour un mandat de 4 ans aux élections. Pour rendre justice, le juge doit être indépendant. Dans la logique, le systéme politique haitien ne permet pas à un magistrat d'agir indépendamment. Ce sont ces choses là que les parlementaires haitiens devraient voir en essayant d'amender la Constitution au lieu de chercher à prolonger leur mandat. C'est pouquoi je recommande que l'amendement ne soit pas publié.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n