Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Grand Sud : Des espaces sûrs pour les femmes et les filles victimes de violences

iciHaïti - Cap-Haïtien : Destination touristique et d’affaires pour la diaspora

iciHaïti - Santiago : L’ex Consul Jacques abandonne ses charges et retourne en Haïti

iciHaïti - Fort-Liberté : Réaménagement du Poste de Transfusion Sanguine

iciHaïti - PNH : Visites aux policiers blessés


+ de nouvelles


Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #830

Haïti - AVIS important : La SOGEBANK a perdu un lot de 500 chèques de Direction

Haïti - Concacaf W. : Deuxième match amical de préparation Haïti - Costa Rica

Haïti - FLASH : Arrestation du redoutable Chef du Gang «Baz Pilat»

Haïti - FLASH : La terre a tremblé au large de Jérémie


+ de nouvelles



Haïti - Élections : Des élections sont elles possible?
30/06/2010 09:18:18

Le décret tant attendu par l’opposition et la communauté internationale, fixant la date des élections a été publié hier dans le Journal Officiel « Le Moniteur ».

En fait ce sont 3 décrets concernant les élections qui ont été publié dans le Journal Officiel :

  • Le premier confirme la modification du mandat du Conseil Électoral Provisoire (CEP) dont les attributions initiales le limitait au renouvellement seulement d’un tiers du Sénat et l’autorise maintenant à organiser les élections du président de la République, du tiers du Sénat, ainsi que des 99 députés.
  • Le second confirme la date de l’élection présidentielle au 28 novembre 2010. C’est sans surprise que cette date est fixé au 28 novembre 2010 conformément à la constitution actuelle qui prévoit que les élections présidentielle soit organisées le dernier dimanche de novembre. Rappelons que selon la Constitution haïtienne, René Préval ne peut pas briguer un nouveau mandat de cinq ans.
  • Le 3ème autorise le CEP à lancer le processus électoral.

En cas de second tour, les deux premiers décrets stipulent que le CEP devra en fixer la date.

Pour l’opposition qui craignait que René Préval tarde à organiser les élections, ces décrets règlent leur «inquiétude». De plus, ces publications devraient permettre les premiers décaissements de l’internationale pour financer ces élections dont les coûts sont estimés à 44 millions de dollars. Mais au delà de ces publications les décrets ne règlent pas tout.

L'organisation des élections va s'avérer compliqué. Les locaux de la commission électorale ont été détruits avec les registres lors du séisme du 12 janvier et les 2 millions de déplacés au travers du pays ne va pas rendre la tâche facile. 5 mois pour mettre en place ces élections est un véritable défi dans l’état du pays. 5 mois pour qu’émerge des leaders de consensus ayant un véritable programme, 5 mois pour convaincre...

L’organisation de ces élections va devoir se mettre en place sur fond de contestations, en pleine saison des ouragans et dans un pays totalement désorganisé. Les voix de l’opposition ne manqueront pas de se faire entendre, certains réclament : la démission du Président, un remaniement du CEP, la démission du CEP et d’autres refusent de participer aux élections...

Les plus «raisonnables» réclament le dialogue, une vigilance accrue pour éviter des fraudes massives et des mécanismes de surveillance indépendant [internationaux?].

Enfin n’oublions pas les groupuscules politiques et les petits partis dont les revendications extrémistes sans issues n’ont d’autres objectifs que de semer le désordre et la violence. Ils ont tout intérêt à faire échouer le processus électoral, le pouvoir de la rue étant pour eux plus facile à obtenir que le pouvoir par les urnes qui leur est définitivement fermé.

Ces décrets suffiront-ils à rendre possible ces élections? Un réalisme prudent s’impose dans un contexte socio-politique tendu ou il suffit de presque rien pour rompre un équilibre des plus fragile et faire sombrer le pays dans le chaos.

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


AJL
Posté le 30/06/2010 11:27:51
44 millions de dollars pour faire des élections que nous savons déjà qu'elles seront contestées et que moins de 2 ans après le peuple va se révolter contre le président élu... Franchement, tous les secteurs devraient se pencher sur la reconstruction du pays ainsi que la situation précaire de l'économie. Les Haitiens ne savent pas voter, les élections ne sont pas la solution aux problèmes du pays.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n