iciHaïti - CNDS D1 playoffs : Résultat de la deuxième journée

iciHaïti - Port-de-Paix : Nouvelle place publique à la rue Monfort

iciHaïti - Éducation : Rappel des dates officielles des examens d’États

iciHaïti - FAES : Travail temporaire pour 97 jeunes

iciHaïti - Gressier : Plusieur bandits tués, 2 fusils d’assaut saisis


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Humanitaire : L’UNICEF fourni de l’eau potable sur tous les sites de familles déplacées

Haïti - Environnement : Le CPT veut dépenser plus d’un milliards de Gourdes pour nettoyer les rues…

Haïti - FLASH : Le Commandant Kenyan de la Mission à la tête d’une délégation de haut niveau est à Port-au-Prince

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Climat : Gonaïves sous la menace des ouragans
30/06/2010 11:21:53

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) forme et emploie 175 hommes et femmes dans l'ancienne technique de culture en étages, dans le cadre d'un programme de création d'emplois ruraux intitulé Programme de Revitalisation et de Promotion de l'Entente et de la Paix, et financé par l'Agence américaine pour le développement international (USAID).

Dans les collines proches de la ville de Gonaïves, les agriculteurs s'activent en préparation de la prochaine saison des ouragans. Près de la ville, un abri de protection a été construit afin d'accueillir les familles vivant dans les zones côtières de faible élévation. Des étages supplémentaires ont été ajouté dans les écoles et un pont permettant de fuir les zones inondables a également été construit.

En plus de l'arrivée de la saison des ouragans 2010, Gonaïves vient à peine de se dégager des tonnes de boues laissées par la tempête Hanna (en 2008). Les eaux atteignaient 7 mètres à certains endroits de la ville et lorsqu'elles se sont retirées, les habitants ont découvert que des quartiers entiers de la ville étaient recouvert de boue.

Aujourd'hui, la majeure partie des 2,5 millions de mètres cubes de boues et de débris ont été nettoyé, les terrains rocailleux se sont transformés en terres agricoles productives, sur lesquelles sont cultivées des cacahuètes et du café. Dans le cadre d'un autre projet, les sols ont été reboisées avec un tel succès que les agriculteurs se préparent à cultiver du café et du cacao à l'ombre des arbres replantés.

Avant le séisme de janvier dernier, la prolifique vallée Artibonite comptait 30 000 habitants. Après le séisme, les survivants ont rapidement fui vers Gonaïves. Aujourd'hui, quelque 40 000 personnes vivent encore dans des familles où l'accueil n'est plus vraiment au rendez-vous. L'itinéraire migratoire traditionnel vers la capitale, Port-au-Prince, a été interrompu par le séisme et de nombreuses personnes ont trouvé refuge en traversant illégalement la frontière dominicaine.

En plus du système complexe de culture en étages et de canaux d'irrigation, près de 8 kilomètres de routes en bitume ont été construites. En préparation de la saison des ouragans, l'OIM prépare actuellement des stocks pour 20 000 familles à Port-au-Prince, Gonaïves, Jacmel et Les Cayes. Les fournitures mises à disposition comprennent notamment des jerricans, des kits d'hygiène et des sets de cuisine.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n