iciHaïti - Social : Les jeunes footballeurs au Nicaragua accueillent nos Grenadiers

iciHaïti - Vient de paraître : «La Ligne rouge» du Franco-haïtien Georges Olaff

iciHaïti - Humanitaire : Don de 5 millions de dollars pour nourrir des familles vulnérables

iciHaïti - RD : Plus de 900 haïtiens déportés en Haïti

iciHaïti - Diplomatie : Une délégation allemande rend visite au Ministre de la Justice


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : zapping...

Haïti - Kits scolaires : L’ULCC demande au Parquet de prendre des mesures contre 10 personnes

Haïti - Politique : Inauguration d’un Centre de formation en technologie du vêtement

Haïti - Économie : Semaine de l'Audit, corruption et bonne gouvernance

Haïti - Cap-Haïtien : Menaces de mort contre les maires adjoints


+ de nouvelles



Haïti - Agriculture : 7.000 hectares agricoles irrigués dans les plaines de l'Arcahaie
17/02/2012 09:21:33

Haïti - Agriculture : 7.000 hectares agricoles irrigués dans les plaines de l'Arcahaie
Le Président Michel Martelly, a procédé, ce jeudi 16 Février, à l'inauguration de deux barrages d'irrigation à Matheux et à Courjolle dans la commune de l'Arcahaie. La cérémonie s'est déroulée en présence, entre autres, de l'Ambassadeur de France à Port-au-Prince, Didier Le Bret, des représentants de l'Union Européenne, du Ministre de l’Agriculture, Hébert Docteur, des parlementaires et des autorités communales dont le maire de l'Arcahaie, Jean Yvon Nestor.

Les travaux d'irrigation à Matheux et à Courjolle, qui s'inscrivent dans le cadre d'un programme sectoriel de renforcement de l'irrigation dans les plaines de l'Arcahaie, de Montrouis et de Saint-Marc, ont coûté 13 millions de dollars américains. Financé par l'Agence Française de Développement et de l'Union Européenne, ce projet sectoriel du Ministère de l'Agriculture des Ressources naturelles et du Développement rural (MARNDR) permet d'irriguer une superficie de 7,000 hectares à l'aide des barrages Matheux et Courjolle. Le barrage Matheux, considéré comme une richesse pour les agriculteurs, dessert 900 familles archeloises. Quarante cinq pour cent (45%) des bananes consommées à Port-au-Prince proviennent de la plaine de l'Arcahaie. En plus de la réhabilitation de ces deux barrages, ont été aussi construits deux bassins de dissipations, cinq prises d'alimentation du réseau, onze aqueducs, plus de vingt kilomètres de canaux primaires et secondaires.

« Là où il y a l'eau, il y a la vie ». Par ce rappel, le Chef de l'Etat, très conscient de l'importance des systèmes d'irrigation dans la production agricole, s'est réjoui de voir ce grand pas franchi. Travaillant en vue de renforcer le programme de crédit agricole, le Président Martelly cherche à mettre en activité 60% des cultivateurs dans un premier temps. C'est en ce sens que 100,000 sacs d'engrais ont été distribués ces derniers mois aux paysans de plusieurs régions du pays. Ce programme de distribution va continuer pour faciliter les travaux des paysans.



Après la cérémonie d'inauguration à l'Arcahaie, le Président Martelly s'est rendu au Bassin général (Rivière grise) pour évaluer les travaux de réhabilitation de la digue. Il a aussi visité plusieurs fermes agricoles dans la plaine du Cul-de-Sac (Pernier, Dumay, Bas-Boën, Lassere, etc.). Il s'agit d'encourager les efforts visant à relancer la production nationale.

Devant une population confiante qui présentait son cahier de doléances, le Président de la République a réaffirmé sa volonté de continuer à jeter les bases du développement durable. Il en a profité pour sensibiliser le peuple haïtien à consommer des produits locaux. Le Chef de l'Etat encourage aussi les Haïtiens à reboiser et protéger les montagnes, l'Environnement étant l'une de ses principales priorités.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


olivierjr
Posté le 17/02/2012 18:18:07
Tout développement économique d'un pays nécessite une certaine révolution agraire. Cuba a compris très vite que la production du tabac et de la canne à sucre était incontournable afin de pouvoir atteindre une certaine autarcie. La souveraineté d'un pays ne s'acquière pas à coup de rhétorique mais plutôt en procurant un moyen durable de subsistance à chaque citoyen et à chaque famille. Haiti a traditionnelement dévalorisé le rôle du paysan tout en lui faisant croire que ses services n'étaient pas essentiels. Vous voulez offenser un Haïtien : traitez-le de paysan. Une insulte grave dans un pays où le monde rêve de philosophie et de littérature politique. On doit commencer par faire un travail de revalorisation du vrai rôle du paysan afin de pouvoir l'intégrer dans le tissu social de la reconstruction. Il est vrai qu'on doit respecter l'environnement, qu'on doit interdire le déboisement, mais l'État Haitien n'a jamais joué un rôle avant-gardiste en la matière. [hors sujet]
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2018
Haitilibre.com -n