Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Grand Sud : Des espaces sûrs pour les femmes et les filles victimes de violences

iciHaïti - Cap-Haïtien : Destination touristique et d’affaires pour la diaspora

iciHaïti - Santiago : L’ex Consul Jacques abandonne ses charges et retourne en Haïti

iciHaïti - Fort-Liberté : Réaménagement du Poste de Transfusion Sanguine

iciHaïti - PNH : Visites aux policiers blessés


+ de nouvelles


Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #830

Haïti - AVIS important : La SOGEBANK a perdu un lot de 500 chèques de Direction

Haïti - Concacaf W. : Deuxième match amical de préparation Haïti - Costa Rica

Haïti - FLASH : Arrestation du redoutable Chef du Gang «Baz Pilat»

Haïti - FLASH : La terre a tremblé au large de Jérémie


+ de nouvelles



Haïti - Climat : Graves inondations, premier bilan
01/07/2010 07:51:53


Plusieurs ponts et routes au niveau des communes de Grande Rivière du Nord, Bahon, Limonade, et de Quartier Morin sont coupées par les inondations provoquées essentiellement par la crue de la « Grande Rivière du Nord ».

À Grande Rivière du Nord, 700 maisons ont été inondées, deux maisons ont été détruites au niveau de la section communale de Gambade. La voie reliant la section communale de Bahon à la commune de la Grande Rivière du Nord a été coupée.

Le village de bord de mer de la commune de Limonade a été fortement inondé. La route permettant d'atteindre le centre ville de cette commune est également coupée, à Dilaire, au niveau d'un pont.

Quartier-Morin, au niveau de Chastenwa, le village récemment construit par l'Organisation Non Gouvernementale (ONG) Food For the Poor, où vivent des déplacés venant de Port-au-Prince, a été complètement inondé. L'eau est montée à plus de 1,20 m à l'intérieur des maisons. Les gens, surpris par l'eau à 1 heure 30 du matin, craignant le pire, ont abandonné leur maison. Ils rapportent avoir tout perdu. Beaucoup souhaitent abandonner le nouveau village.

Au niveau des différentes communes affectées, les paysans ont perdu plusieurs dizaines de têtes de bétail, leurs ustensiles de cuisine et des sacs de produits alimentaires. Par ailleurs, en raison des difficultés de communication dues aux nombreuses routes qui sont coupées, des produits agricoles, notamment des ananas, des mangues, des noix de coco, des bananes, patates, risquent de pourrir sur place.

Alors que les autorités locales croient qu'il est urgent de distribuer des kits alimentaires et des moustiquaires aux victimes des communes inondées, les populations disent attendre plutôt de l'Etat des actions concrètes visant à contenir la rivière dans son lit. « Nous sommes fatigués des sacs de riz et autres, nous voulons surtout que l'Etat fassent des travaux au niveau de la rivière», a lâché Nadia, mère de deux enfants vivant dans le quartier Abattoir de la Grande Rivière du Nord, le quartier le plus affecté au niveau de cette commune.

Un membre du cabinet du premier sénateur du Nord, Moïse Jean Charles, explique que des travaux de protection des berges et de correction du lit de la rivière auraient dû avoir déjà commencé. Selon des paysans, des promesses en ce sens leur ont été faites. « Le ministre de l'Agriculture, Joanas Gué, nous avait informé, il y a plus de deux semaines, que les travaux allaient démarrer dans peu de temps», a soutenu Jacques Néré, l'une des victimes.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n