Cliquez pour télécharger l'Avant-projet de Constitution





iciHaïti - Démenti : Le DG de l'Unité de Lutte Contre la Corruption victime de calomnies

iciHaïti - CHFP : Programme des matchs de la 2ème journée

iciHaïti - Petit-Goâve : Dissolution de la Police Municipale

iciHaïti - Bulletin routier : 53% moins d'accidents cette semaine

iciHaïti - Montréal/Québec : Promotion du Créole et du patrimoine culturel d'Haïti dans les écoles


+ de nouvelles


Haïti - COVID-19 : Le refus du don de vaccin AstraZeneca, pourrait coûter des millions de dollars à Haïti

Haïti - Diaspora : Dates des prochains Consulats mobiles en Floride

Haïti - France : Appel à projets aux organisations de la Société Civile

Haïti - Politique : Le Nouveau Premier Ministre a.i. Joseph s’engage à rétablir la sécurité dans le pays

Haïti - Actualité : Zapping...


+ de nouvelles



Haïti - République Dominicaine : 1 million d’Haïtiens illégaux
01/07/2010 09:32:28

Ruben Silié Valdez, ambassadeur de la République Dominicaine à Port-au-Prince, affirme que les relations avec la République Dominicaine sont bonnes tout en admettant que l'important dossier concernant la migration fait actuellement l’objet de séances de travail avec les experts des deux pays.

Pour sa part, Siegfried Pared, le Directeur de l'immigration (ex-Ministre des forces armées et ex-Directeur de l’agence de renseignement de la République Dominicaine), à déclaré, le lendemain de la clôture de la Commission Mixte Bilatérale, que depuis le séisme de janvier, le nombre d’Haïtiens illégaux dans son pays était estimé à ce jour à près d’un million de personnes. Une augmentation d’environ 15% à la situation qui prévalait avant le 12 janvier.

Il à indiqué que devant cette situation, son bureau et l'armée dominicaine ont dû renvoyer dans leur pays de nombreux ressortissants haïtien entrés illégalement sur le territoire dominicain. Précisant que ces rapatriements ne concernaient pas les personnes d’origine haïtienne déjà établies en République dominicaine, mais seulement les personnes en situations irrégulières et sans papier dans son pays.

D’après le directeur de l’Immigration, ces rapatriements [qui se poursuivent], ont permis d’éviter que la migration haïtienne soit encore plus importante, rappelant que les conditions en Haïti, plus de 5 mois après le tremblement de terre s’étaient un peu améliorés, et que cet afflux illégal ne pouvait plus être justifié par une situation d’urgence.

La migration pour des raisons économiques, est un problème qui touche un grand nombre de pays industrialisés que ce soit en Europe ou en Amérique du Nord. La pauvreté ne s'exporte pas, et tant que les pays à l'origine de ces migrations ne seront pas en mesure d'assurer à leur population des moyens d'existence décent, cette situation perdurera avec son lot de drames quotidien. Les lois d'immigration ne donnent pas un statut spécial à la pauvreté.

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n