iciHaïti - Taïwan : Renforcement de la coopération dans les infrastructures et l'énergie

iciHaïti - Politique : La Ministre Suzan aux côtés des «Madan Sara»

iciHaïti - Séjour conditionnel : 205,026 haïtiens ont déjà été approuvés

iciHaïti - Insécurité : Assassinat de l’ancien gardien de but du Don Bosco

iciHaïti - FLASH : Nouvelles dates de rendez-vous (Visa pour le Brésil)


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Formation : 300 jeunes mobilisés pour la Paix sociale et la Sécurité

Haïti - Coopération : Taiwan pourrait faire don de davantage de fournitures à Haïti

Haïti - Sécurité : Communes et localités concernées par l’État d’urgence (liste)

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Politique : L’affrontement constant entre l’exécutif et le législatif préoccupe l’ONU
11/03/2012 12:36:44

Haïti - Politique : L’affrontement constant entre l’exécutif et le législatif préoccupe l’ONU
Lors de la 6732e séance du Conseil de sécurité, M. Ban Ki-moon, le Secrétaire général de l’ONU, a rendu compte le 8 mars 2012, des principaux événements survenus en Haïti entre le 25 août 2011 [date de la parution de son dernier rapport] et le 28 février 2012. Ban Ki-moon souligne que l’affrontement constant entre l’exécutif et le législatif ainsi que les tensions au sein de l’exécutif montrent que les dirigeants politiques haïtiens ont gravement failli à la responsabilité qui leur incombe de satisfaire les aspirations légitimes de ceux qui les ont élus et d’assurer à Haïti un gouvernement efficace à un moment où le pays a des besoins sans précédent.

Il incombe aux pouvoirs, exécutif et législatif, haïtiens, d’agir dans l’intérêt supérieur du peuple et de nommer rapidement un nouveau Premier Ministre, écrit M. Ban. Il les encourage à collaborer afin d’éviter, par tous les moyens possibles, les récents différends qui ont empêché de progresser sur la voie du renforcement et de la réforme des institutions de gouvernance d’Haïti.

À cet égard, le Secrétaire général appuie fermement l’appel lancé par les membres du Conseil de sécurité lors de leur récente visite en Haïti afin qu’ils travaillent ensemble dans un esprit de compromis. Il encourage tous les acteurs à engager un dialogue politique constructif afin de parvenir à un accord politique et à la réconciliation sur la base de la tolérance mutuelle.

Un dialogue véritable sans exclusive est, selon lui, la condition préalable pour faire des progrès notables dans les domaines du relèvement et du développement, des élections, de la réforme constitutionnelle, de l’État de droit, de la protection des droits de l’homme et de la création d’une culture où l’impunité n’est pas tolérée.

Le Secrétaire général dit espérer que les autorités haïtiennes relanceront bientôt le processus électoral en vue de la tenue des prochaines élections législatives, municipales et locales partielles et qu’elles mettront en place un Conseil Électoral crédible, ce qui contribuera à redynamiser les institutions haïtiennes et à atténuer le vide institutionnel lorsque le mandat de 10 sénateurs arrivera à expiration le 8 mai 2012.

Il importe tout particulièrement que le Gouvernement mobilise les ressources nécessaires pour doter le conseil électoral de moyens administratifs et de gestion électorale, ajoute-t-il, notant que la Minustah est disposée à appuyer le processus électoral, comme elle l’a fait dans le passé, et à coordonner l’assistance électorale internationale à Haïti en coopération avec les autres parties prenantes internationales.

M. Ban souligne que les autorités haïtiennes doivent de plus en plus assumer la responsabilité de la stabilité de leur pays, ce qui suppose une plus grande présence de l’État sur toute l’étendue du territoire national incarnée par la Police nationale, un appareil judiciaire fonctionnel et une administration publique performante.

Il s’agit également de promouvoir l’éducation et de fournir les services de base, un logement et une protection aux personnes qui sont toujours déplacées du fait du séisme.

Le Gouvernement et le Parlement doivent saisir l’occasion offerte par ce vif intérêt de la communauté internationale pour renforcer l’état de droit et mettre en place les institutions fortes et plus stables, les droits de propriété fiables et les garanties juridiques qu’exige l’investissement étranger, affirme le Secrétaire général.

De nombreuses délégations ont exhorté le Gouvernement haïtien à prendre en main le processus de relèvement et de développement d’Haïti, jugeant nécessaires des mesures difficiles pour éviter que le manque de volonté politique et la résistance profonde à la réforme en Haïti ne continuent d’entraver l’essor du pays.

Considérant que les troubles politiques sont responsables d’une chute de 4% d’une croissance 2011 initialement estimée à 11%, le Représentant spécial, qui présentait le dernier rapport du Secrétaire général sur la Minustah, a invité les acteurs politiques à s’unir, afin que les prévisions de 8% pour 2012 soient atteintes.

Les délégués ont, pour leur part, tous souhaité, dans l’intérêt supérieur du peuple haïtien, que la nomination du nouveau Premier Ministre, M. Laurent Lamothe, soit avalisée.

Le représentant de la Chine a estimé que la réconciliation était la clef pour maintenir la Paix et la stabilité et a exhorté le Gouvernement à prendre ses responsabilités, afin, notamment de promouvoir l’État de droit et de renforcer les institutions nationales, pour attirer des investisseurs et créer des emplois.

Dans le même esprit, le délégué de l’Inde a jugé que la réconciliation politique était une priorité pour mettre sur pied une administration efficace qui saurait promouvoir un développement économique et sociale.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-4988-haiti-politique-le-conseil-de-securite-a-note-des-progres-relatifs.html
https://www.haitilibre.com/article-4969-haiti-politique-le-conseil-de-securite-des-nations-unies-a-rencontre-le-president-martelly.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Kool Groove
Posté le 11/03/2012 18:00:54
On me demande toujours: «Why are Haitians like that? Why can't you people find a way to get along, love each other and fix your country?» Je suis encore à la recherche d'une réponse convaincante....
Acrn
Posté le 11/03/2012 14:33:40
Mais pourquoi a t'on cautionné une élection d'exclusion. Nous remercions l'ONU pour leur manifeste intérêt dans le maintien de la Paix mais nous déplorons leurs multiples erreurs tant du point conceptuel que dans l'application en Haiti. Nous souhaitons voir une transformation des troupes onusiennes en Force de cooperation pour la recontruction d'Haiti.
franky
Posté le 11/03/2012 13:51:54
J'espère que le prophète Moise et le prétendu Messie Dieuseul ne feront pas les sourds d'oreille. Ces deux bonhommes mettent en péril la nation haitienne.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n