Nouveau calendrier scolaire remanié 2022-2023 (Officiel)





iciHaïti - Pillages : Le Ministre de l’Intérieur appel au calme

iciHaïti - Taïwan : Projet de relance économique, 40 femmes formées avec succès

iciHaïti - Petit-Goâve : 2 détenus meurent de faim, 5 autres dans un état grave

iciHaïti - Sécurité : La PNH dégage une nouvelle fois les barricades

iciHaïti - FLASH : Date du concours d’admission de l’ENS reportée


+ de nouvelles


Haïti - FLASH : La terre a tremblé dans les Nippes

Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #918

Haïti - Social : 18,412 haïtiens de retour de la Rép. Dominicaine en 1 mois

Haïti - Politique : Discours du P.M. Henry à la 77ème Session ordinaire de l'Assemblée Générale de l’ONU


+ de nouvelles



Haïti - Justice : Prestations de serment des juges Raymond Jean-Michel et Marie Jocelyne Casimir
18/03/2012 11:08:19

Haïti - Justice : Prestations de serment des juges Raymond Jean-Michel et Marie Jocelyne Casimir
Me Roudy Aly, Directeur Général du Ministère de la Justice, a présidé la cérémonie de prestation de serment des juges Raymond Jean-Michel, nouveau Doyen du Tribunal de Première Instance et Marie Jocelyne Casimir, l'ex Doyenne, promue juge de la cour d'appel.

Extraits de l’allocution, du nouveau Doyen, Raymond Jean-Michel :
« [...] La vie en elle-même n'est pas statique. Elle est dynamique, et dans son dynamisme elle apporte toujours des changements. Me Casimir s'en va. Je lui adresse toutes mes félicitations, car elle a fait de son mieux pour assurer la gestion de ce tribunal. Ma prestation de serment aujourd'hui fait de moi son remplaçant. Les innovations de Me Casimir seront suivies avec toutes les modifications que les circonstances de l'heure exigeront.

A cette promotion bien méritée, obtenue après plus de 15 ans environ dans le système judiciaire haïtien tantôt comme substitut commissaire du gouvernement près le parquet du tribunal de première instance de Port-au-Prince tantôt, comme juge au tribunal spécial du travail de Port-au-Prince, j'estime que les autorités m'ont rendu justice, car j'avais intégré le système le 9 octobre 1996.

[...] j'ouvre largement mes bras avec tout ce que le mot a de permanent et de pérenne à tous mes collègues magistrats de ce tribunal. Leur apport me sera d'une grande utilité. Sans leur grande collaboration, aucun progrès ne sera possible dans la gestion de ce tribunal. D'ailleurs ces collègues magistrats et moi, nous sommes de la même génération. Ma réussite sera leur réussite. Mon échec est aussi le leur. Je prendrai en compte tous les acteurs du système: huissiers, greffiers, justiciables, avocats, membres du conseil de l'ordre du barreau de Port-au-Prince [...] je lance un appel solennel à tous ces acteurs-là de se joindre au doyen dans un coude-à-coude fraternel mêlé d'un élan patriotique à nul autre pareil pour que l'on fasse de ce tribunal un tribunal-phare qui rende vraiment justice à qui justice est due. »


Extraits de l’allocution, de la juge Casimir :
« [...] L'honneur qui m'est fait, par les hautes autorités de l'Etat, me vaut le plaisir de dire avec quelle satisfaction je me retrouve à gravir ce nouvel échelon dans cette enceinte du palais de justice. Pour ma part, j'apprécie cette marque de confiance comme étant l'importance accordée au mérite. J'ai intégré la magistrature à ce deuxième degré, au moment où la société haïtienne fait l'expérience de l'Etat de droit comme perspective vers le développement humain. [...] Je viens de boucler une longue expérience après avoir dirigé le décanat du tribunal de première instance de Port-au-Prince pendant deux années. J'ai appris à écouter, à comprendre, j'ai appris tout court.

[...] c'est avec un plaisir immense que je me retrouve parmi vous. Je suis venue pour travailler, apprendre et collaborer. Je viens humblement et sereinement me mettre à votre école et j'entends conserver la même ardeur, la même discipline dont j'avais fait montre au premier degré. Honorable président, collègues magistrats de la cour, vous pouvez d'ores et déjà compter sur ma rectitude et ma discipline pour faire de la cour d'appel de Port-au-Prince ce qu'elle a toujours été : une cour fonctionnant avec efficacité et dans l'ordre.

Cette pédagogie moderne, qui nous permet d'apprendre ensemble, aura la vertu de provoquer le progrès dans la qualité de nos travaux. Le collégial est ce niveau de la magistrature où les valeurs s'ajoutent et se complètent pour revoir, réviser et rejuger. J'aurai donc à cœur de me mettre, chaque jour davantage, au rythme de l'excellence pour mériter de votre collaboration que j'ai l'honneur de solliciter [...] »


HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


neptune
Posté le 18/03/2012 19:55:34
On aura la présence de la déesse de la Gréce antique Artémis comme symbole de la justice dans ces cours, avec sa balance, son glaive et les yeux bandés, pour rendre la vraie justice sans pot de vin, un État sans justice ne peut progresser, ni étre un État de droit [hors sujet] avec tout ce qui se passe dans ce pays la justice doit étre épurée.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n