Téléchargez le Calendrier scolaire 2023-2024 (Officiel)





iciHaïti - AVIS : Toute transaction de borlette en ligne 5 minutes avant les résultats officiels est déclarée nulle

iciHaïti - Cérémonie d’hommage : 10 personnalités et institutions haïtiennes d’exceptions (liste)

iciHaïti - Fort-National : Rumeurs de délocalisation de la base de la BOID

iciHaïti - Social : 16 personnes d'une même famille retrouvées sans vie

iciHaïti - Choléra : Bulletin quotidien #454


+ de nouvelles


Haïti - AVIS : Concours national de dissertation sur la propriété intellectuelle, inscriptions ouvertes

Haïti - Justice : Réponse de l’avocat de Martine Moïse sur l’ordonnance du Juge Walther W. Voltaire

Haïti - FLASH : 30 Magistrats certifiés, 12 autres exclus du système (Liste)

Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Mondial U-20 Chili 2025, éliminatoires : «J-3» Liste définitives des Grenadiers sélectionnés


+ de nouvelles



Haïti - Politique : En route vers le Dialogue National
26/03/2012 10:25:30

Haïti - Politique :  En route vers le Dialogue National
Article soumis à HaïtiLibre par le Dr. Ricardo Augustin.
« Nous constatons avec indignation la dégénérescence d’une société haïtienne qui cherche et qui se cherche, en proie à d’interminables crises sociales et politiques. Nous arrivons à une situation où après 208 années d’Indépendance nos familles peinent encore à joindre les deux bouts, nos enfants poussiéreux quémandent à travers nos rues le pain de chaque jour. Nos femmes se prostituent de mille façons en échange de certaines faveurs qui fort souvent leur reviennent de droit. Le dysfonctionnement de nos institutions atteint un niveau alarmant. L’absence d’un projet global de société fait grandir les incertitudes d’une population à bout de souffle. Nos jeunes ne croient plus dans les valeurs républicaines de liberté, d’égalité, de fraternité encore moins dans les valeurs civiques et morales. Depuis plus d’un quart de siècle nous vivons une interminable transition démocratique. Sans vision ni objectifs bien définis, l’Etat d’Haïti se contente de gérer le quotidien.

Pendant combien de temps pouvons-nous continuer à vivre ainsi ?

Le Dialogue National est notre seule porte de sortie. Nous nous permettons d’insister pour dire que le Dialogue National est le seul instrument qui nous permettra de nous réconcilier, de renégocier les termes d’un nouveau contrat social par lequel nous pouvons amorcer un développement intégral et durable en Haïti.

Le triste tableau qui s’offre à nous ces derniers temps renforce notre conviction concernant la nécessité d’un Dialogue authentique en Haïti. Nous constatons avec désarroi cette rivalité insensée entre hauts dignitaires de l’Etat qui s’entredéchirent pendant que l’économie va mal, la production est nulle, la reconstruction est lente, l’insécurité bat son plein, le peuple trime, le taux de chômage s’accroit, nos enfants abandonnent les écoles, la grivoiserie domine nos bonnes mœurs, la délinquance juvénile augmente, l’immoralité fait loi, l’extrême pauvreté pousse nos compatriotes à reprendre le chemin de la mer vers de meilleures conditions de vie. Enfin, l’agitation politique qui sévit dans le pays depuis longtemps et jusqu’à nos jours décourage les bonnes volontés et met en péril les efforts pour sortir le pays de l’ornière du sous-développement.

Nous avions, dans un précédent article, abordé la question du Dialogue National comme une nécessité politique et historique, aujourd’hui encore nous le réaffirmons avec plus de fermeté : Le Dialogue National est la nécessité politique du moment.

Haïti marche lentement mais sûrement vers l’irréparable, l’inacceptable, l’inévitable. Qu’attendons-nous pour nous y lancer ? La sécurité de nos intérêts de long terme est à ce prix. Il n’est au-dessus ni de nos forces, ni de nos capacités !

Chers compatriotes, hommes et femmes d’ici et de la diaspora prenons la ferme décision de mettre fin à cette litanie lugubre qui nous incite à égrener sans arrêt notre chapelet de déboires, à nous apitoyer sur notre sort, à rendre les autres et les dieux responsables de nos malheurs. Prenons notre courage à deux mains, appliquons-nous à changer notre situation. Dialoguons.

Certes, il va falloir fixer au départ les règles du jeu, établir les principes, poser des balises pour rendre ce Dialogue fécond et laborieux. Pour ce faire, nous invitons les forces morales de ce pays à s’engager aux côtés de la population pour l’accompagner tout au long de ce processus transformateur. Dans tous les pays où un Dialogue National a été engagé, les forces morales ont joué un rôle déterminant durant tout le processus. Il n’y a aucune raison pour qu’Haïti en soit une exception.

Des signes avant-coureurs nous avertissent du danger imminent qui nous guette si nous ne prenons pas les voies et moyens pour enclencher un vrai Dialogue National.

Nous avons le choix de continuer à nous tirer à boulets rouges, à nous lancer des accusation stériles qui aboutiront à des condamnations réciproques ou, nous engager sur la voie du Dialogue.

Cette année 2012 doit être l’année du Dialogue National. Nous devons dès maintenant entamer les démarches qui doivent amener toutes les filles et tous les fils de la Nation autour de la table pour un Dialogue fructueux dont la réussite conduira notre chère Haïti vers la modernité et le progrès.

Chers compatriotes, nous fêterons dans deux ans la Première Décennie de notre Indépendance [210 ans]. Nous devons nous préparer pour la fêter avec honneur, dignité et fierté, alors en route vers le Dialogue National. »


Dr. Ricardo Augustin

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


neptune
Posté le 27/03/2012 03:19:36
Dr Augustin, vous avez dit tout haut ce que tout le monde pense, mais le poisson pourri par la tête depuis 25 ans nos intellectuels et politiciens, nourrissent leur rivalité au détriment du pays et du peuple, avec toute la misére qu'on a ils veulent une guerre civile, ils ont le pouvoir et l'argent [hors sujet] ils ont la Minustah pour les protéger. Ce sont ces parlementaires qui créent la discorde, on peut se passer d'eux ils ne travaillent ni pour le pays ni pour le peuple ,on est pas encore prét pour une vraie démocratie, [hors sujet]
Thony
Posté le 26/03/2012 20:04:36
Qui peut dire aujourd'hui en Haiti qu'il represente une force morale? Qui donnons-nous le ton de ce dialogue national quand il se sent confortable. c'est pourquoi il nous faut travailler pour renverser la tendance qui nous fait croire qu'il peut à eux seuls changer le pays avec leurs copains.
Kool Groove
Posté le 26/03/2012 13:49:47
Une initiative assez louable qui constituerait cette pierre d'achoppement si nécessaire à notre reconstruction physique, morale, religieuse, spirituelle, économique,politique, culturelle ....et "fill in your own blanks".
Feren
Posté le 26/03/2012 12:55:08
Des fois, nos compatriotes sont comme celui qui est au milieu d'une vaste rivière peu profonde et dont l'eau est potable, pourtant il crie «j'ai soif». Nous passons tous notre temps a attendre une solution miracle en provenance de l'extérieur, pourtant nous oublions que c'est nous le remède aux maux de notre pays. Ayisyen se pwoble Ayiti e an menmtan Ayisyen nou se solisyon pwoblem la. Congratulazioni Dr. Ricardo.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n