iciHaïti - Léogâne : Succès du Festival de Rara

iciHaïti - Fulbright Excellence : Bourse pour les enseignants du secondaires, candidatures ouvertes

iciHaïti - RD : 23,941 haïtiens rapatriés au premier trimestre

iciHaïti - Humanitaire : Merci «Food for the Poor»

iciHaïti - Environnement : Journée Internationale de la Terre


+ de nouvelles


Haïti - Économie : Première journée du Sommet International de la Finance consacrée à la finance municipale

Haïti - Économie : Plus de 200 «Madan Sara» de Bainet bénéficient d’un prêt d’ONAFanm

Haïti - Agriculture : La sécheresse frappe durement l’Artibonite depuis près de 6 mois

Haïti - Sécurité : Semaine Sainte, 39 accidents, 177 victimes

Haïti - Actualité : zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Social : Loi sur la paternité, louable mais inapplicable
04/07/2010 15:12:01

Haïti - Social : Loi sur la paternité, louable mais inapplicable
« En général, dans la société haïtienne, le sort des femmes est absolument navrant. En Haïti, 47 % des familles sont monoparentales, l'écrasante majorité de ces familles étant dirigées, évidemment, par des femmes. Ces femmes ont en moyenne six enfants, le plus souvent de deux ou trois pères différents [...] les femmes sont en état de dépendance économique permanente » explique Yolette Mengual, chef de cabinet de la ministre de la Condition féminine « Elles ont besoin d'un homme pour avoir de l'argent. Elles couchent avec cet homme, elles ont un ou deux enfants, puis il s'en va et elles doivent trouver un autre homme...»

« C'est encore pire depuis le tremblement de terre puisque bien des femmes ont perdu leur petit commerce de revente ou leur petit boulot [...] les hommes qui sèment à tout vent et qui prennent la poudre d'escampette, c'est véritablement une catastrophe en Haïti, parce que cela condamne trop souvent les enfants à la pauvreté, à l'exclusion, bref, à la rue » s’exclame-t-elle.

En réponse à cette situation, Marie Laurence, Jocelyn Lassègue, ancienne ministre à la condition féminine et aux droits des femmes est à l’origine d’un projet de loi sur la paternité (enfants nés hors mariage), ratifié le 10 mai dernier par la chambre basse. Responsabiliser les pères délinquants est sans conteste louable mais cette loi est-elle applicable en Haïti? «

L’application d’une telle loi trouve rapidement ses limites. Il faut avant tout qu’une femme fasse la démarche juridique contre son concubin (ce qui n’est pas simple, compte tenue des menaces...), puis il faudra que la justice retrouve le père délinquant et que la preuve (par test génétique) soit faite qu’il est bien le père (en Haïti aucun laboratoire ne permet de faite ce genre de test couteux et compte tenu de l’étendu du problème c’est des centaines de milliers de tests qu’il faudrait envisager - qui va payer?). Ensuite, le père délinquant devra être condamné à payer une pension alimentaire (ou autre) afin d’assumer ses responsabilités (avec 75% de personnes sans revenus...on voit difficilement le gain pour la mère et ses enfants). Enfin il faudra que le père respecte cette condamnation (chose difficile même dans les pays industrialisé). Ceci pour dire que sur le fond, Marie Laurence, Jocelyn Lassègue à totalement raison mais au delà de ne l’inaction inacceptable, l’application de cette loi est malheureusement inapplicable.

Seule l’éducation permettrait de limiter le comportement de ces pères délinquants, mais il faudra plusieurs générations avant que la ce comportement banalisé dans la société haïtienne change, et en attendant, les femmes vont malheureusement devoir continuer à supporter toutes les conséquences de ces pères irresponsables.

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


BFM!
Posté le 19/10/2016 17:13:13
Je suis d'accord avec l'auteur de l'article surtout dans la conclusion lorsque ce dernier affirme que seule l'education permettrait de limiter le comportement de ces peres...Cependant, je n'utiliserait pas le qualificatif de delinquant pour condamner ces actes. Parfois, certains hommes ne sont pas veritablement les peres de l'enfant né. Bien qu'il faut penser a la precarite economique des femmes, il faut rappler que la pratique polygamique est pour beaucoup. parfois on ne sait si c'est Pierre ou Jean le pere. Et, l'un ou l'autre affiche un comportement irresponsable ou peut-etre douteux car il n'y a pas un mecanisme pouvant identifier le pere. D'ailleurs, le test d'ADN est tres limité, voire impossible en Haiti tenant compte de plusieurs facteurs (economique, educatif, absence de aboratoire de test consanguin, etc.) En effet, accrochons nous au pire ou au miracle. Telle est toujours notre vision des choses.
cool
Posté le 21/10/2014 12:22:00
il le faut car trop d'enfants souffrent de ce problème et le pire ils ne sont pas responsables
luciole
Posté le 04/07/2010 22:28:46
Bonjour, Cette loi, si elle est ratifiée, aura au moins le mérite d'affirmer le principe de responsabilité et de rappeler le droit des enfants. Dans certains cas, des femmes parviendront à faire appliquer la loi et à faire reconnaître le droit des enfants. C'est ainsi que progressivement, les conduites et les mentalités seront appelées à changer. Il existe dans nos sociétés dites plus développées bien des lois difficilement applicables qui ont tout de même certains effets dissuasifs et qui permettent de progresser sur le long terme.
Francisque Jean-Charles
Posté le 04/07/2010 21:36:28
Le pays ne connait presque rien sur cette loi. Une synthese de cette loi faliciterait la tache aux provinciaux. Peut-on vraiment legiferer tous les comportements? L'education est la voie royale pour trouver une soloution permanente a ce comportement juge inacceptable. L'application des articles 22 et 259 de la constitution seraientt un bon debut. Francisque du Konbit Nord-Ouest
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n