iciHaïti - Saint-Marc : 2 bandits armés arrêtés

iciHaïti - World Paella Cup 2024 : Haïti présélectionné, votez pour son Cheff

iciHaïti - PNH : Normil Rameau nouveau DG, arrêté publié au Journal officiel

iciHaïti - Justice : L'armée dominicaine remet un Haïtien recherché à la PoliFRONT

iciHaïti - AVIS : 404 nouveaux passeports disponibles pour livraison (Santiago, RD)


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Économie : Le projet «Haïti Invest» a mobilisé 31 millions US$

Haïti - Elim. Mondial U-20 Chili 2025 : Pré-liste des Grenadiers (+ calendrier)

Haïti - Kénya : Le Président Edgard Leblanc Fils s’est entretenu en visioconférence avec le Président Ruto

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Santé : Situation déplorable à l’hôpital Notre-Dame de Petit-Goâve
12/04/2012 14:47:14

Haïti - Santé : Situation déplorable à l’hôpital Notre-Dame de Petit-Goâve
Au cours d’une entrevue accordée à Radio Préférence fm, Luc François dit «Louco», un notable bien connu de Petit-Goâve, a livré le compte rendu de sa visite effectuée à l’hôpital Notre-Dame de Petit-Goâve, après l’accident tragique du 7 avril dernier.

« Suite à la tragédie du samedi 7 avril 2012, je me suis rendu à l’hôpital Notre Dame, en vue de m’enquérir des problèmes qui entrainent le dysfonctionnement de cette institution depuis plusieurs des années. J'ai vérifié et appris personnellement de nouvelles choses : pas de banque de sang, la salle d'urgence n'est pas fonctionnelle, elle est sale et dégage de mauvaises odeurs. J'ai vu quelques médecins de bonne volonté toujours présents au poste, surtout ceux originaires de la ville et d'autres jeunes médecins formés à Cuba.

Très souvent, beaucoup de personnes disent que les médecins affectés dans cet hôpital ne travaillent pas, moi je dis que c'est faux d'affirmer que les médecins ne travaillent, il y a une carence de médecins tout simplement [...]

Par ailleurs, du lundi au mercredi, si une femme enceinte a un problème quelconque, elle ne pourra pas trouver de gynécologue à l’hôpital Notre-Dame, car le docteur Jean Charles, vient chaque mercredi et repart le jeudi. Un autre médecin prend la relève et laisse lui aussi ce centre hospitalier, le vendredi ou le samedi [...] Entre-temps, si une patiente présente une complication, elle doit être transportée ailleurs.

Depuis 5 ans, l'hôpital Notre-Dame qui est le deuxième hôpital de référence du département de l'Ouest, est privé d’anesthésiste, d'interne et de chirurgien. Malheureusement, les chirurgiens cubains ont abandonné Petit-Goâve au profit de l’hôpital communautaire de Grand-Goâve dans le cadre du programme Chavez-Castro.

Le laboratoire médical manque de bras, l'effectif de ses employés est réduit à 2, alors qu'il était autrefois de 9. Seuls les stagiaires viennent au secours de ce laboratoire, qui devrait fonctionner normalement 24h/24. La pharmacie est presque vide et la cour de l’hôpital est mal entretenue.

Pour l'instant, l’hôpital Notre-Dame n'a que deux médecins réguliers, Monsieur et Madame Cayemithe qui y travaillent depuis 25 ans[...] Ils ont 55 ans accomplis et atteint l'âge de la retraite [...] ils souffrent d'hypertension depuis le passage du séisme de janvier 2010, ils ne travaillent pratiquement pas [...] Ces jours-ci, ils ne viennent plus, il faudrait les remplacer. L’hôpital n'a pas d’infirmière en chef, celle qui joue ce rôle, ne reçoit pas ses appointements, elle travaille par contre dans une ONG...

Absent depuis quelques jours, le Directeur Général, le docteur Lesly Pierre Paul, n'a délégué aucun pouvoir de décision à l'administrateur, ni au chef du personnel. Il agit toujours seul en écartant ses proches collaborateurs. Il participe actuellement à des cours de formation et il ne réside même pas dans la ville... »


Suite à cette visite, Luc François demande au Ministère de la Santé Publique et de la Population, de prendre rapidement toutes les mesures nécessaires en vue de résoudre tous les problèmes qui paralysent la bonne marche de l’hôpital Notre-Dame de Petit-Goâve.

HL/ HaïtiLibre / Guyto Mathieu (Correspondant Petit-Goâve)

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Roro
Posté le 18/10/2019 16:26:33
Le système est tout paralysé. L’ État ne fonctionne pas en Haïti. La corruption prend la relève. Il nous faut avoir un gouvernement très fort capable d‘appliquer et de faire appliquer les lois fondamentales de ce pays . Ce qui arrive à l’Hopital Nôtre Dame de Petit-Goave arrive aussi partout à travers ce Pays. Les ressources financières et administratives sont mal-gérées et quelque fois dépensées à des fins personnelles et lucratives.
L'Inquisiteur
Posté le 27/06/2012 21:42:02
Que fait donc le Ministère de la Santé qui est censé être responsable de la gestion et du fonctionnement des hopitaux du pays? Petit Goave est à environ 2 heures et demi à trois heures de temps de Port-au-Prince et se trouve dans cet état déplorable, que pensez des autres hopitaux du pays? Quelle est l'utilité du Département de la Santé Publique. Pourquoi le député de Petit Goave n'interpelle t-il pas le Ministre de la Santé Publique pour lui demander des explications? Il ne fait pas de doute que les parlementaires des autres villes dont les hopitaux doivent être eux aussi dans un état aussi déplorable ne manqueraient pas de se joindre à lui pour questionner ce Ministre dont le Ministère ne fait pas son travail. Je souhaite que les Petitgoaviens continue la pression et se forge des alliances avec les autres hopitaux et arrivent à patronner un mouvement de protestations d'envergure nationale pour attirer l'attention et faire en sorte que satisfaction leur soit donné dans le plus bref délais.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n