Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Santé : Bilan du Centre Ambulancier National (juillet 2022)

iciHaïti - Politique : Réunion entre le Ministre de l’intérieur et le Chef de mission adjoint de l’Ambassade Américaine

iciHaïti - PNH : Arrestation de l’assassin présumé du policier Anthony Dumas

iciHaïti - Reconstruction : Le pont provisoire sur la rivière de la Grand-Anse bientôt terminé

iciHaïti - PNH : Arrestation de l’ex policier Saint-Hilaire Jean Woosevelt


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #871

Haïti - Mexique : Les autorités refusent l’entrée de 124 passagers haïtiens d’un vol charter privé

Haïti - FLASH Assassinat du Président : Samir Handal libéré par la Turquie rentre aux États-Unis

Haïti - FLASH : Résultats des examens de 9ème A.F. (2022) pour 8 départements (par école et par matière)


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Situation préoccupante
14/05/2010 07:27:32

Le sénateur Jean Hector Anacacis estime que le gouvernement avance à pas de tortue alors que les besoins de la population victime restent nombreux en matière alimentaire et sanitaire entre autres.

Le sénateur déplore la détérioration du climat socio-politique ces derniers et les manifestations anti-gouvernementales et appelle le chef de l’Etat à dialoguer avec l’opposition pour favoriser la stabilité tant sur le plan social que politique.

Pour sa part, l’ancien député Steven Benoit a fait savoir que 163 millions de dollars sont en train d’être dépensés au nom d'un programme d’urgence et affirme que ce programme n’a rien à voir avec l’urgence et favorise l’enrichissement personnel.

Joseph Jasmin, ministre délégué auprès du chef du gouvernement, chargé d’harmoniser les relations entre l’Exécutif et le Législatif, a estimé que le gouvernement fait de son mieux pour aider les victimes. Les autorités, a-t-il dit, ont paraphé des contrats avec des gouvernements de pays amis pour la mise en œuvre de programmes entre autres dans les domaines agricole et sanitaire. Il reconnaît que vu l’ampleur de la catastrophe du 12 janvier, il est normal que les réponses apportées jusqu'ici ne permettent pas la satisfaction de tous les besoins de la population et que le gouvernement, à lui seul, ne pourra pas apporter toutes les réponses aux problèmes. Il précise d’autre part que la meilleure voie, n'est pas celle de la violence et de la destabilisation mais celle du dialogue.

B/ HaitiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n